Éliminatoires CAN 2008, Mali-Bénin : les Aigles en ordre de bataille

0

L”état d”esprit du groupe est bon et les joueurs sont conscients de l”enjeu de la rencontre, a assuré hier le sélectionneur national, Jean-François Jodar.

Excepté le capitaine Mahamadou Diarra "Djila", tous les joueurs convoqués par le coach Jean-François Jodar pour le match de dimanche contre le Bénin étaient présents hier au centre de Kabala. "Djila a demandé une permission pour aller en Hollande pour une affaire privée. Je n”ai posé aucun problème parce que c”est la première fois qu”il demande une permission.

Ce matin (hier, ndlr), je l”ai eu au téléphone, il arrive ce soir (hier, ndlr)", explique le sélectionneur national qui a rencontré hier (12h-13h 30) la presse nationale et internationale en compagnie des joueurs. L”autre grand absent de cette rencontre était l”attaquant du FC Séville, Frédéric Kanouté arrivé hier à Bamako à bord d”un avion spécial et qui se trouvait dans la salle de soins au moment de la rencontre avec la presse.

"Comme vous le savez, Frédéric a de petits problèmes de santé depuis quelques semaines. On a fait un programme spécial de préparation pour lui et on espère qu”il sera physiquement au top d”ici dimanche", indiquera le sélectionneur national qui ne s”inquiète pas outre mesure pour l”actuel meilleur buteur du championnat d”Espagne (19 réalisations), pas plus que pour les autres joueurs. Le technicien français estime même que c”est normal que les joueurs soient fatigués à cette période de l”année, d”une part parce qu”il y a la température (2°C en France contre 32 au Mali) et d”autre part parce que leur calendrier est trop chargé avec les clubs. Le plus important n”est donc pas la fraîcheur physique des joueurs mais plutôt leur état d”esprit et l”atmosphère au sein du groupe. Sur ces
deux points, le sélectionneur national est on ne peut plus serein :

"Il y a déjà un acquis dont je me réjoui, c”est l”atmosphère au sein de l”équipe. Elle a beaucoup changé ces derniers mois et les joueurs sont aujourd”hui plus soudés et éprouvent un grand plaisir lorsqu”ils se retrouvent à l”Équipe nationale. Ce qui s”est passé en 2005 n”est plus qu”un mauvais souvenir, l”équipe a gagné en maturité et elle a fait des progrès au niveau du jeu", souligne le technicien français avant d”ajouter que ces différents facteurs constituent autant d”atouts qui devraient permettre aux Aigles de poursuivre leur bonne série face aux Écureuils du Bénin. Mais, prévient Jean-François Jodar, il faut éviter toute euphorie et surtout ne pas mettre trop de pression sur les joueurs "qui sont des professionnels et qui savent déjà ce qu”ils doivent faire dimanche contre le Bénin".

"L”objectif est très : c”est les trois points de la victoire. Nous sommes tous conscients de cela et nous ferons tout pour gagner et garder la tête du groupe", appuiera Soumaïla Coulibaly tout heureux de retrouver la sélection nationale après plus d”un an d”absence. Toutefois, le milieu de terrain de Fribourg estime que le match de dimanche peut-être un match-piège pour l”E. N. pour la simple raison que le Bénin est considéré comme le petit poucet du groupe. Être favori sur le papier ne signifie pas grand-chose et il ne faut pas oublier que le Bénin n”a rien à perdre dans ce match, insistera Soumaïla Coulibaly qui sera probablement intégré dans l”entre-jeu aux côtés de Mahamadou Diarra "Djila", Mohamed Lamine Sissoko "Momo" et Seydou Keïta. Malgré l”absence de Djibril Sidibé blessé, le secteur médian semble plutôt garni avec la présence de Bassala Touré qui fait figure de titulaire et celle de Drissa Diakité "Driballon".

Sur le papier, Jean-François Jodar dispose d”un effectif de rêve avec le retour de Soumaïla Coulibaly et Mahamadou Diarra "Djila" auquel il convient d”ajouter celui de Frédéric Kanouté et Mohamed Lamine Sissoko tous deux absents lors du dernier match de préparation des Aigles contre la Lituanie. Bien que le Bénin ne fasse donc pas partie des "poids lourds" du continent, on peut affirmer que cette troisième journée des éliminatoires sera un test grandeur nature pour les Aigles, version Jean-François Jodar.

S. B. TOUNKARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER