17ème Edition du mois de la solidarité et de lutte contre l’exclusion : Sokona Kéita dite Ba Sokona, la doyenne du Mali, a reçu des mains du Président Amadou Toumani les clés de sa nouvelle demeure

0

Ce samedi, premier jour du mois d’octobre officiellement déclaré mois de  solidarité et de lutte contre l’exclusion au Mali, ATT a rendu sa  dernière visite de chef de l’Etat à la doyenne du Mali, une habitante du quartier de Sébénikoro, secteur 7 dans la grande banlieue de Bamako. Notre vieille grand-mère a soufflé sur ses 127 bougies, une bénédiction divine pour qui on s’en doute a survécu à plus d’une épreuve et calamité dans son longue vie. Notre doyenne, Ba Sokona a reçu des mains du président de la République un fauteuil roulant et les clés de sa nouvelle demeure avec la somme symbolique de 10.850.000 francs CFA, des cadeaux promis depuis 2010 par le Chef de l’Etat au cours de sa précédente visite.

« Solidarité et genre pour un partage équitable » tel est le thème retenu par le ministère du développement social, de la solidarité et des personnes âgées pour le mois béni de solidarité au Mali dont la marraine est Madame Mariko Aminata Touré, première femme ambassadeur du Mali. La première semaine du mois, parrainé par le cardiologue colonel Sidi Mohamed Sall est dédiée aux personnes âgées tandis que le premier jour de la même semaine est consacrée aux personnes les plus âgées. C’est dans ce cadre que la doyenne Ba Sokona a une fois de plus reçu la visite du président.

Comme d’habitude, le chef de quartier, les imams, les notaires et les voisins de Ba Sokona ont pris part à l’heureux évènement. Mme Keita est bénie, elle qui voit trois générations célébrant sa longévité et parmi  les participants  des prétendants à une nouvelle aventure amoureuse et le moindre de ces prétendants n’est certainement pas le Chef de l’Etat. ATT toute joie débordante dit être venu voir sa Kogno muso, donc la nouvelle épouse. Comme on le sait dans notre tradition, tel est l’appellation affectueuse des petits enfants pour leurs grand-mères. Comme d’habitude, les mots n’ont pas manqué à la doyenne pour exprimer sa gratitude au chef de l’Etat, sa délégation et toute la population de Sébéninkoro qui lui réservent à chaque année ce jour de bonheur dont elle se réjouie énormément.  fait cadeau de cinq cents francs comme argent de poche à son nouvel époux, ATT, et présenta à travers lui toutes bénédictions pour le Mali et les maliens. Gestes dont le président se dit fier et comptent non pas la somme mais l’aspect significatif de l’objet.

Monsieur le président, de sa part a tenu à saluer et remercier le gouvernement, les organisations non gouvernementales ainsi que la société d’avoir cette initiative de consacrer un moi à l’image d’un Mali de tous les jours. Il les invite chacun à donner le meilleur de soi pour la réussite de ce moi. Il a son dit qu’il a tenu à sa parole en lui rendant les clés de sa nouvelle maison. Car lors de sa visite précédente en octobre 2010, il avait promis à sa « kogno muso » une maison équipée. La maison est composée seulement d’une chambre et une antichambre, un téléviseur, quelques fauteuils mais qui aurait coûté une bagatelle de 10.850.000 francs CFA. En plus de la maison il lui a aussi offert un fauteuil roulant qui sera réellement d’une grande importance à la doyenne qui a s’affaiblie de jour en jour par son âge.

 

Oumar Dionfaga

 

 

MOIS DE LA SOLIDARITE ET DE LA LUTTE CONTRE L’EXCLUSION

 

C’est parti pour la 17ème édition

 

La marraine de cette 17me édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, Mme Mariko Aminata Touré était face à la presse à la direction nationale du développement social le jeudi 29 septembre 2011. Elle était accompagnée à l’occasion du directeur national du développement social, des parrains des quatre semaines du mois et du président du comité de pilotage du MSLE.

L’objectif  de cette conférence de presse, première du genre, était de sensibiliser les journalistes pour perpétuer l’héritage de nos ancêtres a dit la marraine de l’évènement. Bien que présidente de la conférence les questions des confrères s’adressaient pour l’essentiel étaient au directeur national du développement social qui à son tour a édifié les hommes de média sur tous ce que les hommes de sur tout ce qui concerne le mois de la Solidarité. Il a aussi expliqué les critères du choix des parrains.

Selon lui, il faut avoir une nationalité malienne, être une personne bien respectée dans notre pays, avoir fait une contribution bien marquante et solidaire. Il atteste à cet égard que les personnes qui ont été retenues pour  ce mois  sont tous des hommes et femmes de mérite.

Pour le mois, plusieurs activités sont prévues entre autres les messages des quatre parrains qui se sont fait respectivement vendredi par la marraine du mois, samedi par le parrain de la semaine des personne âgées, le colonel Sidi Mohamed Sall, cardiologue, dimanche par le parrain de la semaine thérapeutique, le docteur Ousmane Diallo, médecin généraliste, membre de l’association des drépanocytaires du Mali, par Ousmane Dossolo Traoré, président directeur général de la boulangerie Dossolo Traoré,  parrain de la semaine des personnes handicapées,  et par la marraine de la directrice de l’économie solidaire et sociale, Mme Coulibaly Aïssata Touré, présidente de l’association des femmes entrepreneurs du Mali. Ce même samedi 01 octobre,  président de la République a procédé à la remise des clés d’une nouvelle maison à la doyenne d’âge du pays, une résidente de la commune IV du District de Bamako à Sébénikoro du nom de Sokona Keïta dite Basokona.

En ce qui concerne le financement de ces activités, le Gouvernement s’est dit engagé à investir seulement 120 millions de Fcfa avec quoi, selon le directeur l’on ne peut pas satisfaire tous les besoins durant ce mois.

Notons que la doyenne du district de Bamako a  127 ans cette année.

 

Abdoulaye Kékoro Sissoko


Commentaires via Facebook :

PARTAGER