CAP de Sogoniko : Les grandes lignes directrices du DCAP Alpha Mahamane

0

Pour remédier aux problèmes de l’école malienne en général et ceux particuliers des écoles du Centre d’Animation Pédagogique, le DCAP de Sogoniko, Alpha Mahamane, a animé une rencontre avec l’ensemble des partenaires de l’éducation. Celui-ci a dévoilé les grandes lignes de son deal pour booster les écoles relevant de sa circonscription pédagogique. 

Ils étaient nombreux, parents d’élèves, enseignants, Mr le Maire de la commune VI, l’honorable Bafotigui Diallo du RPM, l’ancien ministre de l’éducation Salikou Sanogo, les DCAP, amis du District de Bamako, les apprenants et autres personnalités à prendre d’assaut, dans l’après-midi du jeudi 11 mars dernier, les locaux du Groupe Scolaire de Sogoniko pour écouter, mais aussi échanger avec le premier responsable du CAP.

 

Après une présentation éclaire du CAP, l’occasion a été offerte au DCAP Alpha Mahamane de présenter aux participants ses mesures arrêtées deux mois après qu’il ait pris la destinée de ce CAP. Celui-ci dit être venu avec une feuille de route susceptible de faire du CAP de Sogoniko une référence.

 

Aux dires du Directeur, un conseil de CAP est initié et tenu tous les vendredis pour faire le bilan des visites de classe des conseillers et autres activités, voir ce qui reste à faire et projeter ce qui doit être fait. A ce sujet, le DCAP, qui est à son 7ème conseil, a dit avoir demandé à chaque conseiller ou agent de suivi de ne plus rester au bureau, mais d’aller chaque jour suivre les enseignants et de fournir quotidiennement des rapports de suivi. Lesquels seront compilés et remis à l’académie tous les vendredis. « Leur place, c’est dans les classes et non le bureau. Celui qui vient en retard au service dans la semaine est tenu de s’expliquer le vendredi», a expliqué le DCAP qui a d’ailleurs félicité tous les acteurs pour leur régularité dans la fourniture des rapports journaliers.

 

Pour faire l’excellence au CAP de Sogoniko, Alpha Mahamane dit avoir donné des outils qui vont permettre le bon fonctionnement d’une école et primer les meilleurs directeurs en fin d’année.

Aux parents d’élèves, le DCAP a fait savoir que le noble héritage à léguer aux enfants n’est ni un immeuble, ni un véhicule, ni de l’or mais l’instruction. Qu’ils sachent que celle-ci commence à la maison et se termine là», a martelé Alpha Mahamane. Il a  aussi abordé le problème d’insécurité surtout alimentaire qui est aujourd’hui une réalité dans notre pays et qui affecte le bon fonctionnement des écoles. Les aliments proposés à la consommation des enfants doivent être scrupuleusement contrôlés. Tout le monde doit s’investir pour un meilleur avenir des enfants.

 

Pour une meilleure performance à la fin de l’année, Alpha Mahamane a demandé la tenue d’un calendrier de devoir chaque mercredi soir pour les classes de 6ème et de 9ème  Année. Ceci pour permettre d’évaluer non seulement les enfants, mais aussi permettre aux enseignants de choisir et de corriger les sujets. « Ces devoirs vont permettre de dégager les tendances », a-t-il indiqué.  A en croire le DCAP, 82 écoles fournissent les résultats tous les vendredis et « le choix de la 9ème Année se justifie par la préparation à l’examen du  DEF en fin d’année ». 48 écoles de la circonscription pédagogique  sont faibles en mathématiques et en français.

 

Il a expliqué aux parents le mode de calcul des notes au DEF qui se fait comme suit :  « Primo, si un élève a la moyenne directement, il passe. Secundo, s’il a une moyenne qui oscille entre 9 et 10, la machine le classe admissible. Sa note obtenue au DEF sera multipliée par 3, ajoutée à la moyenne là, le tout divisé par 4. S’il a 12 ou 15 de moyenne, la machine lui donne 10 parce qu’il a été repêché. Alors, on le prend ».

 

« A partir du mois de Mai, je mettrai en place une commission de  révision qui sera chargée d’accompagner les élèves, tous les mercredis après-midi dans les écoles aux fins de renforcer les capacités des élèves dans les disciplines à problèmes » a promis le premier responsable du CAP qui attend  le quitus des parents pour que ce programme se déroule afin de sauver les écoles.

 

Autre mesure et non la moindre est que le DCAP entend créer la surveillance générale dans chaque groupe scolaire, qui sera chargée de contrôler rigoureusement les entrées et les sorties des élèves, par la délivrance de fiches d’entrée et de sortie. Ce qui permettrait de suivre les élèves, de recenser ceux qui désobéissent au règlement intérieur et de convoquer leurs parents devant le Comité de Gestion Scolaire (CGS), les vendredis soirs.

Pour un meilleur suivi de l’action éducative, le DCAP dira que l’administration fait son travail, et que la pédagogie fait le sien en termes de transformation initiale et de formation continue des enseignants nécessitant un accompagnement soutenu.

 

Alpha Mahamane a, par ailleurs, dévoilé que le CAP fait désormais à la fin de chaque mois la situation du nombre de personnes qui l’ont visité. Pour cela, des badges ont été confectionnés pour les visiteurs contre le retrait de leur pièce d’identité qui leur sera remise a la fin de la visite.

 

Les partenaires de l’école l’ont rassuré de leur accompagnement pour faire du CAP une référence au Mali. « Les enseignants qui s’opposaient à la tenue des devoirs tous les mercredis après-midi sont revenus à de meilleurs sentiments », a confié un responsable du CGS.

 

D. Cyril AKPITISON

PARTAGER