Championnat d’Afrique des Nations Rwanda 2016 : Victoire étriquée des Aigles locaux !

1
Les Aigles B du Mali

Les aigles locaux ont fait ce samedi 23 janvier leur deuxième sortie face au  Zimbabwe. Après avoir été accroché par l’Ouganda lors de leur sortie inaugurale, les hommes de Djibril Dramé se devaient de réagir, s’ils voulaient rester dans cette compétition. Les aigles nous ont fait rêver que pendant les 10 premières minutes. Ils sont ensuite tombés dans leur travers, en laissant l’initiative du jeu à leurs adversaires du soir. Ces derniers plus volontaristes ont dominé toute la rencontre. N’eut été un Excellent Djigui Diarra et la maladresse des attaquants zimbabwéens qui ont confondu vitesse et précipitation en ratant un nombre incalculable d’occasion, le match allait connaitre un autre sort. Les coéquipiers de Sékou Koita ont été dominés dans tous les compartiments du jeu.  Aucune occasion créée par les nôtres durant la première mi-temps. Au contraire, des zimbabwéens plus tranchants et plus organisés.  C’est donc logiquement qu’ils remporteront la bataille du milieu de terrain.  Les hommes de Djibril Dramé se contentent d’une possession de balle  stérile. Ainsi, les meilleures occasions sont à mettre à l’actif de nos adversaires. C’est ailleurs sur ce triste nul vierge que les deux équipes regagnent les vestiaires.  Les nôtres commencent cette seconde mi-temps, comme ils en ont terminé la première. Les zimbabwéens plus virevoltants maitrisent le jeu. Et les nôtres se contentent de contrés ou se remettent à l’excellent Djigui Diarra le dernier rempart qui effectuera de multiples interventions. A la suite d’une remontée  de balle Sékou Koita dans un raid  solitaire dont il a le secret est fauché à la limite de la surface de réparation adverse. L’arbitre siffle un coup franc en faveur du Mali. Lassana Samaké se charge de l’exécuter. C’est ainsi qu’il adresse une passe millimétrée à Moussa Sissoko qui n’a eu aucune peine du monde à battre le portier adverse. Nous étions  à la 82ème minute. 1 but à 0 pour le Mali.  Aucun autre but ne sera marqué dans cette rencontre. Malgré le dernier baroud d’honneur des  zimbabwéens à l’ultime minute de la rencontre. Avec cette victoire,  le Mali augmentera son capital de points à 4. Toute fois cette victoire ne taira pas toutes les critiques. Beaucoup de choses doivent être revues au sein de cette équipe  surtout au niveau de l’entre jeu qui reste un véritable passoir. L’encadrement technique est averti.

Abdrahamane Sissoko.

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.