Transition: Le conseil national de transition (CNT) entre satisfecit et rejet: Le colonel Malick Diaw prend la tête de l’hémicycle

0

Depuis plusieurs semaines, la mise en place du CNT se faisait attendre. Cette mise en place  a fait l’objet de rumeurs les plus folles.

Si certains  pensent que le gouvernement de transition tente de s’accaparer plusieurs sièges dans le futur CNT pour asseoir davantage son autorité, d’autres par contre voient en ce retard une incapacité des autorités à mettre en place cet organe.

C’est dans cette atmosphère que la liste a été rendue publique ce jeudi 3 décembre 2020. Comme on pouvait bien s’y attendre, elle n’a pas échappé aux critiques. Plusieurs personnes sont montées au créneau pour dénoncer une assemblée taillée sur mesure. Certaines faîtières se plaignent du fait que le quota qui leur était promis n’a pas été respecté. Dans un communiqué, la maison de la presse a déploré avoir eu que 2 sièges au lieu de 4 comme prévu.

La partie rocambolesque dans cette histoire est le fait que certains membres disent n’avoir jamais envoyé de CV a qui ce soit pour être dans le CNT. Comment la commission a pu choisir des gens sans avoir leurs CV? La CMA a elle aussi  dans un communiqué annoncé se retirer du processus jusqu’à l’instauration de la confiance entre elle et les nouvelles autorités.

Par contre d’autres ont salué une large ouverture de la nouvelle équipe où toutes les sensibilités sont représentées. C’est dans ce brouhaha que s’est tenue la première réunion des membres du CNT ce samedi 5 décembre 2020 au CICB qui a vu l’élection du colonel Malick Diaw contre président du CNT. Une élection qui vient confirmer les dires de ceux qui soutenaient que le colonel Diaw était préparé pour ledit poste

Cette assemblée hétéroclite de membres nommés pourra t-elle jouer pleinement son rôle pour un Mali nouveau? L’avenir nous le dira.

Amandingué SAGARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here