Dr. Lalla Mint Mohamed, directrice par intérim du centre de médecine du sport : “L’objectif est clair : assurer un meilleur suivi et une prise en charge médicale optimale pour nos sportifs”. “Nous remercions profondément le président du Cnosm pour le soutien indéfectible à cette cause commune”

0

Le Centre de médecine du sport “Lassana Traoré dit Ambiance” a servi de cadre à l’atelier de réflexion sur la mise en œuvre d’un processus de suivi médical des athlètes. En partenariat avec le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) sous le leadership de son président Habib Sissoko, cette formation de deux jours (du 14 au 15 juillet 2023) s’inscrit en droite ligne dans le cadre du plan stratégique 2021-2024 du Centre de médecine du sport. La directrice par intérim dudit Centre, Dr. Lalla Mint Mohamed était visiblement très heureuse de la tenue de cet atelier à l’intention du personnel médical des fédérations, clubs et associations en charge d’accompagner les athlètes, les membres de la commission des athlètes ainsi que l’association des olympiens. Il s’agissait, à travers cet atelier, d’assurer un meilleur suivi et prise en charge médical des athlètes maliens. Les opportunités du centre de médecine du sport au Mali, la relation entre l’administration, l’entraîneur et le responsable médical, la chaine d’intervention dans la prise en charge des sportifs, l’état des lieux de la situation médicale des sportifs au Mali, la visite médicale de non contre-indication à la pratique sportive et l’élaboration d’un plan de suivi médical des sportifs au Mali étaient au centre des débats. Voici le discours intégral de la directrice par intérim du Centre de médecine du sport.

Nous sommes très heureux de vous accueillir au Centre de médecine du sport pour la présente cérémonie qui marque l’ouverture de l’atelier de réflexion sur la mise en œuvre d’un processus de suivi médical des athlètes du Mali.

A l’entame de mes propos, permettez-moi tout d’abord de saluer chaleureusement, les plus hautes autorités de la transition du Mali et en particulier M. Le ministre de la jeunesse et des Sports, Abdoul Kassim Fomba dont l’engament témoigne de l’importance qu’il accorde au sport et à la santé des athlètes maliens

Je salue également Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali, avec lequel nous co-organisons le présent atelier. Nous le remercions profondément pour le soutien indéfectible à cette cause commune.

Le sport occupe une place prépondérante dans notre société, tant sur le plan individuel que collectif. Il est un vecteur de valeurs, de dépassement de soi et d’épanouissement personnel. Mais pour que nos athlètes puissent exceller dans leur discipline, il est primordial de veiller à leur santé et à leur bien-être. C’est tout ce qui justifie l’existence de notre Centre de médecine des sports Lassana Traoré dit Ambiance.

C’est également pour la même raison que nous sommes réunis ici aujourd’hui, afin de mettre en place un processus de suivi médical des athlètes maliens. L’objectif est clair : ‘Assurer un meilleur suivi et une prise en charge médicale optimale pour nos sportifs’.

Durant ces deux jours d’ateliers, nous aurons donc l’opportunité d’évaluer la situation médicale actuelle de nos athlètes au Mali. Nous analyserons les forces et les faiblesses de notre système de suivi médical, afin de proposer des solutions adaptées et efficaces.

Enfin, nous élaborerons un plan de suivi médical des athlètes maliens. Ce plan, fruit de nos réflexions et de nos échanges, sera un outil précieux pour garantir la continuité des soins et la prévention des blessures chez nos sportifs.

Nous sommes conscients des défis qui nous attendent. La mise en place d’un tel processus de suivi médical demande une coordination sans faille entre les différentes parties prenantes : fédérations, clubs, associations, l’association des olympiens et les athlètes. C’est pourquoi nous tenons à saluer l’engagement et la collaboration de tous les acteurs présents ici aujourd’hui. Ensemble, nous pouvons faire la différence et offrir à nos athlètes les conditions optimales pour atteindre l’excellence sportive.

Je suis convaincue que cet atelier sera une étape décisive dans l’amélioration du suivi médical de nos athlètes. Les recommandations qui en découleront constitueront un véritable socle pour l’avenir du sport malien.

Je ne saurais terminer mon allocution sans remercier monsieur le secrétaire général du ministère de la jeunesse et des sports, pour les nombreux actes déjà posés en faveur du développement du sport malien en général et de la médecine du sport en particulier

Mesdames et Messieurs, ensemble, faisons de la santé des athlètes maliens une priorité. Ensemble, construisons un avenir sportif radieux pour notre pays.

Je vous souhaite à tous un atelier fructueux et enrichissant”.

XXXX

 

Partenariat CNOSM – Centre du Médecine du Sport

Assurer une prise en charge médicale optimale des athlètes

Dans la cadre du renforcement du processus de suivi médical des athlètes, le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), en partenariat avec le Centre de médecine du sport (CMD) Lassana Traoré dit Ambiance, a organisé du 14 au 15 juillet dernier, au sein du CMD, un atelier de réflexion à l’intention des responsables des fédérations sportives sur la mise en œuvre d’un processus de suivi médical des athlètes. L’objectif de cette session était d’instaurer un suivi médical de qualité pour les athlètes, afin de garantir leur bien-être et leur performance.

a cérémonie d’ouverture était présidée par Amadou Diarra Yalcouyé, secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne, en présence du général de brigade Bréhima Diabaté, vice-président du Cnosm, Dr. Lalla Mint Mohamed, directrice par intérim du Centre de médecine du sport, Dr. Sidibé Fatoumata Sidibé, président de la Commission médicale du Cnosm, ainsi que plusieurs responsables sportifs du pays. Cette rencontre avec les responsables sportifs sur la suivi médicale des athlètes a été l’occasion d’évaluer la situation médicale actuelle des athlètes, analyser les forces et les faiblesses du système de suivi médicale afin de proposer des solutions adaptées et efficaces.

Dans son intervention, le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne a expliqué que cet atelier revêt une importance capitale pour le département des Sports, mais aussi pour le pays.

“Il vise à instaurer un suivi médical de qualité pour nos athlètes afin de garantir leur bien-être et leur performance. Je suis convaincu que la santé des athlètes est un élément clé de leur réussite et de performances de nos sélections nationales. C’est pourquoi le département est fortement engagé à soutenir pleinement la mise en œuvre d’un processus rigoureux de suivi médical des athlètes du Mali.

Je demeure conscient, par ailleurs, des défis auxquels nos athlètes sont confrontés sur leur chemin vers l’excellence sportive vers la conquête des titres. C’est pourquoi le département travaillera avec l’ensemble des acteurs du mouvement sportif national singulièrement le Cnosm, pour offrir un encadrement médical de qualité qui répond à leurs besoins globaux et spécifiques”, a-t-il précisé.

Le vice-président du Cnosm a indiqué que l’atelier portera le cri de cœur jusque dans la compréhension des décideurs. “Nous sollicitons vivement votre appui en vue de réussir, pour notre pays et sa jeunesse, le binôme du développement de l’élite de façon particulière. L’occasion est opportune pour qu’ensemble nous travaillions à un programme, à une approche uniforme du suivi médical”, a-t-il laissé entendre.

La directrice par intérim du CMD, Dr. Lalla Mint Mohamed, a précisé que cet atelier a pour but d’assurer un meilleur suivi et une prise en charge médicale optimale des athlètes. “Nous sommes conscients des défis qui nous attendent. La mise en place d’un tel processus de suivi médical demande une coordination sans faille entre les différentes parties prenantes : fédérations, clubs, associations, l’association des olympiens et les athlètes. C’est pour cela que nous tenons à saluer l’engagement et la collaboration de tous les acteurs sportifs. Ensemble, nous pouvons faire la différence et offrir à nos athlètes les conditions optimales pour atteindre l’excellence sportive”, exhortera-t-il.

 Mahamadou Traoré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!