Activités physiques et santé : malgré la pandémie, l’OMS invite à rester actifs

0

Alors que le monde traverse une période de vaste de confinement lié à la pandémie de coronavirus, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publie, jeudi 26 novembre 2020,de nouvelles lignes directrices pour montrer la place prépondérante qu’occupent les activités physiques dans le maintien de la santé humaine.

« L’activité physique, quels qu’en soient le type et la durée, peut améliorer la santé et le bien-être, mais plus on en fait, mieux c’est »,a déclaré Dr Ruediger Krech, directeur de la promotion de la santé à l’Organisation mondiale de la Santé, dans un communiqué de presse, le 25 novembre 2020. Selon l’OMS, avec plus d’activités physiques, l’humanité pourrait éviter jusqu’à 5 millions de décès par an. En tout cas, c’est ce qui ressort des nouvelles lignes directrices de l’OMS sur l’activité physique et le comportement sédentaire, publié ce jeudi 26 novembre 2020.

« Améliorer la mémoire et stimuler la santé du cerveau »

Parlant des bienfaits de l’activité physique pour la santé humaine, les lignes directrices de l’OMS soulignent que « l’activité physique régulière est essentielle pour prévenir et aider à gérer les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer ». Ce n’est pas tout, elle contribue à réduire les « symptômes de dépression et d’anxiété, réduire le déclin cognitif, améliorer la mémoire et stimuler la santé du cerveau ».

Le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, indique : « Être physiquement actif est essentiel pour la santé et le bien-être — cela peut contribuer à ajouter des années supplémentaires à la vie et un supplément de vie aux années ». À l’en croire, « Nous devons tous bouger tous les jours », souligne-t-il.

60 minutes d’activité physique par jour

Selon le communiqué de l’OMS, ces « nouvelles lignes directrices    recommandent au moins 150 à 300 minutes d’activité aérobie modérée à vigoureuse par semaine pour tous les adultes, y compris les personnes vivantes avec des conditions chroniques ou un handicap ». Quant aux enfants et aux adolescents, une moyenne de 60 minutes d’activité physique est recommandée par jour, précise la même source.

Aux femmes enceintes, les lignes directrices de l’OMS recommandent surtout une activité physique régulière tout aulong de leur cycle ainsi qu’après la grossesse.

Selon l’OMS, les activités physiques sont très importantes aussi bien pour les personnes en situation de handicap que pour les personnes âgées de 65 ans ou plus. À ces personnes âgées, elle invite à mettre l’accent sur l’équilibre et la coordination, ainsi que le renforcement musculaire. Cela, afin de prévenir les chutes et améliorer leur santé.

Les statistiques

Toutefois, les statistiques de l’OMS sur la pratique des activités physiques donnent froid dans le dos. « Un adulte sur quatre et quatre adolescents sur cinq nefont pas assez d’activité    physique », indique-t-on. Sur le plan mondial, cette situation n’est pas sans conséquence. Elle coûtera« 54 milliards de dollarsaméricains en soins de santé directs et 14 milliards de dollars américains en perte de productivité. », souligne-t-on.

L’OMS invite les gouvernements à l’adoption de ces lignes directrices.

Fousseni Togola

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here