Énième défaite des Aiglons en Algérie : Le football malien a-t-il perdu son lustre d’antan ?

1

La défaite  récente   des aiglons  maliens  U17 en Algérie  ne semblent  pas  être  digérée  par l’écrasante  majorité  des  supporteurs,     tant  le désespoir  est  énorme  mais  l’enjeu en vaut  une  réelle  réflexion sur les  lacunes.   En effet,   les sentiments  de frustrations  se font sentir  dans   les  coulisses  emmenant   de certains   qui exigent  à  la  fois,  un changement  radical  au niveau  de la FEMAFOOT qui   se montre  peu   rassurante.  Quant  au ministère  des  Sports,   il doit être  réellement   au service  du foot pour son rayonnement.  Pour ce faire il doit    insuffler  une nouvelle  dynamique   à  cette  discipline  presqu’en  agonie  au Mali.

La déception,  le désespoir  et l’insuccès  suffiraient  pour  décrire  le  paysage  actuel  du football malien.   Le  plus  aberrant  pour  les observateurs   sportifs   est  que    lors  de  nos  différentes  compétitions,     les  débuts   s’annoncent   probablement bien   et   finissent  mal   comme  l’élimination   récente   des   moins de 17 ans  en Algérie   dont  la  coupe     a  été  remportée  par  le  Sénégal.    Aussi,   la faiblesse,   et l’irresponsabilité   du ministère  des  Sports  et  les  dirigeants  de la fédération malienne  de football   semblent  avoir  quelque  chose  de négatif   pour  le piétinement  de  cette  discipline  tant convoitée certes, mais  peine  à  être  une  réalité  au Mali.   Pour  autant,   ce qui  apparaît   incompréhensible    pour bon  nombre  des  amateurs  du  ballon  rond,  serait  de  voir  éliminer   les  équipes   maliennes,   toutes  catégories  confondues,   en fin  des compétitions   sans  que  celles-ci  ne  motivent   le personnel  de  l’encadrement  technique  encore  moins  des  dirigeants,  à   se  remettre   en  cause   en vue   d’anticiper  d’éventuels   dérapages  pour  les  prochains tournois  tant  du continent  qu’à l’international.    Au-delà  de ces défaillances,   d’autres   constats   s’égrènent  autour  des  joueurs  qui  se trouveraient    d’un  moral  plutôt perturbé  que stable  lors des matchs   par le fait  de non-paiement des primes  et  qui   sont   souvent  débloquées  tardivement  à  la suite  des  manifestations   marquées  par  des  refus   de compétir   qualifié  pour  certains,  “de prise en otage”.   Par ailleurs,    la défaite   des  aiglons   U17 en Algérie  lors des  demi-finales  et une  autre  à la troisième  place jouée, la semaine  dernière  contre   le   Burkina Faso démontrent  à  suffisance  que  notre  pays, bien qu’étant  détenteur  du  titre  de ce  genre  de  tournoi  depuis  des  années,  est  loin  d’espérer  d’un futur radieux, surtout   que l’équipe  nationale  senior s’apprête  dans  quelques  mois,    à  participer  aux compétitions  de  la coupe d’Afrique  des  nations.   Pour  qui connaît  le football,  le niveau de jeu   des  juniors   voire  des   locaux   détermine   celui de l’équipe  nationale  surtout   que celle  du  Mali   n’a   jusqu’ici,     remporté  aucun    titre  continental.      Enfin,  pour  la réussite   du  football  malien  en  général,  chaque  entité  sportive    y  compris  de   la société  civile   doit  se  saisir  de  la question,  et  d’en faire  une préoccupation   d’intérêt  national  sans  quoi,  il  ne  saurait  y  avoir  du   développement    au niveau  national  voire  international.

                                                                                                                                Yacouba   COULIBALY

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Coulibaly, les tres jeunes ont tres bien joue mais en plus de l’effort il faut la chance aussi, ils ont manque de chance c”est tout, sinon une tres bonne et belle equipe, tres technique et tactique avec la volonté de gagner!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!