Tentative de sabotage de la coupe de natation du DG de Moov Africa : Le Directeur du Stade Omnisport Modibo Keita dans une mauvaise posture

0

Le Directeur Général du Stade Omnisport Modibo Keita, M. Kèlètigui Dembélé, est dans le collimateur de le Fédération malienne de natation des jeunes nageurs du Mali. Et pour cause, il a expressément saboté la coupe du Directeur Général de la société de téléphonie mobile Moov Africa Malitel, le samedi 26 juin dernier. La Direction Nationale des Sports et de l’Éducation Physique (DNSEP) est complice.
La coupe du DG de Moov Africa Maitel, sponsor officiel de la Fédération malienne de natation, n’a pas pu avoir lieu le samedi 26 juin dernier. Le comportement peu catholique du dirlo du Stade Omnisport Modibo Keita, est à l’origine de l’annulation de cet événement, tant attendu. Les invités, aussi bien que le Président de la Fédération malienne de natation, M. Mamourou Bouaré et les jeunes nageurs devant prendre part à la coupe du DG de Moov Africa Malitel sont tous restés perplexes ; à cause des intérêts personnels du Directeur du Stade Omnisport, qui a expressément vidé la piscine de son eau, sabotant du coup, l’évènement.
Selon le président de la Fédération malienne de natation, en la personne de Mamourou Bouaré, depuis le 10 juin, la Direction Nationale des Sports et de l’Education Physique est informée de l’organisation de ladite coupe à travers une demande de mise à disposition de la piscine. Mais à leur grande surprise, poursuit-il, le directeur du Stade Omnisport, Kèlètigui Dembélé, a montré une mauvaise volonté de saboter cette coupe pour ses intérêts personnels.
À en croire le président de la Fédération malienne de natation, le directeur du Stade Omnisport leur a imposé le frais d’entretien de la piscine estimé à la somme de 50 000 FCFA. Chose que la commission d’organisation a acceptée en relevant le montant jusqu’à plus de 300 000F mais à condition que le montant soit facturée.
Aux dires de la commission d’organisation, cette option n’a pas du tout plu au directeur du Stade Omnisport qui ne jurait que par empocher cet argent, sans qu’il ne soit versé dans les comptes du Stade. C’est, en n’ayant pas pu percevoir ce montant de ses propres mains que M. Kèlètigui Dembélé, s’est mis dans la posture de saboter la coupe en question, en clamant en ces termes à la commission d’organisation : «Je vais saboter votre coupe, je m’en fiche des sanctions qui seront prises à mon encontre, car je ne suis plus loin de la retraite ».
Une situation qui a suscité la colère de plus d’un. Surtout, le président de la Fédération, qui dans sa déclaration, a souligné que c’est regrettable d’empêcher les jeunes d’exercer leur droit, qu’est le sport. Toutefois, le président de la Fédération malienne de natation a rappelé que le dirlo du Stade Omnisport, Kèlètigui Dembélé, n’est pas à sa première tentative de sabotage.
C’est une situation qui interpelle le Ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Moussa Ag Attaher, très connu pour sa rigueur. Il doit prendre des mesures draconiennes contre le DG du Stade Omnisport et la Direction Nationale des Sports et de l’Éducation Physique qui sont dans une démarche de compromettre la carrière des jeunes nageurs devant hisser le drapeau malien à travers le monde. Et rien qu’à cause de leurs intérêts sordides et personnels.
Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here