RECEN-UEMOA : ‘’La criminalité transfrontalière organisée est une question stratégique qui requiert des solutions concertées et immédiates’’, dixit le PM

0

Les rideaux sont tombés ce vendredi, 06 décembre 2019 sur la tenue des travaux  de trois jours des Etats généraux sur la lutte contre le blanchiment de capitaux  et le financement du terrorisme, organisé par le Réseau des CENTIF de l’UEMOA (RECEN-UEMOA).

C’était à l’hôtel Salam sous la haute présidence du Dr Boubou CISSE, Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances en présence du président en exercice du Réseau des CENTIF  (RECEN – UEMOA), Taher Hassane, les Présidents des Cellules nationales de traitement des informations financières (CENTIF) de l’UEMOA, le président de la  CENTIF du Mali, Marimpa SAMOURA et structures de lutte contre la corruption au Mali.

Dans les mots du rapporteur général du séminaire, Taher Hassane, il a fait savoir que face à ce fléau, la plus rapide et efficace demeure la recherche des voies et moyens pour parvenir à démanteler les sources de financement du terrorisme.

A ses dires, les CENTIFS ont pour mission de recueillir et de traiter toutes les opérations en lien avec le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme quelque soi la source ou de l’acte criminel à la base.

‘’L’efficacité de cette lutte engagée contre les crimes transfrontaliers repose sur la coopération entre nos Etats et entre nos structures. C’est pourquoi les CENTIFS des pays membre de l’UEMOA  ont mis en place ce cadre dénommé RECEN-UEMOA pour mieux coopérer et échanger de l’information pour une plus grande efficacité’’, a ajouté Taher Hassane.

Pour le Premier ministre, cette rencontre, qui s’est voulue un cadre de réflexion sur l’état des lieux de la lutte contre la Criminalité financière, ambitionne de répondre plus efficacement aux besoins de gouvernance et de sécurisation de l’environnement économique, financier, social en vue d’un développement durable de nos Etats.

Selon lui, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme constituent deux fléaux qui anéantissent les efforts de nos états à bâtir une économie régionale forte et à assurer un mieux-être à tous et à chacun. Durant les trois jours des travaux, les débats qui se sont tenus au sein des quatre groupes de travail sont la manifestation d’une mobilisation sans précédent afin d’éviter de compromettre l’avenir même de nos Etats déjà fragilisés.

‘’Je me réjouis particulièrement que vous, qui êtes au cœur de cette lutte, puissiez jeter un regard rétrospectif sur vos résultats afin de mieux définir et orienter de nouvelles perspectives. J’avoue qu’il n’est pas toujours aisé de réussir à porter des critiques objectives sur soi-même. Mais vous avez eu le mérite de le faire et c’est déjà une prouesse de votre part. De vos échanges se sont dégagées des recommandations pertinentes dont la mise en œuvre est d’une priorité absolue pour nos Etats’’, a-t-il déclaré.

Il constate également que les objectifs fixés, sont atteints et sont de nature à rendre plus dynamiques et efficaces vos actions futures. Le Premier ministre note, avec beaucoup d’intérêt, ces recommandations et s’engage à les accompagner pour leur prise en compte effective par les Etats membres de l’Union.

‘’ J’ai trouvé les reformes proposées en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme assez pertinentes, d’autant que les processus d’Evaluation Nationale des Risques (ENR) et les processus d’Evaluation Mutuelle de nos dispositifs ont clairement montré que nos Etats restent encore vulnérables à la criminalité transfrontalière. Le document qui vient de m’être remis et qui retrace l’ensemble de vos recommandations, sera effectivement transmis, comme demandé, aux plus Hautes autorités de notre espace communautaire’’, a jouter le Dr Boubou CISSE.

Avant d’ajouter que la criminalité transfrontalière organisée est une question stratégique qui requiert des solutions concertées et immédiates. Il faudrait pour cela unir les forces pour atteindre les objectifs d’émergence et améliorer ainsi les conditions de vie de des populations. ‘’Le Réseau des CENTIF de l’UEMOA que vous avez mis en place est la parfaite illustration de la solidarité ainsi que de la parfaite coopération entre CENTIF. Je vous exhorte à développer davantage cette coopération avec les autres acteurs de la chaine de lutte contre la délinquance financière, notamment les assujettis et les organes de poursuite et de répression’’, a conclu Dr Boubou Cissé.

Bréhima Diallo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here