Front social : L’UNTM menace d’observer une grève de 72 heures à partir du 18 novembre prochain

6

Dans un préavis de grève en date du 02 novembre 2020 adressé au ministre du travail et de la fonction publique, porte-parole du gouvernement, l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la première et la plus grande centrale syndicale du Mali, menace d’observer une grève de trois jours à partir du 18 novembre prochain. L’UNTM exige du Gouvernement, le règlement des droits des Compressés et des Partants Volontaires à la Retraite, l’octroi d’indemnités et de primes de spécificités par catégories à tous les fonctionnaires de façon équitable, l’application des mesures pour la réduction de la cherté de vie non respectée par les marchands, la relance du chemin de fer, l’ouverture de concours de recrutement de 20000 diplômés dans la Fonction Publique de l’Etat avant le 15 décembre 2020, l’intégration définitive des Enseignants communautaires dans la Fonction  Publique des collectivités, la restauration de la sécurité et de l’intégrité territoriale, la participation des syndicats et la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT) avant le 15 novembre 2020. «Si les exigences ainsi formulées sont restées lettres mortes, le Bureau Exécutif engage à tous les démembrements à observer une grève de 72 heures allant du mercredi 18 novembre au vendredi 20 novembre 2020 sur toute l’étendue du territoire », révèle le préavis de grève de l’UNTM, dirigée par Yacouba Katilé.

Dans son préavis de grève, l’UNTM a exigé du gouvernement l’extinction de tous les accords signés de 2014 à 2020, et ce avant la fin de décembre 2020 au terme d’un chronogramme précis avant le 10 novembre 2020. Il s’agit notamment, pour 2014, le règlement des droits des Compressés et des Partants Volontaires à la Retraite, l’octroi à tout le secteur privé du bénéfice des acquis signés entre le Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), le Gouvernement et l’UNTM sur les augmentations au terme d’un chronogramme de paiement précis au plus tard le 10 novembre 2020 ; la reprise immédiate des travaux de relecture des Conventions Collectives, suspendue, au plus tard fin novembre 2020. S’agissant des accords de 2019, l’UNTM exige l’octroi d’indemnités et de primes de spécificités par catégories à tous les fonctionnaires de façon équitable ; la fixation d’un chronogramme d’application immédiate pour répondre en la nécessité de restauration de l’égalité, de l’équité, de la non-discrimination (harmonisation des grilles); l’extension des nouveaux âges à la retraite à tous les travailleurs selon leur Statut et leur catégorie dans le public, ainsi que dans le privé, dans les Ambassades, et singulièrement dans celle des Etats-Unis, et des contractuels et Conventionnaires de l’Etat ; l’amélioration des grilles salariales à appliquer dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires, avec comme date d’effet janvier 2021 ; l’application des mesures pour la réduction de la cherté de vie non respectée par les marchands, alors que les prix sont devenus érosifs pour les pouvoirs d’achat, meurtriers pour les démunis, les réfugiés; l’apport de l’assistance promise pour le fonctionnement de la SMTD (Société Malienne de Transmission et de Diffusion) au plus tard fin novembre 2020 ; l’éradication de la violation de la liberté syndicale dans les secteurs public, parapublic, privé, et de plus en plus dans les Ambassades (USA) par la prise des mesures vigoureuses de protection du droit syndical et des responsables syndicaux, au plus tard le 10 novembre 2020 ; l’utilisation de passerelles entre la Fonction publique qui a des problèmes d’effectifs et les collectivités à travers des initiatives facilitant ce transfert d’ici la fin du mois de novembre 2020 ; la suspension immédiate des activités des Bureaux de Placement devenus des entreprises antisyndicales, jusqu’à l’adoption ou la promulgation d’un nouveau Code du Travail et l’option pour des retraits d’autorisations de création de Bureaux pour les créateurs remarquables dans les malversations et les violations du droit syndical au dépens des travailleurs ; la relance du chemin de fer pour la nouvelle année (Janvier 2021); l’adoption d’une politique de recrutement massif des jeunes (Point 11 des Accords) non mise en œuvre de 2019 à 2020 ; l’ouverture de concours de recrutement de 20 000 diplômés dans la Fonction Publique de l’Etat avant le 15 décembre 2020.

L’UNTM n’écarte pas une grève illimitée

En outre, dans ses revendications, l’UNTM, rejette la relecture unilatérale du Code minier sans sa participation. Par ailleurs, l’UNTM exige l’adoption des textes corrigeant les difficultés et les insuffisances de la Loi n°2014-015 du 27 mai 2014, sur l’OCLEI (Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite). Aussi, la première centrale syndicale prône l’intégration définitive des Enseignants communautaires dans la Fonction  Publique des collectivités, la restauration de la sécurité et de l’intégrité territoriale. « L’UNTM en tout cas, n’aidera pas des fossoyeurs du pays. Le Conseil National de la Transition est un champ de bataille pour la prééminence dans la conception des textes du nouveau-Mali. Mais s’ils doivent être élaborés sans les syndicats, sans la société civile, bref sans les couches laborieuses véritables, que nul ne s’attende à une accalmie du front politique. C’est parce que notre choix d’épurer, de rénover fait peur, que l’on a feint de ne pas comprendre la démarche pour une dynamique nationale afin de surmonter les difficultés du pays. En tant que syndicat, l’UNTM veillera à la mise en place d’un pouvoir crédible. Cela passe par le Conseil National de la Transition, et malgré les menaces, ce Conseil doit voir le jour le plus tôt possible, ou la grève ainsi initiée continuera, en illimitée si besoin était. Le 15 novembre au plus tard, avec ou sans les calculateurs, le CNT devra être mis en place », souligne le préavis de grève signé par le secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé. A l’instar du CNT qui est attendu, ajoute l’UNTM, le Conseil Economique, Social et Culturel, une institution qui se caractérise par sa proximité à cette laborieuse population, tarde à être mis en place en violation de la Constitution du 25 février 1992. «Cette Institution à budget quasiment négligeable en comparaison aux autres institutions et à ses confrères des autres pays doit être installée courant novembre plus tard, conformément à la loi fondamentale, aux textes en vigueur et à son statut et Règlement Intérieur. Si les exigences ainsi formulées sont restées lettres mortes, le Bureau Exécutif engage à tous les démembrements à observer une grève de soixante-douze (72) heures allant du mercredi 18 novembre au vendredi 20 novembre 2020 sur toute l’étendue du territoire », révèle le préavis de grève de l’UNTM, dirigée par Yacouba Katilé.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. “Nfp 4 Nov 2020 at 11:08
    Bravo Assimi
    Cela nous changera des hélicoptères épaves Puma Français que la France n a même pas essayé de vous dissuader de les acheter tellement ils sont hypocrite s
    Avec leur stratégie d’intelligence stratégique a la noix
    Répondre”

    ATTENTION !!
    POUR DES RAISONS PROFESSIONNELLES, JE NE SUIS PRATIQUEMENT JAMAIS PLUS PRESENT SUR CE FORUM DEPUIS PLUSIEURS SEMAINES !!!!!

    En entrant sur Maliweb ce soir, je constate que pendant mon “absence”, de vulgaires rats ont USURPÉ MON PSEUDO POUR ÉCRIRE LEURS PROPRES CONNERIES” !!!!!!!😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

    J’ose simplement espérer que personne ne “confondra” ce FAUX NFP usurpateur avec votre habituel dévoué serviteur😂, y compris TOUS ceux qui me détestent et détestent mes commentaires !😎

    SIGNÉ : LE “VRAI ” NFP, pour vous servir!

  2. Je suis tout simplement scandalisé avec ce préavis de grève. Comme dirait l’autre, le ridicule ne tue pas. Cette pseudo centrale se fout des gens. Où étiez vous pendant ces dernières années sous l’ère IBK, votre mentor, lorsque les corporations criaient sous les toits pour revendiquer? Katilé et ses acolytes ont joué à la sourde oreille et en allant jusque combattre les autres centrales. Allez en grève mais sans les travailleurs. J’appelle au sens de la responsabilité de tout un chacun. Ils ont politisé l’UNTM, priorisé leur intérêt personnel au détriment de l’intérêt général. Vos places se trouvent en prison. Arrêtez de nous distraire. Personne ne se laissera embarquer dans votre aventure machiavélique. Sachez que l’histoire retiendra que vous êtes des apatrides et des criminels notoires cachés sous la bannière de syndicalistes. Vous avez vendu votre âme au diable. L’histoire vous rattrape aujourd’hui et vous n’échapperez pas à l’implacable tournure des évènements. Rira bien qui rira le dernier.

  3. vraiment le ridicule ne tue pas dans ce pays. le pays etait très mal gouverné sous IBK tu n’as pas envisagé de grève illimité et maintenant redressé la situation vous voulez pertubez cela. Katilé merite d’être serieusement maté, un apatride tout fait.
    En cette periode on doit presenter des doléances qui vont dans le sens des reformes profondes que le gouvernement doit prendre en compte.

  4. L’UNTM vient d’annoncer un préavis de grève pour le 18 novembre 2020. Certains diront que parce que IBK est parti. Cependant, je constate que la plupart des revendications évoquées sont anciennes et de longue date. Par ailleurs, le moment est bien choisi pour montrer que la transition ne doit pas être faite au détriment des travailleurs maliens de tous bords.
    Cependant, l’UNTM en revendiquant “un chronogramme d’application immédiate pour répondre à la nécessité de restauration de l’égalité, de l’équité, de la non -discrimination (harmonisation des grilles)”doit aller au fonds de ses revendications. Ce fonds est “la lutte contre les disparités de traitements entre les travailleurs en général et les fonctionnaires en particulier, à travers la mise à plat des statuts particuliers et/ou autonomes et l’interdiction des attributions de primes et indemnités spéciales hautement politiques”. Rappelons que l’UNTM a placé l’année 2021 sous le signe de l’harmonisation des traitements des travailleurs. Il est inacceptable pour des travailleurs, qu’à égalité de diplômes et/ou d’ancienneté/avancement, les écarts de traitements atteignent le double voir le triple. Aucun Gouvernement ne doit œuvrer à accroitre les disparités de traitements entre ses travailleurs question de les diviser pour mieux régner. Car cette situation comme nous la vivons aujourd’hui, ne pourra qu’exacerber les revendications corporatistes et pousser tous les corps à disposer de statuts particuliers et/ou autonomes, tout en cherchant à garder les avantages liés au statut général. Cette lutte contre les disparités de traitement passe par:
    – l’harmonisation de tous les statuts et grilles en fonction du diplôme et de l’ancienneté/avancement;
    – l’interdiction de l’octroi des primes et indemnités spéciales hautement politiques;
    – l’organisation des états généraux de la fonction publique et du travail pour aboutir à un moratoire sur les revendications corporatistes.

  5. KATILE VA TE FAIRE FOUTRE, TU ES POURRIE DE LA TETE AU PIED.
    LES MALIENS ONT COMPRIS TON JEU SURTOUT LES JEUNES. CE MEC EST UN APATRIDE, UN VOLEUR, UN BARATINEUR, UN CAFARD, UN MALHONNÊTE, UN SANGUINAIRE ET UN DELINQAUNT A COL BLANC. JE VOUS DONNES LES PREUVES :
    1- SAVEZ VOUS QUE L’INPS A ETE PILLE LORSQUE CE KATILE ET SINSY ÉTAIT PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION. L’ANCIEN MINISTRE LASSINE BOUARE A QUITTE L’INPS AVEC UN BENEFICE DE + 9 MILLIARDS. LE DG SORTANT A CREUSE UN DÉFICIT EN OCTROYANT UN SALAIRE JAMAIS VU AU MALI AVEC SON ADJOINT. DONC KATILE SAIT QUE UNE FOIS CE DOSSIER A LA JUSTICE IL RISQUE D’ÊTRE INTERPELLE.
    2- POURQUOI N’A T IL PAS REVENDIQUE QUAND IBK ÉTAIT AU POUVOIR ;
    3- KATILE ET DES VIEUX CONS ONT TOUT FAIT POUR AUGMENTER L’AGE DE LA RETRAITE AU DETRIMENT DE LA JEUNESSE. LUI MEME DEVAIT ALLER A LA RETRAITE DEPUIS LONGTEMPS DONC IL A BENEFICIE DE CETTE LARGESSE ;
    4- LES CHEMINOTS ONT FAIT DE LA GREVE DE LA FAIM PENDANT UN MOIS, L’UNTM N’A PAS PIPE MOT ;
    5- IBK ET SA FAMILLE CRIMINELLE ONT PILLE CE PAYS, KATILE ET CONSORTS N’ONT PAS PIPE MOT ;
    6- KATILE ET CONSORTS N’ONT JAMAIS PIPE MOT LES ENSEIGNANTS ÉTAIENT SOUS LE SOLEIL ET ONT ÉTÉ TABASSE, FRAPPE, GAZE ET MÊME TUE.
    CONCLUSION : TRAVAILLEURS NE SUIVEZ PAS CE CROCODILE, CE MÉCRÉANT, CE SATAN, CET APATRIDE, CE BARATINEUR, CET INDIGNE, CE MALHONNÊTE, CE DINOSAURE.
    ABAS KATILE – ABAS L’UNTM

  6. C’est une fuite en avant de l’UNTM. La justice n’epargnera personne en tout cas sauf si tu es propre. Les anciens dossiers et meme ceux classes seront reouvert. Le Mali a besoin de ses devises irregulierement gagnees par certains citoyens au detriment de milliers d’autres, que justice soit faite.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here