AS Réal de Bamako : Les anciens instaurent le prix du joueur du mois

0

Le terrain d’entraînement de l’AS Réal de Bamako a servi de cadre le mardi dernier à la remise du prix du meilleur joueur du mois. Cette belle initiative d’encouragement est l’œuvre de l’Amicale des anciens footballeurs des Scorpions. Ils étaient presque tous là : Drissa Tangara dit GMC, Mamadou Coulibaly dit Benny, Ibrim Diallo, Issa Kolon Coulibaly, Malamine Touré dit Mala, Sékou Coulibaly dit Pelé, Mahamadou Sidibé dit Maha, Fousseyni Sissoko.  Bref, un échantillon de ceux qui ont fait les beaux jours du club. La sobre cérémonie était présidée par le président, Dr. Seydou Sow. En tant que reporter sportif, l’émotion était à son comble, la vue de ces anciennes vedettes du Réal, nous a plongés dans les souvenirs des années 1980, où l’attaque électronique marchait à merveille. Dans son discours liminaire, le président de l’Amicale des anciens footballeurs, Ibrim Diallo a expliqué les motivations de cette initiative des aînés. Le but principal est, selon lui, l’encouragement des jeunes afin qu’ils se sentent soutenus durant la saison. L’ancien capitaine des Scorpions a exhorté les jeunots à se transcender pour de bons résultats, tout en affirmant que l’Amicale ne ménagera aucun effort pour leur meilleur traitement. Le président de l’AS Réal, Dr. Seydou Sow, s’est dit honoré par le bon sens des anciens joueurs. Il a invité les joueurs à redoubler d’effort pour quitter le milieu du tableau, afin de se hisser au sommet du classement. Certes, la saison est longue, mais Dr. Sow s’est dit convaincu que le Réal pourra se faire une place au sprint final.  Enfin le directeur sportif, Malamine Touré dit Mala, a rappelé que c’est le premier Ballon d’or africain, Salif Keita qui devrait remettre le prix au meilleur joueur du mois de décembre, Dramane Traoré, avant-centre de l’équipe. Mais compte tenu de son état de santé, il n’a pu effectuer le déplacement. L’heureux gagnant a reçu un trophée et la somme de 25 000 F CFA.  Vivement d’autres prix !                                                                                                                                                                                 O. Roger

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here