Sortie de crise : Préservons le Mali de nos égoïsmes !

7

Jusqu’à présent, les Maliens n’arrivent toujours pas à accorder leur violon pour trouver les voies et moyens à leur crise qui sévit, depuis 2012. Ce comportement égoïste des uns et des autres est en train de casser l’unité du pays, de mettre en mal la cohabitation et de détruire le tissu social. Au point que le pays tend vers sa disparition sans aucune réelle prise de conscience de nos compatriotes, engagés dans une course effrénée au gain facile et de la préservation des biens mal acquis sur le dos du peuple malien. À quand la fin de ce tiraillement pour la réalisation de l’union sacrée autour du Mali, le grand malade ?

Plongé dans une crise multidimensionnelle depuis le coup d’État du capitaine Amadou Haya Sanogo contre le régime du général Amadou Toumani Touré (ATT), le 22 mars 2012, le Mali n’arrive pas encore a retrouver le chemin de la paix à cause de la défense des intérêts égoïstes et haïssables des acteurs politiques encouragés dans cette voie suicidaire par leurs militants, partisans et sympathisants qui estiment tout perdre tant que leurs leaders ne gèrent pas les affaires du pays. Ceux qui veulent le changement pour le bonheur de tout un peuple sont taxés d’arrivistes, d’opportunistes et égoïstes ou ils sont venus pour se servir. Et entre ces deux camps antagonistes, le plus grand perdant est le peuple malien qui assiste impuissamment à cette guerre larvée qui nuit dangereusement à ses intérêts fondamentaux et à l’unité nationale.

Le Mali serait-il un cas atypique dans le monde ? La question mérite d’être posée au regard de ce que le peuple malien vit depuis 2012. Si  les crises dans un pays ont été des moments d’affirmer son amour à la patrie pour la sauver au prix du sang, cela est loin d’être le cas de notre pays en proie à une crise qui secoue le soubassement de la maison commune sous laquelle tout le monde tire sa pitance.

Depuis 2012 jusqu’à ce jour, malgré la perte de notre souveraineté sur une bonne partie de notre territoire, abandonnée aux mains des groupes terroristes et narcotrafiquants, les Maliens sont restés divisés quand à une sortie de cirse pour permettre à leur pays d’amorcer son développement économique et social sans lequel tout progrès est voué à l’échec. Et jusqu’à présent, ils sont restés campés sur leurs positions, hostiles à toutes les voies de sortie de crise. Chacun se croit être le détenteur de la vérité et donneur de leçons et pensant qu’après moi, c’est le déluge. Si c’est le cas, ils se trompent sur toute la ligne. Le cimetière, dit- on, est plein d’indispensables. Qu’ils sachent que le Mali survivra sans eux !

Les exemples ne manquent pas dans le monde où les populations des pays en guerre ont mis à terre leurs querelles inutiles, haines, rancunes, rancœurs et égoïsmes  pour faire face à l’ennemi extérieur et à ses complices de l’intérieur dont les actions menaçaient l’unité nationale. Cela s’est produit dans tous les pays qui ont été engagés dans la Première Guerre mondiale et dans la Seconde Guerre mondiale. Les femmes et les hommes de ces pays ont apporté à leur manière leur soutien de toutes sortes aux militaires au front. Ils ne l’ont pas fait au nom d’un parti politique ou des hommes politiques mais pour l’intérêt national dont le fruit appartient à tous les citoyens.

Malheureusement, les Maliens n’ont jusque- là pas compris que c’est grâce au sursaut national à tous les niveaux qu’ils pourront sauver leur pays de cette crise qui n’a que tant causé du tort au peuple malien. Il est temps qu’ils visitent leur propre histoire et l’histoire des autres pays pour trouver les ressorts nécessaires à cette crise créée par d’autres Maliens à des fins personnelles. Et s’ils ne préservent pas le Mali de leurs égoïsmes, les autres, au nom de l’intégration africaine, viendront faire notre pays à notre place. Quelle malédiction !

Aujourd’hui, rien ne justifie ce comportement anti- patriotique des Maliens qui se regardent en chiens de faïence depuis l’avènement de la démocratie dans notre pays en 1991 et qui rejettent la responsabilité de nos problèmes aux autres. Nous ne devons pas rater ce tournant important de la vie de la nation malienne pour se retrouver afin de faire l’état de la nation pour savoir qu’est- ce qui a marché et qu’est- ce qui n’a pas marché et situer les responsabilités des uns et des autres dans le délitement de l’État. C’est grâce à ce langage de vérité que le peuple malien s’en sortira grandi. Mais si la lutte et la protection des intérêts personnels qui sont privilégiés, on peut dire que bonjour les dégâts.

Yoro SOW

 

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Je suis tellement fier de toi Youcouba Coulibaly tu ne donnes toujours l’impression que je suis d’une bonne famille, la famille Coubaly dont ma grand-mere est, tres fier de tes analyses et de tes points de iue, merci pour me ressourcer et me dire qu’un Coulibaly veut dire dignite, vertu et honneur!

  2. > Vive IBK ! …
    > Choguel ignore lamentablement la notion de “vertu”.
    > Tout va de mal en pire au Mali.
    > Après IBK, la vie est devenue plus chère.
    > L’insécurité devient de plus en plus grave.
    > Assimi, par exemple, a failli être égorgé en plein Bamako, dans une mosquée.
    > (kabako ! galo !) ;
    > Le Mali est exclu de la communauté internationale : nos autorités ne peuvent bouger …
    > Le Mali est réduit au plus petit de tous les dénominateurs communs
    > Choguel, ce menteur versatile et opportuniste divise les Maliens.
    > Car il n’a aucune expérience politique : n’ayant jamais été élu, pas même comme un simple conseiller municipal …
    > Pire, c’est un voleur qui a un compte à solder pour la patrie, selon la justice …

  3. > Choguel ignore lamentablement la notion de “vertu”.
    > Tout va de mal en pire au Mali.
    > Après IBK, la vie est devenue plus chère.
    > L’insécurité devient de plus en plus grave.
    > Assimi, par exemple, a failli être égorgé en plein Bamako, dans une mosquée.
    > (kabako ! galo !) ;
    > Le Mali est exclu de la communauté internationale : nos autorités ne peuvent bouger …
    > Le Mali est réduit au plus petit dénominateur commun
    > Choguel, ce menteur versatile et opportuniste divise les Maliens.
    > Car il n’a aucune expérience politique : n’ayant jamais été élu, pas même comme un simple conseiller municipal …
    > Pire, c’est un voleur qui a un compte à solder pour la patrie, selon la justice …

  4. C’est maintenant que vous dites cela ? C’est trop tard ! C’est le m5 soi-disant rfp qui a trahi ce principe. Personne ne s’unira à Chaud-Gueule.

  5. on ne le dit pas assez, depuis le coup d’état d’août 2020, la gestion publique s’était bien améliorée.
    de ouane à choquel, c’est un constat.
    aucune reforme ne peut apporter de mieux au pays en dehors de la gestion vertueuse.
    il y a certes les attaques, mais, battons nous d’abord pour la gestion vertueuse de notre pays, c’est l’élément déterminant de toutes les reformes.
    nous sommes sur la voie, il faut le maintenir.

  6. C’est vraiment dommage très cher journaliste, l’égoïsme élimine toutes formes de raisonnements humains, à ce titre, il devient difficile et même impossible que l’homme puisse surmonter cet handicap difficilement maitrisable. Et le Mali actuel est fortement bondé de ces genres d’hommes et de femmes qui n’ont que de plaisir que lorsque les autres souffrent, ce sont des sadiques narcissiques; mais les choses ne se déroulerons pas à leur seule guise, elles se réaliserons à la seule volonté d’Allah le tout puissant. Nous sommes certains qu’il existe encore de bons hommes et femmes dans ce pays qui ferons le Mali nouveau très prochainement, les égoïstes serons vaincus.

  7. To begin selfishness appear to be disease present, influential plus controlling element throughout Negroid African leadership. It is likely for that cause among others people adopt it. Citizens tend to do like their leaders do. It is perpetually injurious to nations where leaders are incompetent or/ plus corrupt. It is divisive plus likely cause international terrorists /jahadists /violent criminals plus deceitful foreign leaders chose Mali to conquer being it possess mining plus oil wealth.
    Selfishness is made worse when psychological slavery have dominating plus accepted presence. There is no peace without freedom only slaves complying to their masters or/ plus overseers desires. We should not in cowardice see them as one. Elderly people educated or not are most likely to hold to ways of psychological slavery being it is what they have known plus accepted as being just as psychological slavery have set for them being cowards to do. Younger educated people in justice will not hold to psychological slavery that produce selfishness that promote preservation of psychological enslavement to doctrine that direct Negroids to methods or/ plus goals of psychological enslavement. However, young educated Negroids need reliable methods that ascertain their fulfillment of their steps plus stages directions will result to acceptable modern living conditions that may evolve to even greater conditions. This is why Malians government must be transparent about plus reliable in delivering. That will in steps plus stages eradicate dangerous degrees of selfishness plus laziness being they are not able to survive in presence of reliable methods to achieve world class modern living. Therefore if transparent reliable methods are followed in steps plus stages they deliver world class modern living conditions. Those methods should not have tolerance for lack of transparency in government, corruption with impunity, or criminal acts among citizens. Thereof obligating all to comply to one of approved methods to achieve world class modern living with security. Thereof is true peace as feasible under total circumstance as oppose to acceptance of psychological enslavement to foreign religions disguised as bringer of peace as they move Negroids toward genocide.
    Solution is not complicated to perceive or employ but selfishness lead many once they obtain position of power to alter their conduct from what is feasible under total circumstance in all Malians best interest that grow in steps plus stages to what is feasible in those possessing piwer best interest plus them maintaining power beyond period beyond all Malians best interest. That is mindset psychological enslavement to foreign religions plus ways have imposed upon Negroid Africans. It is for educated younger Negroids to break chains of psychological enslavement plus install living methods that are reliable, transparent plus timely feasible in steps plus stages. Anything less is genocide moving at varying speeds toward it’s goal of genocide of African Negroids. This is no time to be stupid or greedy. We do not need anymore if them.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here