Pour l’apaisement du climat Social : Le Premier ministre, Choguel K. Maïga a rencontré l’UNTM, hier

5

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr. Choguel Kokalla Maïga s’est rendu, hier, mardi 15 juin 2021, au siège de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), pour y rencontrer le bureau du syndicat. En se rendant à la bourse du travail, siège emblématique de l’UNTM, le Premier ministre Choguel K. MAÏGA est venu, certes en visite de courtoisie, mais entend aussi et surtout œuvrer pour l’apaisement du climat Social qui dépend en grande partie des acteurs sociaux. Cette initiative du Premier ministre qui a été appréciée à sa juste valeur par la principale centrale syndicale du pays aura permis des échanges directs entre le Chef du gouvernement et les leaders syndicaux.

Cette rencontre du Premier ministre avec l’UNTM, la première et la plus grande centrale syndicale du Mali, fait suite à une grève de plus d’une semaine effectuée par cette centrale courant mai 2021. L’UNTM avait déposé un préavis de grève sur la table du gouvernement le 26 avril 2021 où 7 points y sont mentionnés. Parmi ces points figuraient : l’application immédiate des accords dont les délais sont à terme échus ou dépassés par rapport aux délais du Procès-verbal de Conciliation signé le 05 février 2021 ; le traitement diligent des accords, dont les délais ne sont pas arrivés à terme, en vue de l’extinction du Procès Verbal de Conciliation signé le 05 février 2021 ; la prise en main par le Gouvernement de Transition des salaires des travailleurs de la COMATEX SA, ainsi que le redémarrage de la production dans l’immédiat ; l’élargissement de la prime de judicature aux greffiers et secrétaires des greffes et parquets ; le retour à leur poste respectif des 22 travailleurs du Ministère de l’Administration Territoriale relevés suite à la grève du 09 Novembre au 22 Décembre 2020, sous l’effet du décret pris en Conseil des Ministres du 18 Décembre 2020 ; l’application immédiate du point d’accord relatif au paiement des salaires et accessoires de salaires des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’Administration générale et l’application immédiate des Accords d’Etablissement des Agences de Développement Régional (ADR) du Mali. En un mot, l’UNTM voulait l’harmonisation des salaires et l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs.

A.S

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi le syndicat UNTM n’attends pas la fin de la transition et soumettre ses revendications et sa pression sur le nouveau President qui sera democratiquement élu pour règler leurs problèmes?
    Bon Dieu dans huit petits mois vous pourrez vous adresser a un gouvernement qui aura 5 années de programmes a sa charge.
    Voyez vous toutes turbulences sociales crées sera considéré comme une action déstabilisatrice commanditée par les ennemis du Mali. Soyez patriotes et nationalistes comme tout le monde et battre campagne pour le prochain president qui sera a l’écoute de vos attentes.

  2. L’UNTM doit donner le temps au gouvernement de baliser le terrain du système actuel pour voir ce qu’on peut faire. Yacouba Katile SABALI!!!

  3. Choguel tu as trop parlé , félicitations à l’UNTM qui a refusé de rentrer dans le gouvernement, maintenant on est entrain de t’observer , n’oublie pas aussi le Nord car tes parents sont en voie de disparation , déjà les rebelles se sont positionnés dans plusieurs et attendent le départ de Barkhane, vois rapidement les 2 puissants colonels pour qu’ils aillent libérer le nord , les vrais Hitler, De Gaulle.

  4. Oui Choguel vous êtes génial avec ce geste qui nous rassure, vous faite exactement le contraire de Moctar OUANE qui œuvrait dans la suffisance en se mettant loin et très loin des négociateurs de ce syndicat très juste et sincère, il refuse toutes formes d’injustices entre les cadres de la fonction publique malienne et ceux des autres structures privées. Le cas du Mali est très décourageant, car c’est ceux-là mêmes qui sont chargés de combattre les injustices et les impunités qui sont les premiers engagés pour exacerber ces fléaux, c’est les administrateurs, les juges et les magistrats qui bénéficient des avantages de ces grilles injustes sans aucun regret de leur part, ils sont des véritables diables et Satan de cette République qui souhaitent que les fils et filles sortent et rentrent par la même porte, alors qu’ils sont assis sur des grilles injustes et se battent pour faire barrière aux autres travailleurs des autres catégories socio-professionnelles et qui méritent parfaitement les mêmes grilles, c’est dommage et très regrettable. C’est eux qui devraient être des exemples pour combattre ces injustes, mais c’est eux qui profitent de ces injustices, cela est une ignominie sans équivoque et évident, nous sommes dans quel pays? Si ces injustices ne prennent pas fin rapidement, notre pays va totalement dans le chaos, qu’Allah le tout puissant protège le Mali et maudisse les injustes de ce pays.
    Il faut absolument que les injustices soient dénoncées par tous afin que ce pays soit un espace où il fait bon vivre. Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Albert EINSTEIN

Répondre à Niye Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here