Transition/femme : Mme Dembélé Oulématou Sow de la Cafo plaide pour la loi 052

0

Même dans la plus grande inconstitutionnalité, la Constitution malienne et ses lois subsistent. Oulématou Sow, femme leader au Mali plaide la cause féminine et rappelle la loi 052 qui octroie un minimum de 30 % de femmes à toutes nominations au Mali.

Mme Dembélé Oulématou Sow présidente de la Cafo a pris part au travail de validation des termes de référence de la concertation nationale prévue cette fin de semaine. Parmi les propositions et amendements, la leader du plus puissant regroupement de femme au Mali qu’est la Cafo, a soulevé la question de la participation de la gente féminine au futur gouvernement de transition. Elle demande l’application de la loi 052 du quota de 30 %.

Dame Oulématou va au-delà de la loi de quota et estime que l’inclusion de la femme dans la gestion du pays serait une justice sociale. “Ce serait une question de bonne foi. Il faut tenir compte de la Femme dans cette transition. Il existe des femmes capables et il faut les impliquer dans la gestion”, a lancé la présidente de la Cafo. En plus de cette loi, Oulématou Sow estime que la femme est très réduite dans ses droits au Mali. Et elle interpelle les décideurs à inclure cela dans leur programme.

Koureichy Cissé

 Encadré

La CMA fait la politique de la chaise vide

A savoir, malgré la place prépondérante offerte à la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad), dans la répartition des groupes de travail qui a même failli chambouler le tout, la CMA n’a même pas pris part auxdites concertations. Elle a grandement brillé par son absence.

K. C. !

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here