Le sacre continental des Aiglonnets à la CAN U17 Et de deux pour Baba Diarra !

6
Les Aiglonnets du Mali

Comme disait l’autre, le football en crise a pu remporter deux trophées continentaux en l’espace de 2 ans et sous le règne de Boubacar Baba Diarra. C’est dire que l’Inspecteur général de police est, tout simplement, une chance pour le football malien.  

Boubacar Baba Diarra vient d’inscrire son nom dans les annales du football malien. L’histoire retiendra désormais qu’il est le premier président de la Fédération malienne de football à offrir deux trophées continentaux dans la même catégorie  des Cadets. Cela, malgré la crise qui prévaut au sein de la grande famille du football malien. Et pourtant, le Mali attendait avec impatience ce sacre continental depuis l’indépendance.

Après le sacre en 2015 à Niamey, au Niger, les Aiglonnets du Mali ont conservé leur trophée lors de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de leur catégorie, qui vient de se tenir au Gabon, du 14 au 28 mai. Les poulains de Jonas Komla, qui ne croyaient même pas participer à cette compétition à cause de la suspension de la Femafoot par la Fifa, ont finalement surpris beaucoup de gens. Ils ont, tout simplement, fait un parcours exceptionnel. Le bilan est éloquent : un nul et quatre victoires. Les Aiglonnets occupent la tête de la meilleure attaque avec 9 réalisations tout comme le Ghana, le finaliste malheureux, et la Guinée Conakry classée 3ème.  Le Mali a encaissé seulement 2 buts comme la Tanzanie. C’est le Ghana qui a remporté la meilleure défense de la compétition avec 1 but encaissé.

Il faut préciser que 41 buts ont été marqués lors de cette 12ème édition de la CAN U17. Avec 6 buts, l’attaquant Guinéen Djibril Fandjé Touré a été désigné meilleur buteur, suivi par le capitaine ghanéen Eric Ayiah avec 5 buts. Notre compatriote Hadji Dramé (il est le fils de l’entraîneur Djibril Dramé) a 3 réalisations. Tandis que son coéquipier, Lassana N’Diaye, a 2 buts. Le capitaine Mohamed Camara, Sémé Camara, Ibrahim Kane, Mamadou Samaké ont chacun inscrit 1 but.

En plus du trophée continental,  le défenseur Abdoulaye Diaby a été désigné meilleur joueur de la CAN. D’autres joueurs comme le gardien de but, Youssouf Koïta (ASB), le milieu de terrain Abdoul Salam Jiddou et le jeune attaquant Lassana N’Diaye ont été désignés chacun à son tour, l’homme du match, au fil de la compétition.

                                A.B. HAÏDARA

 

Le Mali, le Ghana, la Guinée Conakry et le Niger qualifiés pour la Coupe du monde en Inde 

Après Le Chili en 2015, les Aiglonnets du Mali seront au rendez-vous de la prochaine Coupe du Monde des moins de 17 ans dont la phase finale aura du 6 au 28 octobre prochain en Inde. Ce sera la deuxième participation du Mali dans cette compétition des jeunes où il a été classé 2ème.  En plus du Mali, le Ghana (2ème) la Guinée Conakry (3ème) et le Niger (4ème) sont également qualifiés.

En principe, le tirage au sort de la Coupe du monde U-17 aura lieu en juillet prochain, en Inde. Pour  ce faire, le président de la Commission des Jeunes de la Femafoot, Sékou Massiré Sylla et l’entraîneur Jonas Komla, sont invités par la Fifa afin de prendre part à cette cérémonie.

A.B. H

 

 

Le DTN  Mohamed Magassouba :

Un appui technique formidable pour les Aiglonnets

Le vice-président de la Femafoot et le DTN Mahomed Magassouba

Le directeur technique national, Mohamed Magassouba, mérite bel et bien une mention spéciale, après le sacre des Aiglonnets à cette CAN U17. Selon nos informations, il a été vraiment d’un grand apport pour le parcours exceptionnel de nos Cadets. En d’autres termes, il a été d’un appui technique formidable pour épauler cette jeune formation. Après le premier match très difficile face à la Tanzanie (0 but partout) il a fallu faire appel à ce technicien très expérimenté dans le domaine du football des jeunes pour épauler le staff technique. Comme disait l’un des responsables de la Fédération malienne de football : “Magassouba a eu une excellente lecture de jeu. Il a vraiment aidé Jonas et son staff. Il supervisait chaque match de nos adversaires avant une séance de projection en vidéo avec toute l’équipe. Dieu merci, l’entraîneur a toujours respecté ses recommandations. Et les jeunes ont appliqué à la lettre les conseils de leur entraîneur. Je pense aussi que Mohamed Magassouba était dans son rôle en tant que directeur technique national”.

A.B. HAÏDARA

 

Sacre  des cadets à la  CAN de leur catégorie :

Monsieur le Premier ministre, l’honneur vous revient !

Abdoulaye Idrissa Maïga
Abdoulaye Idrissa Maïga

Les Aiglonnets du Mali ont remporté pour la deuxième fois consécutive la CAN de leur catégorie. Pourtant le doute planait sur leur participation, suite à la suspension du Mali par la Fifa. Heureusement que le sens élevé de responsabilité, et d’homme d’Etat du premier ministre Abdoulaye I. Maïga a prévalu sur le désamour de certains vis-à-vis du Comité exécutif de la Fédération malienne de football. Aujourd’hui l’honneur de ce sacre revient à Abdoulaye I. Maïga. 

Nous ne cesserons jamais de dire que la crise du football malien a pris fin grâce à l’intervention du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga. Dès sa nomination, il s’est attaqué aux défis qui l’attendaient. En faisant économie des autres crises, nous parlons du football. Avec l’ultimatum  de la Confédération africaine de football (Caf), suite à la suspension du Mali par la Fifa, le doute planait sur la participation des cadets maliens, à la CAN de leur catégorie. Le premier ministre en homme d’Etat a confié le dossier à deux ministres (Abdoul Karim Konaté dit Empé et Amadou Koïta), avec comme instruction de tout faire afin que les Aiglonnets ne soient pas éliminés.  Avec ses directives les deux jeunes ministres ont réussi là où leur homologue des Sports a échoué. Les protagonistes sont revenus à la table de négociations, et un protocole d’accord a pu être signé, le 27 avril dernier. La Fifa est revenue sur sa décision, les Aiglonnets ont participé à la CAN, les résultats sont là. Ils ont remporté la Coupe d’Afrique des Nations  le dimanche 28 mai 2017 au Stade de l’Amitié de Libreville, au Gabon,  à 19h 18 mn, face à une nation de football, le Ghana.

Aujourd’hui, le mérite revient au Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, pour son sens élevé de responsabilité. Heureusement qu’il a été nommé au bon moment. Sans sa clairvoyance, les Aiglonnets auraient manqué le rendez-vous de l’honneur. Une fois de plus, merci Monsieur le Premier ministre.

En soulevant le trophée, le capitaine des cadets a lancé un message fort à l’opinion. Il a invité le président de la Femafoot, Boubacar Baba Diarra, à s’approcher pour l’aider à soulever le trophée. Comme pour dire, nous sommes à ce niveau grâce à vous.   Ce sacre de nos cadets est un deuxième revers pour le ministre des Sports, Housseyni Amion Guindo. Pour avoir dissout la Femafoot, il n’était pas dans une bonne logique par rapport à l’intérêt du football malien. La suite des événements a démontré qu’il en voulait plus au président de la Fédération, et non la recherche d’une solution à la crise. Pour preuve, pourquoi après la signature du protocole il fait une sortie médiatique pour dire que Baba n’a pas gagné. Qu’il sera flanqué de deux secrétaires généraux issus de son ancien Comité de normalisation, qu’au bout de 45 jours (12 juin prochain) il quittera au profit d’un Conor, à la suite d’une Assemblée Générale extraordinaire. Mais hélas ! Le  rêve du ministre s’est transformé en  cauchemar. La Fifa a dit niet à la mise en place d’un Conor. Entre temps, les Cadets remportent la CAN grâce à la carrure d’un homme d’Etat, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga.

Maintenant que la Fifa a clarifié les choses pour ce qui concerne l’installation d’un Comité de normalisation (Conor), le ministre Housseini  Amion Guindo en vertu de la souveraineté de l’Etat, va-t-il encore dissoudre la Femafoot ?  Et l’opinion nationale sera là pour répliquer.

La Fifa n’a jamais reculé, et ne reculera pas devant un Etat.          A.B. HAÏDARA

Habib Sylla offre 4 millions FCFA aux Aiglonnets du Mali

Comme à l’accoutumée, la communauté malienne résidant au Gabon a beaucoup contribué pour le sacre final des Aiglonnets. Le président du Haut conseil des Maliens de l’Extérieur, Habib Sylla, tout comme Tidiane Niang, étaient au fur et au moulin afin de mobiliser les Maliens du Gabon pour soutenir les poulains de Jonas Komla. Ce qui explique la grande mobilisation de la communauté malienne lors de la finale au Stade de l’Amitié de Libreville, le dimanche 28 mai dernier.

Très heureux de cette brillante victoire, Habib Sylla n’a pas hésité à mettre la main à la poche. Juste après la finale, Il a remis 4 millions Fcfa au capitaine Mohamed Camara à l’hôtel. Cela, en guise de récompense. Auparavant, il avait offert une enveloppe de 2 millions Fcfa au début de la compétition. Histoire de les encourager.                       A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. La culture malienne a quelque chose de flou qui fait qu’ il y a toujours des forces du mal pour empêcher d’avancer. Nos perdants, au lieu d’attendre leur jour, préfèrent perdre leur énergie en ramant à contre courant. Ainsi, celui aux affaires perd son temps à se défendre au lieu de travailler. Nos malheurs sont liés à notre propre culture.

  2. Oui la jeune africaine a du talent, mais le problème reste les vieux vautours vicieux voleurs ventrus!

    Bravo aux jeunes!

  3. le ministre des sports un nul c est la honte il vaut mieux qu il démissionne .

  4. Et de Deux (02) pour le ministre des sports le plus chanceux que le Mali ait jamais eu. Bravo Poulo le ministre béni.

  5. Mais qui doute de la bone foi et de la professionelisme de general baba si c pas le fau ministre des spore?
    Un ministre ignorant,hypocrite,malhonet, HASIDI, et inconcient de tout la domaine du sport.
    Comment le Mali peux avance sous l’administration d’un ignorant placee ala tete d un departement ase important?
    Le Ministre a condui le Mali et tout ses organes politique devant le monde et devant une femme comme Fatoumata Samoura.
    Qui sais que le deux club malienne systematiquement elemine de leur competitions africaine aussi poura gagne leur trophe si le mallhonet na pas les pousse dehor.
    Honte pour nous devan le monde entier…
    Bravau mon General. Tu as la benediction de tes parents wallaye. Le match seule contre tous ete reporte par vous mon general.
    Si le mali avais 3 leaders comme vous on aller bouge.
    Merci

Comments are closed.