Vœux de nouvel AN 2018: Alou Boubacar Diallo

0
Alou Boubacar Diallo
Alou Boubacar Diallo

Chers amis,

En ce début d’année 2018, je vous adresse mes vœux les meilleurs de santé, de bonheur et de réussite. Que cette année 2018 soit celle de tous vos succès et surtout qu’elle soit l’année du retour définitif de la paix sur l’ensemble du territoire national.

Durant l’année 2017, beaucoup de nos compatriotes ont perdu la vie du fait des attentats terroristes. J’adresse mes plus sincères condoléances aux familles de ces victimes et je prie Allah pour que l’année 2018 soit celle d’une étape majeure de la victoire sur le terrorisme. Mes prières les plus sincères et mon soutien ferme accompagnent nos Forces Armées Maliennes, nos valeureuses FAMAs, qui se sacrifient pour notre sécurité et notre quiétude.

Chers compatriotes,

Nombre de défis restent à relever par notre pays. Parmi ceux-ci, il y a bien sûr le terrorisme, mais également la question de la pauvreté, de la précarité, de l’éducation et du chômage des jeunes. Le tournant majeur pour espérer trouver un début de solution durable à ces sujets de préoccupation des maliens passe par le respect de l’agenda constitutionnel de notre pays qui fixe les élections présidentielles et législatives respectivement aux 3e et 4e trimestres 2018.

À ce titre, j’ai pris bonne note de l’engagement du Président de la République, lors de son adresse à la Nation pour le Nouvel An 2018, à respecter ces délais pour la stabilité du Mali. Seule la tenue d’élections libres, transparentes, crédibles et justes dans le respect du calendrier constitutionnel préservera la paix sociale et épargnera à notre pays une crise post-électorale.

Chers amis,

Forces du changement,

J’ai également suivi avec intérêt la mise en place d’un nouveau gouvernement par le Président de la République. J’en retiens qu’il s’agit clairement d’un Gouvernement de campagne. Comme vous le savez pour moi c’est le Mali qui compte et qui comptera toujours. Nous continuerons nos prières pour que le Mali retrouve le chemin de la paix. Notre constitution donne le droit au Président sortant de se représenter. En tant que républicain, respectueux de la Constitution pour laquelle je me suis battu, je lui concède ce droit pour défendre son bilan. Pour ma part, j’invite tous ceux qui souhaitent porter le changement en 2018 à se mettre ensemble pour créer un grand rassemblement afin d’exiger des élections libres, transparentes et crédibles.

Dans la grande alliance pour une alternance, je souhaite qu’il y ait une candidature unique mais si tel n’est pas le cas, nous devons nous organiser dès à présent pour que celui qui atteindra le second tour soit soutenu par toutes les forces du changement.

Mes chers amis,

Je vous réitère mes vœux les meilleurs pour l’année 2018.

Bonne année à vous tous!

Commentaires via Facebook :

PARTAGER