Sport : Mamahira AC de Kati dans la tourmente

3
Ligue 1 : Le Mamahira se maintient en ligue1 !

Le club historique de la ville de Kati, Mamahira Athlétic club fait face à une crise de leadership. Le sous-préfet central et le Maire de Kati sont soupçonnés d’être à la manœuvre.

Elu le 11 décembre 2016, président de Mamahira Athlétic club de Kati (MAC), avec un objectif celui de faire rayonner le Mamahira dans les rangs des clubs qui comptent au Mali, comme le passé, l’honorable Souleymane Soumano n’est pas lésiné sur les moyens. Ainsi sur un budget de 45.641500 FCFA, il a contribué à plus de 28 millions de francs CFA sur fonds propre. Cet engagement semble créer une crise de jalousie auprès de certaines personnalités qui ne sont pas dans la logique du développement du sport en l’occurrence, le maire Yoro Ouologuem, le sous-préfet Harouna Diarra et quelques poignées de supporters. Ils se sont acharnés contre le président Souleymane Soumano pour le destituer. La  raison avancée est que l’honorable Soumano était sur la liste du candidat Salaha Baby pour l’élection à la présidence de la Femafoot. Cette élection avortée du 8 Octobre 2017 de la Femafoot a confirmé les violations de textes, la prolifération des clubs et ligues parallèles. La mise en place du CONOR avait suscité beaucoup d’espoir pour règlement définitif de tous les problèmes du football Malien. Mais les divergeances persistent. Puisque le sous-préfet central de Kati vient de lancer un appel à candidature pour élire un nouveau président à la tête du comité directeur du Mamahira AC  de Kati, alors que le mandat du président élu Souleymane Soumano doit s’étendre jusqu’en 2020. Selon nos sources, le maire de Kati Yoro Ouologuem a une main cachée dans l’affaire. Rien ne semble jouer d’avance car l’Honorable président  bénéficie aujourd’hui a le soutien des deux groupes de supporters de MAC. Aussi, les présidents Bourama Koné King Kong et Moussa Touré ont enterré leur hache de guerre et soutiennent désormais qu’un seul groupe de supporters derrière son président légal jugé légitime pour eux. Il s’agit de Souleymane Soumano qui a décidé d’aller jusqu’à la fin de son mandat. Selon lui, les coups bas ne feront pas reculer.  Le CONOR est attendu pour régner l’ordre et la discipline à MAC.

Ousmane  Traoré dit Man

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Le CONOR doit prendre rapidement avant la fin de son mandat (le 31 Mars 2018) deux décisions stratégiques:
    1- un échange avec le sponsor officiel Orange Mali pour le démarrage très rapide du championnat national avec 20 clubs de 1ère division;
    2- convoquer dès la semaine prochaine le collège électoral en indiquant les Responsables autorisés à voter (les Présidents des 18 clubs de 1ère division et les Présidents des ligues de football à l’exception des ligues problématiques que sont : Ségou et Kayes) et fixer la date de l’élection du Président de la FEMAFOOT au Dimanche, 25 Mars 2018 à l’hôtel Laïco de l’amitié en direct à la radio et à la télévision nationale.

Comments are closed.