Coupe d''Afrique des clubs : les carottes pas encore cuites pour le Stade et l''ASB

0

Mohamed Magassouba, l”entraîneur du Stade malien de Bamako, le sait mieux que quiconque : la force de son équipe réside dans son état d”esprit.

Et pour que l”état d”esprit des joueurs soit optimal, le coach doit rester vigilant pour détecter chez ses protégés, le moindre signe de faiblesse ou de fléchissement. Magassouba a désormais, après quatre matches de championnat et une première sortie africaine ratée à domicile, les moyens de mettre en place un style de jeu conforme à sa philosophie du football. Justement les enseignements de la manche aller contre l”AS Douanes du Sénégal doivent amener le technicien à se considérer comme l”entraîneur d”une équipe à faible potentiel. En entretenant cette image qui colle au Stade malien, Magassouba tentera de faire chuter les Sénégalais à Dakar et se qualifier pour les quarts de finale.

Seulement, les poulains de Badara Sarr ne vont pas se laisser impressionner par l”armada de Mohamed Magassouba. Et c”est en misant sur le complexe de supériorité que les Gabelous vont sans doute faire prévaloir leurs atouts dès les premiers instants de la rencontre pour empêcher les Blancs de développer leur jeu. Ils chercheront très rapidement à trouver la faille puis porter l”estocade. L”équipe sénégalaise va connaître certainement des passages à vide devant son propre public. Il appartient aux hommes de "Samdièma", de sentir ces moments de flottements et acculer l”adversaire. À vrai dire, les Blancs de Bamako détiennent en main, toutes les cartes de cette rencontre pour la simple raison qu”ils n”ont plus rien à perdre après leur déconvenue de la manche aller. Dans tous les cas, le choix des onze de départ, est prépondérant pour l”issue de cette partie. Le pari s”annonce difficile, certes mais pas impossible à gagner. Le représentant malien doit tout simplement croire en ses propres valeurs. Et les Bleus et Blancs doivent faire honneur à leur statut de leader du championnat national.

L”ASB fait face à une situation presque identique à celle du Stade. Notre représentant en coupe de la confédération a fini de faire le point sur son déplacement en Sierra Leone et a élaboré assez de stratégies pour mettre en route la machine face à cette formation du Port authority de Freetown qui l”a emporté 2-0 à l”aller. "Nous avons été naïfs à l”aller et nous avons fait les frais en prenant des buts bêtes. Notre adversaire est bien à notre portée. C”est une équipe qui manque de ressources physiques conséquentes dans les dernières minutes. L”ASB garde toutes ses chances de qualification", affirme Assan Cissé, le secrétaire général du club.

Le public du stade Modibo Keïta doit s”attendre, dimanche après-midi à une rencontre âpre, acharnée entre les deux formations. On le sait les semaines se suivent et se ressemblent pour les Jaunes et Vert de Bamako. Malgré un sort peu enviable en championnat, l”équipe de Diofolo Traoré doit confirmer devant son public la réputation qu”elle s”est forgée l”année dernière en atteignant le dernier tour éliminatoire.

M. N. TRAORÉ
Dimanche 11 février au stade Modibo Keïta
16h30 ASB-Port Authority

Commentaires via Facebook :

PARTAGER