Lutte contre la fraude et le commerce illicite au Mali: La Douane incinère 15 tonnes  de produits contrefaits

0

Dans le cadre de la lutte contre  la fraude et le commerce illicite, la Direction générale de la Douane du Mali a procédé à la destruction de 15 tonnes  de produits contrefaits. Ces produits ont été incinérés, le vendredi dernier, dans la zone aéroportuaire de Bamako-Sénou.

Ces produits saisis lors des différentes investigations et des patrouilles douanières à travers le pays sont composés de 372 cartons de cigarettes, 85 cartons de pâtes dentifrices, 15 tonnes de produits pharmaceutiques, 14 briques de chanvre indien et  des cartons d’Ephédrine de 240.000 comprimés. Ils ont été incinérés en présence des responsables de la Douane et des membres de la Commission nationale de destruction des médicaments illicites et des stupéfiants.         
                                           
 Il est à souligner que la consommation des stupéfiants et des médicaments contrefaits constitue un véritable fléau contre lequel notre pays lutte activement avec l’appui de ses partenaires comme les Nations Unies à travers divers organismes (Organisation des Nations Unies pour la Lutte contre la Drogue et le Crime, Organisation Mondiale de la Santé et Organisation Mondiale des Douanes). La commercialisation de ces produits pharmaceutiques et de ces drogues procure des revenus considérables à ceux qui s’y adonnent. Ils peuvent ainsi entretenir d’autres fléaux dont le trafic d’armes, les guerres et le terrorisme international.                                                                                   

Mesurant l’ampleur de ce fléau, les Nations Unies ont adopté plusieurs Conventions relatives à la lutte contre les substances narcotiques et psychotropes : Convention de 1961 et 1988 ; Conventions contre les effets induits comme la criminalité, le terrorisme international et le blanchiment de capitaux. Mentionnons que notre pays a adhéré à ces Conventions. Il a également adopté, en 2001, une loi portant contrôle des drogues et précurseurs.                                                                                                           
 

A travers la destruction de ces produits, il s’agit de marquer les esprits, de rappeler par la même occasion le rôle important de la Douane dans la lutte contre la fraude et le commerce illicite, et enfin, de démontrer l’engagement des administrations douanières en la matière. 
Pour plus d’efficacité dans cette lutte acerbe que mènent les Douanes du Mali, nos populations doivent activement s’y impliquer. C’est à ce prix que notre pays pourra mieux traquer et mettre hors d’état de nuire tous les narcotrafiquants et les vendeurs illicites de produits contrefaits.
Nouhoum DICKO

PARTAGER