Journée Mondiale du Lavage des Mains au Savon : Water Aid Offre 100 kits de lavage de mains à trois groupes scolaires de Sébénicoro

0

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du lavage des mains au savon, l’ONG Water Aid en partenariat avec  ALPHALOG, a procédé à la remise de 100 kits de lavage de mains aux écoles de Sébénicoro I. Une cérémonie dont le thème rime avec l’actualité: « La fièvre Ebola est mortelle, pour l’éviter lavez-vous régulièrement les mains avec du savon et de l’eau propre ».

L’activité a enregistré la présence des autorités administratives locales, scolaires et surtout des membres des ONG, Water Aid et Alphalog.

Comme l’exige la tradition, les autorités représentées par le maire Mamadou Keita dit Baba, a souhaité la bienvenue à ses hôtes. Pour ensuite souligner que la pratique du lavage des mains au savon, qui certes est un geste simple, reste très peu encrée dans nos us quotidiens. Pourtant, ce geste qui peut être qualifié de banal, peut sauver des vies, et même prévenir contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, dira-t-il. A la suite du représentant du maire, M. Sidibé, coordinateur du groupe scolaire, bondira dans le même sens, en remerciant les ONG pour le choix porté sur leur groupe scolaire pour ensuite inviter  les élèves à s’approprier les bonnes pratiques dont la démonstration a été donnée devant toute l’assistance, suivi d’un sketch sur les conséquences liées à la non application des bonnes pratiques d’hygiène et son corolaire de maladies diarrhéiques. C’est alors que le coordinateur national, de l’ONG Alphalog, Seydou Diakité, dans son adresse, dira que des études démographiques de 2006 ont démontré que 21% des ménages ne disposent pas de latrines ; selon la même source 66%   des populations n’utilisent aucun moyen de traitement de l’eau à domicile. Une autre étude menée sur la pratique du lavage des mains au savon a révélé que 45,4% des femmes soutiennent qu’elles se lavent la main avec de l’eau simple après le nettoyage anal des enfants. Au même moment, 68%  des élèves ne se lavent pas les mains au sortir des toilettes et 56% des ménages ne disposent pas de dispositif de lavage des mains.  Des chiffres qui montrent à suffisance la faiblesse du taux des bonnes pratiques dans les ménages et en milieu scolaire. Selon M. Diakité, les insuffisances des services sociaux de base combinées à des comportements et pratiques inappropriés en matière d’hygiène expliquent l’incidence élevée des maladies diarrhéiques.

Pour le représentant national de Water Aid au Mali, Mamadou Diallo, l’objectif général de cette activité est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité liées aux maladies diarrhéiques et à la prévention contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Sans vouloir revenir sur les chiffres annoncés par son prédécesseur, M. Diallo, n’hésitera pas à souligner que la non application des bonnes pratiques d’hygiène en milieu scolaire, impacte de façon négative sur la qualité de l’enseignement. Et l’organisation de cette activité au groupe scolaire de Sébénicoro s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des efforts du gouvernement du Mali dans la promotion des bonnes pratiques. «  Le lavage des mains au savon est pourtant un geste simple et peu couteux qui sauve des vies. La vision de Water Aid étant celle d’un monde où chacun a accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, fait de la promotion des bonnes pratiques l’une de nos priorités, et c’est dans ce cadre que nous intervenons dans les écoles et auprès des communautés vulnérables », a précisé M. Diallo. C’est dans ce même cadre que de prévention que Water Aid a décidé de fournir 100 kits de dispositifs de lavage des mains à trois groupes scolaires de Sébénicoro. Mamadou Diallo, soucieux du bon usage que doit être fait de ces dispositifs a toutefois exhorté les élèves et les autorités scolaires à une plus grande pratique du lavage des mains au savon et à l’eau propre  pour éviter les maladies Diarrhéiques et prévenir contre la fièvre Ebola,  avant de procéder à la remise des Kits.

Hamidou N’gatté

Commentaires via Facebook :

PARTAGER