Assemblée générale ordinaire de la ligue de football de Ségou : Le président Mamadou Sow et son bureau plus que jamais renforcés

1

Le 23 janvier 2021, la salle de conférence de l’Hôtel de ville de Ségou a servi de cadre à la tenue de l’Assemblée générale ordinaire de la ligue de football de Ségou. Placée sous la présidence du gouverneur de la région, représenté par le directeur régional de la jeunesse et des sports, Gomba Coulibaly qui avait à ses cotés le chargé des sports de la mairie, représentant le maire de la ville urbaine, Modibo Dembélé le président du comité régional olympique et sportif du Mali, Modibo Sakirou Traoré. Ont pris part à ses assises, les délégués des districts de Baraouéli, Ségou, Niono, Bla et San. Quant aux délégués du club de l’AS Bakaridjan et du district de Macina, ils ont brillé par leur absence et cela n’est pas une surprise pour tous les observateurs avertis du ballon rond depuis 2016.

Au cours de cette assemblée plusieurs sujets concernant l’avenir du football ségovien ont été débattus. Ainsi après plusieurs heures de débats et échanges souvent houleux, les rapports d’activité et financier ont été adoptés et validés par les délégués venus des cinq districts cités plus haut. Ce qui fera dire au président de la ligue de Ségou que le football moderne est bâti sur des règles, et si ces règles ne sont pas respectées, alors le jeu cesse  d’exister. « J’ai la conviction que cette assemblée générale statutaire est un cadre idéal pour débattre de tous les problèmes afin de les résoudre de façon définitive. Il faut trouver un équilibre satisfaisant entre le respect strict des textes et le social. C’est là, en vérité, le concept fondamental de notre bureau, qui tente depuis plusieurs années d’instaurer un climat paisible, fraternel et convivial au sein de la grande famille du football Ségovien, tout en œuvrant pour son épanouissement. C’est là le seul gage pour que les acteurs du football coexistent pacifiquement avec toutes ses composantes. Nous ne devons dévier de ce concept d’harmonie entre le respect strict des textes et le social pour que notre sport roi ait une action réelle, afin de le rendre plus efficace » a déclaré Mamadou Sow. Des propos du président du comité régional du comité régional olympique et sportif du Mali et ceux du maire chargé des sports de la mairie urbaine et du directeur régional de la jeunesse et des sports, tous ont salué et reconnu les énormes efforts déployés par le président Sow et son bureau à faire avancer le football ségovien avant de leur demander de mettre en application leurs recommandations issues de ces assises. Il s’agit de la formation des secrétaires généraux des districts et des clubs, la formation des entraineurs, le programme de sponsoring et le réaménagement du siège de la ligue. Notons que depuis le début du mandat le 4 août 2018, d’importantes actions ont été menées pour e l’épanouissement du sport roi. Il s’agit de la formation des arbitres stagiaires au niveau de l’ensemble des cercles de la région. Une formation initiée et entièrement financée par le bureau de la ligue. Aussi le bureau a reçu mandat, de Monsieur le Maire de la commune urbaine de Ségou, d’organiser la première édition de la coupe intercommunalité du Balazan qui a opposé les quartiers des communes de Ségou, Sébougou, Sakoiba et Pelengana. Notons enfin que le bureau a également organisé ses compétitions traditionnelles à savoir la coupe du Mali, le championnat régional et le championnat féminin. Ainsi au cours de ces assises, plusieurs décisions ont validées à savoir la création d’un championnat de 3e division à partir de la saison 2021-2022, l’augmentation de la cotisation annuelle qui passe de 5 000 FCFA à 25 000 FCFA, l’entrée de trois nouveaux membres dans le bureau de la ligue qui sont Abdoul Wahid Maiga, Abdoulaye Keita et Bamoussa Coulibaly  et la convocation de certains acteurs agitateurs devant la commission de discipline de la ligue. Aussi il été décidé de relancer la réclamation des 5% des montants des transferts de trois footballeurs de l’AS Bakaridjan transférés à Lille en France à savoir Adama Traoré « Noss », Dieudonné Barcklé et Youssouf Koné. A titre de rappel cette affaire avait été tranchée par la commission recours du comité ne normalisation en 2018 et avait sommé le club de Amadou Baiba Kouma de verser à la ligue le montant dû soit 27 millions de francs CFA en raison de 9 millions par joueur. Certainement non contente de cela, l’AS Bakaridjan, appuyée par le comité exécutif, n’a trouvé mieux que de mettre en place des districts parallèles pensant destituer le président, le bureau de la ligue par des manœuvres tordues et puantes. Mais c’était sans compter sur la Baraka du président Mamadou Sow et de tous les membres du bureau de la ligue qui viennent d’être plus que jamais renforcés en témoigne des nombreuses tentatives pour empêcher la tenue de l’Assemblée générale ordinaire du 23 janvier 2021 et surtout avec la présence des autoritaires administratives et sportives de la 4e région du Mali. Autre preuve encore, le refus de ces mêmes autorités administratives et sportives de la région de ne reconnaitre personne d’autre que le président  Mamadou et les membres de son bureau jusqu’au 4 août 2022. Du coup leur simulacre d’assemblée générale organisée à Baraouéli avec la bénédiction du comité exécutif de la fédération malienne de football en témoigne la présence de leur émissaire et non moins président de la commission médias, signe révélateur de leur volonté coûte que coûte de nuire les membres de la ligue dirigée par Mamadou Sow dont ils vouent une haine viscérale à mort, s’est vue fondre dans le néant. Une chose est nette et claire, ce ne sont pas des débiles mentaux de la race de ces agitateurs écervelés fussent-ils des irresponsables pardon des responsables de l’AS Bakaridjan soutenus par des méchants et des rancuniers du comité exécutif de la fédération malienne de football qui  pourront empêcher Mamadou Sow et son bureau de poursuivre  leur mission à bon port la ligue de Ségou pour le bonheur du football ségovien.  Avec la volonté de Dieu et la bénédiction des autorités administratives et sportives, Madou Sow ira au terme de son mandat jusqu’ au 4 août 2022. « La présence de la majorité des délégués des districts légitimes est à saluer. Leur présence dénote qu’ils accordent une grande importance à la cause du football  de la région. Je me réjouis surtout du fait que les débats se sont déroulés dans le plus grand  strict respect et en toute responsabilité. Je suis convaincu aujourd’hui au sortir de cette assemblée générale que les recommandations formulées seront appliquées à un pourcentage acceptable. C’est le seul gage pour l’atteinte des résultats l’année prochaine. Je réitère mon appel au président Sow et son équipe de tendre leur main aux autres acteurs du ballon rond pour développer ensemble le football ségovien » a martelé Gomba Coulibaly. Et le président régional du comité national olympique et sportif de Ségou, Modibo Sakirou Traoré a été plus clair «Nous sommes très ravis et satisfaits du discours tenu par le président de la ligue pour avoir insisté sur le respect des textes qui régissent le football. Nous saluons la tenue de cette assemblée générale ordinaire qui pour moi est une assemblée de clarification. Pour nous aujourd’hui Mamadou Sow est l’unique président de la ligue de football de Ségou pour avoir été élu légalement le 4 août 2018 devant les autorités administratives et sportives. Son bureau a donc tout notre soutien et nous ne reconnaissons aucun autre bureau » a-t-il conclu.

Sadou Bocoum

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Pitié pour Ségou. Les rafistolages ne servent à rien. Les copier-coller n’aboutirons à rien. Ségou a combien d’équipes en première division. Quelle honte pour la R2gion de Sidibleni, Idrissa Tamboura, Andre Siane, Vital KY, Profé et……………
    Que disent Sory Konandji, Bamadou Simaga, Amary Daou…..
    J’ai honte d’etre ségovien vu que ma ville n’a meme pas participé à la montée en D 1.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here