Solidarité avec les enfants déficients mentaux : La BNDA dote l’Amaldeme de hangar et d’une airede jeux d’une valeur de 12 millions de F CFA

0

La Banque nationale de développement agricole (BNDA), en plus d’être une banque agricole, est aussi une banque de solidarité agissante envers les populations les plus démunies vivant dans la précarité. Elle vient une fois de plus de prouver sa générosité en dotant les enfants déficients mentaux de l’Amaldeme (Association malienne de lutte contre les déficiences mentales chez l’enfant) d’un grand hangar en charpente métallique et d’une aire de jeux d’un coût de 12 millions de F CFA. La réception de ces infrastructures a eu lieu le mercredi 1er décembre 2021 dans la cour de l’Amaldeme à Bougoudani (Lafiabougou).

Dans son discours, le directeur général de la BNDA, Souleymane Waïgalo a fait remarquer que les enfants à qui la BNDA apporte son soutien ont certes un handicap qui les défavorise par rapport aux autres enfants de leur âge. Mais, à son entendement, cela ne doit pas être pour autant un motif d’exclusion, de stigmatisation ou de discrimination à leur égard. “Bien au contraire, ils méritent toute l’attention de la société, toute notre attention afin de ressentir le bonheur, la joie, l’amour dont ont besoin tous les enfants de leur âge afin de s’épanouir. C’est pourquoi, la Banque nationale de développement agricole, depuis maintenant 4 ans, s’est montrée solidaire de l’Association malienne des enfants déficients mentaux en lui apportant des appuis multiformes pour lui permettre d’accomplir sa mission d’assistance à ces enfants. C’est ainsi qu’en 2018, la BNDA a doté l’Amaldeme d’un système solaire d’une valeur de 11 000 000 F CFA afin de rendre la structure autonome en électricité et permettre d’alimenter la pompe solaire pour le fonctionnement de son forage.

Cet investissement a permis à l’Amaldeme de réduire drastiquement de 80 % de sa consommation d’électricité pour une économie de 34 055 000 FCFA sur 15 ans, soit 2 270 000 FCFA par an et aussi de donner de l’eau potable à boire aux enfants. Cette année encore, la BNDA a construit un hangar en charpente métallique de 15 m sur 20 de surface et 7 m de hauteur, une aire de 5 jeux dont 2 toboggans, 2 manèges, un jeu à cheval pour un montant total de 12 millions de FCFA.  Ce projet permettra aux enfants de se divertir, de se socialiser, de s’épanouir, de développer leur imagination, d’améliorer leurs capacités psychomotrices tout en se mettant à l’abri du soleil et de la chaleur”, a développé le Directeur Général Souleymane Waïgalo. A ses dires, ces activités s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de Responsabilité sociétale des entreprises de la BNDA adoptée en 2017 dont l’objectif est d’agir en faveur de la durabilité environnementale et sociale. Il a remercié le gouvernement malien et toutes les entreprises et personnes de bonnes volontés pour tous les efforts déployés dans la prise en charge des enfants atteints de déficience. Il a surtout remercié l’Amaldeme qui ne ménage aucun effort et de manière totalement bénévole, pour faire sentir à chaque enfant qu’il est important et à chaque parent qu’il n’est pas seul face au handicap.

Le hangar et l’aire de jeux qui apportent de la joie et du bonheur aux pensionnaires

La construction du hangar et de l’aire de jeux par la Banque nationale de développement agricole (BNDA) a apporté de la joie et du bonheur chez les enfants déficients mentaux de l’Amaldeme. Cette joie et ce bonheur se lisaient sur le visage de Mme Yasmina Sanogho, présidente du conseil d’administration de l’Amaldeme. Et elle ne l’a pas caché à la réception des infrastructures.

“Que dire, vraiment que dire de la BNDA qui, une fois de plus, nous tend la main dans sa politique de Responsabilité sociétale des entreprises dont le but est de respecter les enjeux et Objectifs du développement durable et vise à transformer les pratiques et les activités vers une performance globale : économique, environnementale et sociale. La BNDA vient de réaliser le hangar et l’aire de jeux qui faisaient partie de nos projets en attente de financement. Cette réalisation est un soutien inestimable pour les enfants et l’Amaldeme tant dans les approches éducatives proposés et dans le symbole de solidarité. En réalisant le hangar et l’aire de jeux, la BNDA honore et donne une impulsion à l’action sociale pour le pays et donne un exemple de solidarité active pour la nation qui en a tant besoin en ces moments difficiles pour sa stabilité, difficile pour sa sécurité dans le dialogue mais aussi difficile dans le combat contre la Covid-19 qui a impacté négativement notre fragile économie. C’est dans ces conditions que la BNDA est débout avec l’Amaldeme et débout pour le Mali. Au nom des enfants et du personnel de l’Amaldeme, je tiens à vous exprimer ma profonde gratitude et ma profonde reconnaissance pour ce qui s’avère être une réelle preuve de solidarité et d’entraide en faveur des enfants déficients intellectuels”, a-t-elle déclaré. Elle a fait savoir que le hangar et l’aire de jeux ont coûté 12 millions de FCFA. Le hangar servira à abriter les enfants déficients mentaux du soleil, de la pluie et de la chaleur. L’aire de jeux inclusive est conçue pour sensibiliser, briser les barrières, favoriser les amitiés, expérimenter des sensations, des mouvements, tester leurs limites.

Des impayés de salaire 2021 du personnel s’élevant

à plus de 77 millions de FCFA

Dans sa déclaration, la présidente de l’Amaldeme n’a pas passé sous silence les difficultés que traverse son association. Elle a fait savoir que l’Amaldeme, qui est reconnue d’utilité publique (par le décret n° 96-028 du 25 janvier 1996) se débat dans des difficultés. Parmi ces difficultés, elle a cité le non-paiement des salaires de 2021 du personnel et les charges sociales de l’INPS. Elle a supplié les ministères de tutelle de l’Amaldeme à trouver une solution urgente pour régler ces soldes impayés s’élevant à 77 788 773 FCFA. “Je pense à prendre, après tant d’années écoulées, qu’il est indispensable et nécessaire de prévoir une ligne budgétaire annuelle de 57 470 760 FCFA pour l’Amaldeme reconnue d’association d’utilité publique”, a-t-il indiqué.

Malgré les difficultés susmentionnées, l’Amaldeme, aux dires de sa présidente, est en train de voir petit à petit le bout du tunnel. Et cela, grâce respectivement à une bonne organisation interne, une bonne gestion financière guidée par un auditeur permanent, la crédibilité auprès des autorités et des partenaires en présentant chaque année depuis 2017, un rapport d’activités et financier et un rapport financier détaillé pour les subventions concernant les partenaires, la réalisation de plus de 80 % des projets. Cette organisation a permis à l’Amaldeme de solder sa dette et de faire quelques réalisations.

Créée le 31 juillet 1984 par feue Mme Sanogho Kadiatou Bagayoko (mère de deux enfants déficients mentaux), décédée le 19 novembre 2005, l’Amaldeme a pour mission la prise en charge de la problématique de la déficience intellectuelle par, entre autres, l’étude, la sensibilisation des communautés pour la prévention, la prise en charge, la défense des droits humains et l’accompagnement psychosocial des parents et familles ayant des enfants déficients intellectuels en leurs seins.

Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique avec le Directeur Général de la BNDA et la présidente de l’Amaldeme, Alou Tamboura (chef de cabinet du ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés) qui présidait la cérémonie, a indiqué qu’en construisant le hangar et l’aire de jeux, la BNDA apportait la joie, le bonheur et la solidarité aux enfants de l’Amaldeme qui sont en situation de handicap.Il a salué la mémoire de l’initiatrice de l’Amaldeme avant de promettre l’accompagnement de son département à jouer sa partition pour le soulagement du personnel dans un avenir très proche. Il a invité le personnel et les enfants à faire bon usage des infrastructures.          

Siaka Doumbia

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here