Jeux africains de Maputo : Un agenda chargé pour le Ministre Djiguiba Kéita

0

Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Djiguiba Keita, a séjourné à Maputo (Mozambique) du 1er au 5 septembre 2011 dans le cadre des 10e Jeux africains. Dans la capitale Mozambicaine, «PPR» a participé à l’Assemblée générale extraordinaire du Conseil Supérieur du Sport en Afrique (CSSA), à la cérémonie d’ouverture des jeux et à une importante réunion sur la lutte contre le VIH/Sida.

Comme il est de tradition, un seul point était à l’ordre du jour de l’Assemblée générale extraordinaire du CSSA, tenue ce 3 septembre dans un grand hôtel de Maputo : Le point sur les 10e jeux et l’organisation de la 11e édition prévue à Brazzaville (Congo) où l’événement avait démarré en 1965. A la fin de l’Assemblée générale, les Ministres des Sports des pays présents ont tour à tour rendu un hommage mérité au Mozambique pour avoir réussir à organiser en 2 ans les présents Jeux africains.

«A la suite de mes prédécesseurs, je dis bravo au Mozambique. Mais, pour qui connaît l’histoire de la libération de ce pays, on ne peut pas être surpris par cette prouesse. Le Mozambique a abattu, comme vous le savez, l’un des derniers bastions du colonialisme blanc oppresseur en Afrique. Merci Mozambique ! Le Peuple dont sont issus les combattants EDOUARDO MONDLANE et SAMORA MOÏSE MACHEL a beaucoup de ressort ! Nous sommes heureux, mais pas surpris de ce Mozambique», a déclaré «PPR» très ovationné.

Il faut rappeler que c’est la Zambie qui avait été désignée par l’Assemblée générale d’avril 2005, tenue à Alger (Algérie) pour organiser les jeux de cette année. Mais, pour «des raisons indépendantes» de sa volonté Lusaka s’est désistée. C’est ainsi que l’organisation a été attribuée au Mozambique par la session extraordinaire du Comité exécutif du CSSA tenue du 9 au 10 avril 2009 à Yaoundé, au Cameroun. A cette session, le Ministre était accompagné par M. Fassiriman Diakité de la Zone II du CSSA et deux membres de son cabinet, notamment le conseiller aux Sports, M. Moriké Moussa Traoré.

La veille, le Ministre de la Jeunesse et des Sports avait participé au lancement de la campagne de l’ONUSIDA intitulée, «Donnons un Carton Rouge au Sida», pour «Zéro infection au VIH, Zéro discrimination, Zéro décès lié au Sida». Le 4 septembre 2011, il s’est entretenu avec M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA.

Suite à cet entretien, il a été décidé de lancer au Mali la Campagne «Carton Rouge au Sida» en marge de la 22e édition de l’Afrobasket féminin, «Bamako 2011», que le Mali organise du 23 septembre au 2 octobre 2011. Ainsi, il est prévu une cérémonie de signature de la Déclaration officielle «Carton Rouge au Sida» par les capitaines des sélections nationales présentes et les Chefs de délégation. Et cela en présence du Chef de l’Etat, du système des Nations Unies, de la société civile et de la presse. Cette campagne devrait se poursuivre pendant toute la durée des jeux avec notamment la distribution d’outils de communication (tee-shirts…) en exergue les trois Zéro : Zéro nouvelles infections, Zéro discrimination et Zéro décès lies au Sida.

Avant de quitter Maputo, le Ministre Djiguiba Kéita a rendu une visite aux sportifs maliens dans le village des jeux, Zempeto, situé à une dizaine de kilomètres de la capitale. Avec les responsables des différentes disciplines (handisports, athlétisme, basket-ball, les jeux d’échec, judo, karaté, natation, taekwondo et le tennis), il a fait le tour des problèmes qui se posent à ce niveau, comme les moyens de déplacement pour se rendre au restaurant (très éloigné du village) et sur les lieux des compétitions à Maputo.

Toutes les délégations présentes étant confrontées aux mêmes difficultés, le Ministre Kéita a exhorté les jeunes sportifs maliens à faire preuve de solidarité et de discipline pour se hisser au sommet de ce tournoi.  Des instructions fermes ont été données aux responsables de la délégation malienne pour améliorer les conditions de séjour de ceux qui défendent les couleurs du pays dans ces Xe Jeux africains, «Maputo 2011».

 

Moussa Bolly

 

Depuis Maputo


 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER