Affaire Adama Tamboura : Karounga Keïta calme le jeu

0

Le président du Djoliba annonce que le défenseur des Aigles recevra ses 30 millions de F cfa dès que la situation sera régularisée au niveau de la douane française.

Une polémique fait rage actuellement au sein de la famille des Rouges : .l”affaire Adama Tamboura du nom de l”ancien sociétaire du Djoliba transféré cette année à Helsingborg en Suède. Le président du club, Karounga Keïta est accusé d”avoir refusé de remettre les 30 millions de F cfa de prime de signature à la famille Tamboura et d”avoir perdu entre la Suède et le Mali les 220.000 euros (environ 144 millions de F cfa) de frais de signature du contrat du défenseur international. Le latéral gauche des Aigles parle d”abus de confiance de la part du président Kéké. "J”ai été d”abord pour un test à Feyennor en Hollande. L”entraîneur a conclu que je ne faisais pas son affaire, même si le président et le directeur technique avaient émis un avis contraire. J”ai été ainsi envoyé en Suède par le biais de mon agent Nicolas et Karen Broken, un Suédois qui fréquente beaucoup le terrain du Djoliba. L”équipe de Helsingborg a accepté de me prendre pour 3 mois d”essai. C”est ainsi que Karounga Keita est arrivé pour la signature du contrat provisoire qui sera pratiquement finalisé à mon insu. J”apprit ensuite que le président a perçu 30.000 euros (environ 19,5 millions de F cfa). À ma grande surprise, Kéké est retourné à Bamako sans me laisser un sous alors que je devais attendre la fin du mois pour percevoir mon salaire mensuel. J”ai été laissé seul à l”hôtel et lorsque j”ai appelé Kéké, il a assuré n”avoir rien reçu des Suédois", raconte Adama Tamboura.

"Après trois mois d”essai, j”ai signé un contrat de 3 ans. Karounga est encore arrivé en Suède, sans même avertir mon agent basé en France. Il a profité de mon "déficit intellectuel" pour négocier et ficeler le dossier. Je suis avant tout son enfant et je lui faisais entièrement confiance pour négocier avec les Suédois. Après la signature du contrat pour un montant d”environ 143 millions de F cfa, Karounga a promis de me donner 30 millions et on a même signé un engagement pour qu”il remette cette somme à mes parents dès son arrivée au Mali. Plus tard, j”apprit par mes parents que Karounga a déclaré que tout l”argent a été saisi par la douane française. Ma famille attend toujours les 30 millions", ajoutera notre interlocuteur.

"Le joueur Tamboura, est venu me voir en août dernier pour me demander de lui chercher un club en Europe ou dans les pays Arabes. Je lui ai dit qu”il serait préférable de chercher une équipe en Europe et j”ai pris contact avec un ami du Djoliba basé à Accra, Karen Broken. Le premier test de Adama à Feyennor a été concluant, mais son entraîneur a estimé que sa taille était un handicap. Adama Tamboura m”a supplié de tout faire pour qu”il ne retourne pas au Mali. C”est ainsi qu”on a trouvé l”équipe suédoise", indiquera de son côté le président des Rouges, Karounga Keita qui a animé mercredi dernier une conférence de presse à Hérémakono. Et le premier responsable du Djoliba d”ajouter : "Avant de prendre l”argent, j”ai insisté à ce que les dollars soient convertis en euros. En outre, les termes du contrat ne prévoyaient pas de prime de signature pour le joueur.

 Tous les sous revenaient à l”équipe du Djoliba et Adama en a été informé avant la signature. Il a d”abord accepté avant de me demander de faire un effort pour lui donner quelque chose sur les frais de signature du contrat. De 10 millions de F cfa, nous sommes allés jusqu”à 30 millions. Les raisons sont simples : Adama est un joueur qui n”a posé aucun problème au Djoliba. C”est un garçon très correct et c”est pour cela que nous avons fait cet effort. Aussitôt, nous avons signé des engagements pour que je verse les 30 millions à ses parents dès mon arrivée au Mali. C”est au cours du voyage retour le 4 décembre que les 200.000 euros (environ 131 millions de F cfa) sur les 220000 (environ 144 millions de F cfa) que j”avais touchés en espèce dans une banque en Suède, ont été saisis à l”aéroport de Nice en France par la douane française. L”opération de restitution est en cours", expliquera Karounga Kéïta.

Comment peut on faire signer un contrat à un joueur sans lui montrer au préalable son contenu ? Pourquoi Karounga Kéïta est toujours le seul à négocier les contrats des joueurs du Djoliba et pourquoi a-t-il voyagé avec l”argent liquide alors qu”il pouvait faire un transfert ? "L”affaire Tamboura est un détail dans la gestion du Djoliba. J”ai vendu 74 joueurs et Adama est l”avant dernier. En tant que président du club je suis habilité à faire cet exercice et c”est moi qui discute. Sachez que j”ai un doctorat en droits privés. Je suis à même de négocier des contrats et Tamboura est un fils pour moi. Il ne voulait pas que cette opération échoue pour une question de primes de signature", a répondu le conférencier avant d”ajouter que les banques suédoises n”ont aucune correspondante en Afrique.

"De toute façon, ce processus demandait 2 à 3 mois alors que le Djoliba avait besoin de liquidité pour faire face à ses dépenses quotidiennes. Il fallait donc aller à Monaco pour déposer l”argent sur le compte du Djoliba Il faut que les gens sachent quelque chose, le Djoliba me doit aujourd”hui 60 millions de F.cfa. Les 30 millions promis à Tamboura seront remis à ses parents dès que la situation sera régularisée au niveau de la douane française. C”est la saisie de la douane française qui provoque toute cette polémique sinon le Djoliba a toujours bien géré ses problèmes en famille", conclura le président Karounga Keita.

M. N. TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER