Solidarité féminine : La CAFO renforce ses rangs

0

La Coordination des associations et Ong féminines du Mali ( CAFO)  est désormais unifiée, toute hache de guerre est enterrée , plus de clanisme ni de divergence, les femmes au sein de la CAFO se sont décidées à souffler dorénavant dans la même trompette et ce pour le bonheur du Mali surtout en cette période cruciale du pays qu’ est la Transition. La déclaration d’unification a été faite le mardi 7 décembre 2021 lors d’un point de presse organisé dans les locaux  du Conseil National de la Société Civile.

maliweb.net-C’est désormais officiel, et validé, Mme Dembélé Oulématou Sow a   bel  et bien les rênes de la CAFO avec le consentement de ses paires, plus de querelles de leadership, tel le démontre la présente rencontre qui avait au présidium Mme Barry Aminata Touré et Mme Dembélé Oulématou Sow en plus du président de Conseil National de la Société Civile Dr Bouréima  Allaye Touré. En effet, la plus grande faîtière des femmes du Mali signe sa réunification à travers une déclaration commune des belligérantes d’hier  à savoir Mme Dembélé et Mme Barry qui se disputaient le fauteuil de la présidente de la CAFO .  Mme Barry Aminara Touré s’adressant au public, a remercié l’ensemble des personnes impliquées dans la réunification de la CAFO.  A ses dires,  c’est un nouveau cycle de promotion de la femme qui commence avec des femmes unifiées et solidaires. Elle est renchérie par la présidente de la CAFO, Mme Dembélé Oulématou Sow qui n’a pas manqué de déplorer leurs sombres moments de discordes. «  Aujourd’hui je suis une femme comblée », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter  « Nous avons décidé de nous engager dans un processus réaliste en tant que membres de la CAFO, à nous tourner vers l’avenir  à coopérer, à se tolérer et à tirer un trait sur les mésententes futiles du passé ». Par ailleurs, Mme  Dembélé   indique leur disponibilité à accompagner au mieux la Transition. «  Le Mali vit aujourd’hui , la plus grave crise de son histoire ; et c’est le moment où il a plus que jamais besoin de ses fils et filles. Cette situation nous interpelle tous et toutes en tant que citoyens(nes) en des conditions précaires des filles et des femmes du Mali, les femmes membres de la CAFO ont décidé de restaurer  leurs relations fraternelles antérieures , mais aussi de créer des relations différentes pour l’avenir des femmes/filles aux niveaux local, régional, national et international et de construire ensemble des relations verticales , visant à favoriser une paix durable , une justice sociale, économique et politique pour un développement  harmonieux et durable dans un Mali refondé » dira-telle.

Une déclaration appréciée à juste titre par le président du Conseil de la Société Civile, Dr Bouréima  Allaye Touré qui s’était beaucoup investi dans la médiation pour ramener la paix au sein de la faîtière.

Khadydiatou SANOGO /Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here