Crise du foot : La police interrompt la marche des supporters réclamant la démission du ministre des Sports

4

Les policiers du 8e arrondissement ont interrompu la marche du Collectif des supporters qui avaient comme mot d’ordre la démission immédiate du ministre des Sports, Housseyni Amion Guindo. Pour les marcheurs cette attitude des policiers est un coup monté avec le ministre des Sports. Ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin.

Le Collectif des supporters, constitué de treize clubs de ligue 1, six ligues du Mali et les cinq ligues de Bamako, a battu le pavés hier pour dénoncer la crise du football malien, tout en demandant la démission immédiate du ministre des Sports “qui a failli à sa mission”.

La marche, partie du stade Omnisports Modibo Kéita, a été interrompue au niveau de l’école français Liberté A” par des policiers qui balançaient des gaz lacrymogènes sur les marcheurs.

“Le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, a terni l’image du monde sportif malien plus précisément le football pour son intérêt personnel. On croyait que la crise du football malien était liée au général Baba. On s’est rendu compte maintenant que le problème s’est au niveau du ministre. Il n’est pas engagé pour l’avancement du sport dans notre pays”, a déclaré Bounafe Sylla, l’initiateur du marché. “Le ministre des Sports n’a pas de personnalité sinon, il aurait démissionné comme le ministre de la Justice”, a-t-il ajouté.

Les marcheurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin malgré l’intervention des policiers. “Nous allons organiser une assemblée dans les jours à venir, décider ensemble  de la suite. On fera tout pour faire partir le ministre des Sports pour mettre fin à cette crise qui a assez duré”, a promis le président de la commission d’organisation du marché, Bissi Sangaré.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Mon cher journaliste stagiaire ;
    Je ne sais pas quel est ton niveau,il serait bon que tu retournes revoir un peu tes cours de français et enrichis encore plus ton vocabulaire;ceci me fait penser que tu serais parti dans un bateau battant Pavillon la Rue pour voguer et diffuser des nouvelles mal écrites:(pavés, le problème s’est au niveau du Ministre,commission d’organisation du marché ,ce n’est pas le marché dabanani je pense.)Bref pour te lire ce n’est pas aisé et cela déshonore la plume Malienne.
    Je te conseille vivement de retourner à l’école.N’est pas Journaliste Stagiaire qui veut.

  2. c est a kidal qu’il faut marcher , le ministre n’a pas le temps pour des badeau

  3. Vous etes de clouns sinon vous n’allez pas suivre Bissi Sangaré, cet opportuniste qui ne sait pas ce qu’il veut dans la vie. PROCGHAINEMENT, On va vous casser les cotes et les jambes.

  4. “Ah si je savais.”
    Quand on prend les canards sauvages pour les enfants du bon Dieu, il en est ainsi. Aujourd’hui on confesse que Baba DIARRA n’est pas coupable et cela ses détracteurs le réconnaissent à travers les déclarations de Binafe SYLLA, cependant que n’a-t-on entendu ou fait à son encontre, le traitant de tous les noms d’oiseaux. Actuellement le ministre des sports prend à son tour la place de Baba et pour combien de temps? Attendons de voir avant que le collectif des supporters ne fasse son introspection pour y voir sa part de responsabilité dans la crise du football malien.
    A beau mentir qui vient de loin, c’est le lieu pour nous Maliens de comprendre que la rumeur, la médisance ne visent qu’à détruire plutôt que de construire et la vérité finit ( en rétard bien sûr ) toujours par éclater.
    Malheureusement le nouveau Malien est plus réactionnaire qu’analyste et c’est bien dommage.

Comments are closed.