Juventus-Porto (3-2 a.p.) : Porto a plié mais n’a pas rompu, la Juve éliminée

0
Vainqueur 2-1 à l’aller, Porto est allé arracher sa qualification à Turin à l’issue de la prolongation en jouant à 10 à partir de la 54e minute !

Héroïques ! Les joueurs du FC Porto se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions malgré une défaite 3 buts à 2 en prolongation et malgré une infériorité numérique à partir de la 54e minute.

Première mi-temps : Porto tout en contrôle

Il faut dire aussi que Porto n’était pas venu pour défendre et parquer le bus. Dès la deuxième minute, les Portugais se procuraient la première occasion par Matheus mais sa frappe passait à gauche du but de Szczesny. La Juve répondait du tac-au-tac avec une frappe de Morata bien repoussée par Marchesin (3e).

C’est ensuite Mehdi Taremi qui se mettait en évidence avec une double occasion (6e). Après un tir contré par Bonucci, Taremi était le plus prompt à placer une tête qui lobait Szczesny. Mais le portier polonais était sauvé par sa barre transversale.

A force de pousser, Porto était enfin récompensé : Taremi était percuté par Demiral et après consultation de la VAR, l’arbitre accordait un penalty (17e). Et Sergio Oliveira transformait la sentence et ouvrait ainsi le score (19e).

Avec ce but marqué à l’extérieur, la Juve devait s’imposer 3-1 pour se qualifier. Mais la Juve était trop brouillonne pour réduire l’écart, à l’image de Morata, esseulé au second poteau et qui manquait son contrôle avant de tirer en plein sur Marchesin, le portier de Porto (27e).

Porto aurait même pu rejoindre les vestiaires avec un avantage de deux buts mais Szczesny s’interposait avec brio sur une frappe de Sergio Oliveira (45+2e).

Chiesa renverse la vapeur

En deuxième période, la Juventus affichait un tout autre visage et on peut penser que les murs ont tremblé à la mi-temps. Et dès la 49e minute, Chiesa (déjà buteur à l’aller) redonnait espoir aux siens d’une superbe frappe enroulée en pleine lucarne !
<img class="aligncenter" src="data:;base64,” sizes=”(min-width: 1580px) 668px, (min-width: 980px) 608px, (min-width: 740px) 684px, (min-width: 580px) 518px, (min-width: 480px) 426px, 439px” srcset=”https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=500 500w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=600 600w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=700 700w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=800 800w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=1000 1000w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=1200 1200w, https://images.daznservices.com/di/library/GOAL/34/83/chiesa-juventus-porto_55o4dmvzecav1a3sklph1lm3r.jpg?t=418262984&amp;quality=60&amp;w=1400 1400w” alt=”Chiesa Juventus Porto” width=”1920″ height=”1080″ />

On assistait ensuite à la faillite de Taremi. Après avoir reçu un carton jaune à la 52e minute, il était expulsé deux minutes plus tard pour… un geste anodin. Après un hors-jeu de Marega, Taremi envoyait le ballon au loin par reflexe comme le font si souvent les footballeurs. Intraitable, monsieur Kuipers sortait un deuxième carton jaune pour l’Iranien…

A 11 contre 10, la Juventus retrouvait encore plus de couleurs. Après un sauvetage miraculeux de Pepe devant Chiesa (57e) ce dernier s’offrait un doublé peu après l’heure de jeu en reprenant de la tête un magnifique centre de Cuadrado (63e).

Il ne manquait plus qu’un but à la Juve pour obtenir la qualification. Bonucci (tir dévié en corner, 66e), Ronaldo (tête non cadrée, 79e), Chiesa (tir repoussé par Marchesin, 82e), Morata (but refusé pour hors-jeu, 90+1e), Cuadrado (frappe sur la transversale, 90+3e) tentaient leur chance mais sans succès.

Une prolongation complètement folle

Après sept minutes d’arrêt de jeu, l’arbitre sifflait la fin du match et avec une égalité parfaite (2-1 à l’aller, 2-1 au retour), les deux équipes étaient contraintes à une prolongation pour se départager.

Avec la fatigue, la prolongation était hachée et les cartons jaunes pleuvaient : Cuadrado (92e), Sergio Oliveira (97e), Bernadeschi (103e), Rabiot (114e).

Mais ce match ne pouvait aller aux tirs au but et la folie s’abattait une nouvelle fois sur ce match. A la 115e minute, à 30 mètres des buts, Sergio Oliveira expédiait un coup franc à ras de terre qui surprenait le mur turinois puis Szczesny.

A 2-2, à cinq minutes de la fin de la prolongation, la Juventus devait marquer deux fois. Et sans plus tarder, la Juve reprenait espoir grâce à une tête de Rabiot (117e). A une minute de la fin du match, De Ligt s’écroulait dans la surface. Contact ? Non, l’arbitre ne bronchait pas.

Et après 3 minutes d’arrêts de jeu, l’arbitre sifflait la fin de la rencontre et enterrait définitivement les espoirs de qualification de la Juventus.

Après Lyon en 2020, la Juve est encore éliminée au stade des huitièmes de finale alors qu’à chaque fois elle était largement favorite… Et depuis l’arrivée de Cristiano Ronaldo, la Juventus n’a jamais fait mieux qu’un quart de finale, en 2019, contre l’Ajax… C’est un terrible constat d’échec pour CR7 et la Juve qui visaient clairement une victoire dans cette épreuve.

Source: https://www.goal.com/fr

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here