CAN 2019 : l’Algérie fait très grosse impression face à la Guinée et file en 1/4 !

0

L’Algérie n’avait pas le droit à l’erreur dans son huitième de finale face à la Guinée. Les Fennecs ont déroulé (3-0) grâce, notamment, à un grand Riyad Mahrez.

Après les éliminations surprises du Maroc contre le Bénin (1-1, 1-4 tab), du Cameroun, tenant du titre, face au Nigeria (2-3) et de l’Égypte, pays organisateur, contre l’Afrique du Sud (0-1), l’Algérie avait le champ le champ libre pour se qualifier au prochain tour. Après une phase de poules réussie avec trois victoires en trois matches et zéro but encaissé, les Fennecs affrontaient la Guinée avec des certitudes. De son côté, le Syli national s’était qualifié à la faveur du meilleur troisième et se présentait comme une victime expiatoire pour cette rencontre. Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien, misait sur un traditionnel 4-3-3 avec Sofiane Feghouli, Adléne Guédioura et Ismaël Bennacer au milieu, accompagnés du trio Baghdad Bounedjah, Riyad Mahrez et Youcef Belaïli en attaque. De son côté, les Rouge, Jaune et Vert se voulaient résolument offensifs dans un 4-4-2 où figuraient, entre autres, José Kanté et Mohamed Yattara. Le grand absent était Naby Keita, blessé et rentré à Liverpool après avoir joué contre le Nigeria (1-0) en poules.

Et cette rencontre partait avec de belles intentions des deux côtés. Mais c’est à la vingtième minute que les Verts intensifiaient leur domination. Adléne Guédioura débordait dans le couloir droit et délivrait un excellent ballon vers le second poteau. Il trouvait Baghdad Bounedjah qui contrôlait de la poitrine mais sa reprise passait largement au dessus des buts guinéens (20e). Quelques minutes plus tard, l’Algérie, qui se procurait les meilleures occasions, ouvrait le score par l’intermédiaire de Belaïli. L’attaquant trouvait Bounedjah à l’entrée de la surface. Dos au but, celui-ci lui remettait le cuir en talonnant, le joueur de l’Espérance sportive de Tunis enroulait parfaitement dans le petit filet pour tromper Ibrahima Koné (25e, 1-0). La Guinée essayait de réagir mais les centres de Sylla se révélaient imprécis (30e, 32e). Pourtant, l’Algérie était gênée par le bon pressing de Mohamed Yattara et Ibrahima Traoré entre les lignes. Juste avant la mi-temps, Riyad Mahrez, peu en vue jusque-là, initiait un contre. Le joueur de Manchester City jouait mal le coup alors que Sofiane Feghouli était seul au point de penalty (45+2). Finalement, c’est avec un petit but d’avance de l’Algérie que les deux équipes regagnaient les vestiaires à la pause.

Adam Ounas clôture le spectacle !

Aucun changement à la mi-temps, les deux sélectionneurs continuaient avec les mêmes hommes. Mais le match ne repartait pas sur les mêmes bases qu’en première, le jeu était haché et l’Algérie gérait son avantage. La Guinée essayait de relever la tête avec une lourde frappe de Mady Camara. Le milieu de terrain de l’Olympiakos n’était pas attaqué à trente mètres des buts, il décochait une superbe frappe qui obligeait Raïs M’Bolhi à détourner en corner (55e). Alors que les Fennecs subissaient, c’est le moment que choisissait Riyad Mahrez pour soulager son équipe et inscrire le but du break. Sur le côté gauche, Ismaël Bennacer s’emmenait le ballon avant d’enrouler un centre sortant vers l’entrée de la surface. Il trouvait l’ancien havrais qui s’emmenait parfaitement le ballon dans la surface et ajustait Ibrahima Koné d’une frappe croisée sur la gauche du but (57e, 2-0). L’Algérie se mettait à l’abri et n’avait plus qu’à dérouler dans ce match. Mahrez, encore lui, tentait une frappe croisée à l’intérieur de la surface mais celle-ci était repoussée par Ibrahima Koné (66e).

La Guinée tentait de réagir avec des changements. Paul Put faisait entrer, d’abord, Fodé Koita (57e) puis Alhassane Bangoura (69e) et enfin François Kamano (79e) pour inverser la tendance. Mais cela ne changerait rien. À peine entré en jeu, Adam Ounas inscrivait son troisième but dans la compétition. Parfaitement servi par Youcef Atal, après un bon débordement côté droit, le joueur du Napoli poussait le ballon au fond des filets (3-0, 82e). Dans les dernières minutes, la Guinée poussait mais les Guerriers du désert géraient bien leur avantage et surtout Kamano n’arrivait pas à trouver la faille (90+2). L’Algérie poursuit, donc, son sans-faute dans cette CAN et s’envole pour les quarts de finale où elle affrontera le vainqueur du match entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

Source: http://www.footmercato.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here