Carré d’As du championnat national de football : Pas de suspens lors de la dernière journée, le Stade malien réalise son 7ème doublé

0

Le Stade malien de Bamako ne s’est pas donné le temps du suspens. Pour couper court au calcul mathématique, avec une multitude de « si », il a décroché le titre de champion en s’imposant par deux buts à zéro face au Réal de Bamako, le samedi 10 juillet 2021, au Stade omnisport Modibo Keita. Ainsi, la dernière journée prévue ce mercredi est sans enjeu, sauf qu’elle servira de baromètre pour le classement final de la compétition.

La principale information est que le Djoliba, pour la deuxième année consécutive, sort bredouille de la saison. Et c’est dommage, vu l’histoire de ce grand club. Pour revenir à cette avant-dernière journée du championnat, faudrait-il rappeler qu’un autre résultat du Stade relançait les débats et donnait l’occasion à ses poursuivants immédiats de se battre pour s’adjuger du titre.

En première heure, le Stade recevait l’As Réal. Comme annoncé plus haut, les Blancs de Bamako n’ont pas trop attendu pour étaler leurs ambitions. Dans une fougue de détermination, ils ouvrent le score à la quatrième minute. Sur un corner d’Aboubacar Diarra, Yacouba Doumbia, d’un coup de tête piqué, met le ballon au fond des filets des scorpions. C’était la fête dans les gradins. Ce but matinal qui a mis en évidence l’engagement du Stade ne pouvait que déboussoler les Scorpions. Ces derniers procèdent à des balles longues pour surprendre la défense Stadiste plus en jambe. Les Blancs, avec un public acquis pour leur cause, n’attendent pas encore longtemps pour enfoncer le clou et briser du coup les espoirs des prétendants.

Vingtième-unième minute, sur une chevauchée du virevoltant attaquant Demba Diallo, Aboubacar Diarra jaillit sur le dos de l’axe central Réaliste pour marquer le deuxième but Stadiste. Le reste de la première mi-temps s’est joué en faveur des blancs de Bamako. Lors de la seconde période, les blancs de Bamako tombent dans la facilité et nagent sur la vague du doublé laissant l’initiative de jeu aux scorpions qui profitent pour se créer des occasions nettes, mais sans parvenir à faire trembler les cages gardées par Djigui Diarra. Les multiples changements effectués par les Scorpions dirigés par Amadou Pathé Diallo n’ont pas suffi à reverser la tendance.

À 18h 50, le coup de sifflé final de l’arbitre Mamoutou Kané retentit et confirmera le septième doublé du Stade malien de Bamako et son 20ème titre de champion du Mali. Signalons que le champion empochera cette année la somme de 20 millions de FCFA, contrairement à l’année dernière où le Stade malien avait reçu la somme de 10 millions de FCFA. Cette somme (10 millions FCFA) revient au deuxième du championnat pour cette saison sportive et 5 millions pour le troisième du championnat. Ce qui laisse entendre que la dernière journée du championnat promet des belles empoignades entre le Stade malien couronné depuis la quatrième journée et le Djoliba d’un côté, ainsi qu’entre l’AS Réal et les Onze créateurs.

Moussa Samba Diallo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here