France : FCSM, le dernier challenge de Mohamed Lamine Sissoko

1
Mohamed Lamine Sissoko
Mohamed Lamine Sissoko

Mohamed Lamine Sissoko est de retour en France. Sans club depuis l’automne, l’ancien international malien s’est engagé avec le FC Sochaux-Montbéliard (FCSM), pensionnaire de Ligue 2. A 34 ans, le milieu de terrain va découvrir son 15è club. Ces quatre dernières années, on a vu Momo un peu en Europe, pas mal en Asie, ainsi qu’en Amérique. Dans le Doubs, le joueur va participer à l’opération maintien du FCSM. Le milieu de terrain a passé, mercredi, sa visite médicale préalable à toute signature.

Une première victoire pour lui, car en avril dernier, Mohamed Sissoko déplorait la mauvaise réputation qui l’accompagnait en France à ce sujet. «Il s’est dit énormément de choses à propos de mon état de santé. Beaucoup de rumeurs. Soi-disant, je n’étais plus capable d’enchaîner les matches, mais quand on voit mes statistiques, je suis là, j’enchaîne. Tout ce qui a été dit à ce sujet-là m’a blessé», a déclaré Momo.

Passé pro en 2003 à Valence, puis transféré successivement à Liverpool et à la Juventus, l’ancien international malien a commencé à avoir des douleurs récurrentes au genou droit en Italie et a subi une première opération importante lors de sa dernière saison chez les Bianconeri. Recruté en 2011 par un PSG fraîchement acquis par Qatar Sports Investments, Momo Sissoko a vu son expérience parisienne perturbée par ces mêmes soucis au genou.

Une nouvelle blessure importante en 2012 a sonné le glas de son bail dans la capitale. Et le début de son périple à travers le monde. Après Paris, le Franco-Malien a d’abord retrouvé brièvement l’Italie avec la Fiorentina et l’Espagne avec Levante. Puis, il a quitté l’Europe en 2015, direction d’abord la Chine et le Shanghai Shenhua, puis l’Inde et le FC Pune City, un club qui a vu passer ces dernières années David Trezeguet, Adrian Mutu ou encore Didier Zokora. Momo Sissoko s’est, ensuite, offert une expérience de quelques jours en 2017 à la Ternana en Serie B italienne. Le milieu de terrain a refait ses bagages pour découvrir l’Indonésie au Mitra Kukar. Fin 2017, il s’en est allé du côté de l’Amérique centrale, chez le modeste club mexicain de l’Atlético San Luis. Enfin, en juillet 2018, Mohamed Lamine Sissoko a rejoint Kitchee, qui évolue dans le championnat de Hong Kong.

En comptant ses années en formation à Troyes et Auxerre, Mohamed Sissoko connaît son 15è club avec le FC Socuaix-Montbéliard. Comme tous ses contrats depuis son départ de Paris, il s’est engagé sur du court terme. Certaines expériences n’ont duré que quelques jours, d’autres quelques mois. A Sochaux, Momo Sissoko a signé pour six mois, soit jusqu’à la fin de la saison 2018-2019. Et c’est «un grand plaisir» pour lui de rejoindre les Lionceaux, selon ses premiers mots. Il portera le n°4. Le club compte sur «sa très grande expérience» pour sauver sa peau en Ligue 2. Après 20 journées, le FCSM pointe à une inquiétante 17è place (20 points), avec seulement deux longueurs d’avance sur la zone de relégation. Momo Sissoko doit apporter ce qu’il faut à Sochaux dans cette mission maintien.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here