FIBA : L’honneur sauf de Hamane Niang

0

La Fédération internationale de basketball (FIBA) a annoncé mardi  14 septembre 2021 le retour à ses fonctions de notre compatriote  Hamane Niang, blanchi des allégations selon lesquelles il avait gardé le silence sur des abus sexuels commis à l’encontre de basketteuses de son pays.

Parenthèse refermée donc  pour Hamane Niang. Contraint de renoncer temporairement à son rôle de président de la Fédération internationale de basketball (FIBA) pour avoir été cité dans une enquête pour abus sexuels, le dirigeant peut finalement  reprendre sa place. La FIBA l’a annoncé mardi 14 septembre dernier par un communiqué, où elle explique que “le rapport indépendant ne fournit aucune preuve à l’appui des allégations selon lesquelles le président, Hamane Niang, était au courant ou aurait dû être au courant des abus sexuels commis au sein de la Fédération malienne de basketball.”,

Dans le  communiqué, la Fiba confirme que le rapport indépendant ne fournit aucune preuve à l’appui des allégations selon lesquelles le président de la Fiba, Hamane Niang, était au courant ou aurait dû être au courant des abus sexuels commis au sein de la Fédération malienne de basketball. Ha­mane Niang soutient, dans une déclaration rapportée par le communiqué, que cette enquête est d’une importance capitale. «Je tiens à exprimer mon soutien personnel et inconditionnel aux victimes. Ces infractions doivent être dûment poursuivies par la Fiba dans le cadre de procédures indépendantes. L’officier d’intégrité a confirmé mon annonce, je vais maintenant reprendre mes fonctions officielles avec la Fiba», a déclaré le président de la Fiba.

Ce retour de Hamane Niang au sein des instances de la fiba n’est guère une surprise  au vu de   de l’estime et la confiance dont jouit l’Homme au sein du monde du Basket.

En effet, Hamane Niang a beaucoup contribué à sortir le Basketball malien de sa léthargie. Il lui aura permis d’être la discipline Numéro 1 des Sports au Mali. Qui ne se rappelle pas de ses initiatives salvatrices des conférences de Rails et du coton dont les résultats ont permis de propulser le Basket malien sur le toit de l’Afrique.

Et si le Mali est devenu un temple du Basket, surtout féminin, Hamane Niang en est le Bâtisseur principal. Porté par sa  réussite dans le management des affaires et animé d’une vision du développement de la discipline à la base,  il lui (basket) a permis de sortir de sa léthargie et de se faire respecter en Afrique et dans le monde. Du Mali, Hamane Niang a posé ses valises à la FIBA-Afrique. Il a dirigé avec brio et prouesse cette instance aussi, insufflant une dynamique d’émergence.

En témoigne la première édition du « Basket League Africa » ou « Ligue africaine de Basket-ball » (la version africaine du prestigieux NBA) du 16 au 30 mai 2021 à Kigali, au Rwanda. Sans compter que c’est sous sa présidence que le Mali a remporté son premier trophée continental (en Sports collectifs) au niveau des clubs (le Djoliba Dames en 1995) et des sélections nationales (les Aigles Dames en 2007 à Dakar, au Sénégal).

Tous ceux qui ont sincèrement collaboré avec Niang ou l’ont côtoyé ont témoigné de son éthique   et de son sens élevé des valeurs. Et cela d’autant plus qu’il n’est pas un dirigeant à tolérer une atteinte à l’intégrité physique et morale des joueurs et joueuses dont il a toujours défendu les intérêts.

Mémé Sanogo

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here