As Réal de Bamako : L’Amicale des Anciens Footballeurs requinque le club

0

L’Amicale des anciens footballeurs du Réal de Bamako (Amafreb) a  procédé le week-end dernier à la remise de prix aux joueurs. Une façon de remonter le moral de la troupe, et poser les jalons de la prochaine saison.

La saison 2021-2022 a pris fin à l’issue de la dernière journée du championnat national de football. L’analyse de ladite saison du côté de l’AS Réal de Bamako se résume en trois parties : un début difficile – le redressement de la barre – une place en compétition africaine l’année prochaine.

Sans démagogie le mérite revient d’une part à l’entraîneur Nouhoun Diané, et d’autre part aux anciens joueurs du club, notamment Idrissa Tangara dit GMC, Ibrim Diallo, Issa Kolon Coulibaly, Mamadou Coulibaly dit Benny, Malamine Touré dit Mala, Mahamadou Sidibé dit Maha, Fousseyni Sissoko, Harouna Coulibaly dit Diego et autres, ainsi que les supporters.  Dressés comme un seul homme derrière l’équipe, ils ont contribué à éviter une relégation historique de l’AS Réal. Pour motiver les jeunes et susciter la saine émulation, l’Amafreb a instauré le prix du meilleur joueur du mois. En un mot l’appui des aînés a permis aux cadets de sauver la saison de l’emblématique AS Réal.

Pour joindre l’agréable à l’utile, et surtout remonter le moral des jeunes, l’Amicale des anciens joueurs a procédé le samedi dernier à une remise de prix, au terrain d’entraînement club, à Djicoroni-Para. Ainsi, le premier prix (75 000 F CFA) a été enlevé par le portier Germain Berthé.

Le deuxième prix (50 000 F CFA) est allé à Mohamed Camara dit Capi. Le troisième prix (25 000 F CFA) a été octroyé à Emile Koné. Le meilleur buteur, Abdramane Traoré dit Airba, a également reçu une enveloppe de 25 000 F CFA.

L’entraîneur Nouhoun Diane a reçu le prix de la reconnaissance d’un montant de 50 000 F CFA. Les préparateurs physiques des gardiens, Mahamadou Sidibé dit Maha et Makane Diakité ont été également primés.

A quoi peut-on s’attendre l’année prochaine avec l’AS Réal ? Le directeur sportif Malamine Touré dit Mala répond qu’il serait très tôt de parler des perspectives. Mais il est évident que l’Amafreb œuvrera de concert avec le nouveau bureau dirigé par Me Famakan Dembélé. Autrement dit, les leçons tirées de la saison écoulée serviront de boussole pour éviter les difficultés au cours de la saison prochaine.

  Marie Dembélé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here