Stade malien de Bamako : Des grandes ambitions pour la nouvelle saison

0

Après le succès de la saison dernière soldé par un doublé (championnat et coupe du Mali), les dirigeants du Stade Malien de Bamako ne veulent pas en rester-là. Pour la nouvelle saison, 2021-2022, ils affichent de grandes ambitions pour le club dont l’un est de rentrer impérativement dans la phase de poule de la Ligue africaine des champions. Afin de concrétiser ces ambitions, ils ont mis le paquet en recrutant plusieurs joueurs de qualité et un entraîneur français d’expérience.

Cette année, les dirigeants du Stade Malien de Bamako sont décidés de dépasser cette fois-ci les tours préliminaires de la Ligue des champions africains de football. Pour atteindre cet objectif, les dirigeants n’ont pas hésité d’employer les gros moyens en recrutant plusieurs jeunes joueurs.

Selon le coordinateur général du Stade Malien de Bamako, Cheick Diallo, les objectifs du club ont toujours été les trois tableaux à savoir : la Ligue des champions africains, le championnat national et la coupe du Mali. “Aujourd’hui, c’est la Ligue des champions africains qui nous manque le plus. Sinon, nous avons déjà gagné la coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Quant au championnat national et la coupe du Mali, nous l’avons remporté à plusieurs reprises. Parmi les trois compétitions, toute la famille du Stade Malien souhaite que le club arrive à se qualifier cette année pour la phase de poule de la Ligue des champions africains. Il faut préciser que cela fait des années que le club est qualifié pour les tours préliminaires de la compétition, mais nous n’arrivons pas à atteindre la phase de poule. Pour la nouvelle saison, nous avons effectué beaucoup de changements au niveau de l’effectif. Les anciens joueurs qui ont servi le club pendant des années ne sont plus là. Nous avons donc fait venir de nouveaux joueurs de qualité et nous espérons qu’ils soient prêts à relever les défis”, a-t-il expliqué.

Par rapport au choix du Français Jean Christophe Gratecap comme entraîneur du club, Cheick Diallo a précisé que cela repose sur son expérience professionnelle. “Ces derniers temps, nous avons reçu plusieurs CV et des propositions d’embauche de la part des entraîneurs. Après une longue étude des dossiers, nous avons choisi le Français Jean Christophe Gratecap parce que son profil et son expérience peuvent nous servir. Nous l’avons choisi à travers son passé et nous espérons avoir choisi le meilleur pour le Stade Malien de Bamako.

Vous savez, ce n’est pas notre première fois de travailler avec un entraîneur blanc. Je vous rappelle que le Stade Malien de Bamako est issu de la Jeanne d’Arc et le premier entraîneur de ce club était un Blanc qui travaillait aux Chemins de fer de Bamako.

Au Stade Malien de Bamako, le choix d’un entraîneur ne repose pas sur la couleur de peau, mais plutôt sur l’expérience et le temps. C’est-à-dire un entraîneur qui a suffisamment de temps pour faire face à son travail.

Malheureusement, chez nous ici, la plupart des entraîneurs font autre chose. C’est après leur travail qu’ils viennent au terrain pour entraîner l’équipe. Pour nous, c’est un peu compliqué. Vu les objectifs du club, il faut recruter des joueurs engagés et un entraîneur qui travaille à plein-temps pour le club”, dit-il.

Les supporters jouent un très grand rôle dans vie d’un club de football, c’est pour cela que le coordinateur général lance un appel aux supporters afin qu’ils unissent leurs efforts pour accompagner le club. “Le Stade Malien de Bamako a remporté la coupe de la Confédération africaine de football en 2009. A cette époque, les uns et les autres étaient très impliqués, surtout les supporters. Malheureusement, ces derniers temps, nous avons remarqué qu’il y a trop de mécontentement.

 Je profite de cette occasion pour lancer un appel à tous les supporters des Blancs de Bamako de se donner les moyens pour accompagner le club. C’est en unissant nos efforts que nous pouvons y arriver”, a-t-il laissé entendre.

Les supporters se mobilisent autour du club

Pour Ousmane Diakité dit Maraka, président des supporters du Stade Malien de Bamako, à chaque début de saison les supporters des Blancs de Bamako se mobilisent afin d’accompagner financièrement le club. “Il y a des années que nous cherchons à rentrer dans la phase de poule de la Ligue des champions africains de football, mais nous n’avons pas pu y arriver. Cette année, nous sommes confiants de passer l’étape des tours préliminaires parce que les responsables du club viennent de recruter plusieurs joueurs de qualité et un entraîneur d’expérience. Cela a donné beaucoup d’espoir aux supporters.

Pour apporter notre soutien au club, nous avons essayé de réveiller nos différents comités de base. Pour cette campagne, nous leur avons demandé deux choses: soutenir financièrement le club et être présents auprès de l’équipe”, a-t-il indiqué, avant de saluer les membres du Comité des sages et du Comité de gestion du club pour tout ce qu’ils ont réalisé la saison écoulée.

       Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here