Victimes du mouvement du 10 juillet : Le CSDM chez Mahmoud Dicko pour présenter les condoléances

1

Une délégation du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) conduite par son président, Mohamed Chérif Haidara, a rendu visite, ce dimanche 19 juillet 2020, à l’imam Mohamoud Dicko. L’objectif de cette visite était de présenter les condoléances du CSDM à Mahmoud Dicko après les évènements tragiques des 10 et 11 juillet 2020.

Selon le président du CSDM, Mohamed Chérif Haidara, c’est une obligation pour sa structure de venir présenter ses condoléances à l’imam Mahmoud Dickoaprès les tueries aux alentours de la mosquée qu’il dirige. « Suite à l’usage de balles réelles par les forces de l’ordre contre les manifestants non armés, il y a eu des morts et des blessés. Les forces de l’ordre sont allées  jusqu’à la mosquée dirigée par de l’imam Mohamoud Dicko qui est l’autorité morale du M5-RFP. Quand il y a des décès, il est important que la diaspora malienne qui est engagée, à travers le monde pour cette, présente ses condoléances. Nous savons tous que l’imam Mahmoud Dicko veut un Mali uni, indivisible, respectueux de ses institutions et émergent. C’est au cours des revendications pour une bonne gouvernance qu’il y a eu une brutalité policière entrainant des pertes en vie humaine. Ceux qui sont morts, nous ne sommes pas meilleurs qu’eux. Ils sont morts pour la cause du Mali, pour leurs convictions. Le CSDM présente ses condoléances aux familles des victimes et à l’imam Mohamoud Dicko et leurs exprime notre compassion » a-t-il déclaré.

L’imam Mohamoud Dicko a remercié le Conseil supérieur de la diaspora malienne pour sa solidarité

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Je ne suis pas politicienne, mais je suis malienne et j’ai mon mot à dire sur ce qui se passe réellement au Mali. Certains maliens de la diaspora se sont impliqués négativement au Mouvement sur fonds de haine et mensonge qui a conduit notre cher pays dans cet état sans chercher à savoir la réalité de ce qui se passe. Ce qui est sur, un jour ils reviendront au pays. Il faudra bien qu’ils préparent le terrain avec des gens qui songent aux intérêts du pays qu’à leurs propres intérêts. Malheureusement ce sont les intérêts personnels qui priment sur les intérêts du pays. le temps nous édifiera. La plupart de ceux qui combattent le pouvoir en place sont prêts à pactiser avec le diable pour parvenir à leurs fins. C’est vrai que le pays traverse une crise sans précédent, mais il faudra chercher à le relever qu’à le conduire dans l’arène. il faudra bien que nos chers compatriotes s’impliquent à sortir le pays de l’ornière. Prière de sauver ce pays. Les hommes passent, mais le Mali reste. Ne le détruisons pas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here