Équation entre le travail des enfants et l’éducation pour tous : Le SYNEFCT apporte sa contribution à la réflexion à travers une conférence-débats

0

synefctDans le cadre de la célébration de la journée internationale de l’enseignant, le Syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales (SYNEFCT) a organisé, le lundi 5 octobre dernier, dans la salle de conférence du centre Djoliba, une conférence-débats sur le thème : « Travail des enfants et l’éducation pour tous ». La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du ministre de l’Éducation nationale, Abdouramane Ongoïba.

La journée mondiale des enseignants est célébrée le 5 octobre de chaque année. Elle a pour but de sensibiliser les populations sur l’importance et le rôle des enseignants dans le système éducatif. Organisée chaque année depuis 1993, elle commémore la signature de la recommandation concernant la condition du personnel enseignant, signée le 5 octobre 1996 par l’UNESCO et par l’Organisation internationale du travail (OIT).

Selon le secrétaire général du SYNEFCT, Boubacar PAITAO, les enseignants contribuent pour une très large part au développement de leur pays en assurant la transmission des savoirs. Ils jouent également un grand rôle civique, car leur tâche contribue à préserver la cohésion sociale, dira-t-il.

Il ajoutera que l’UNESCO a dédié cette journée aux enseignants pour attirer l’attention des gouvernements sur les mauvaises conditions de travail que le corps enseignant doit parfois supporter dans l’exécution de leur mission sacerdotale. « Cette journée qui est célébrée depuis plus de vingt ans à travers le monde n’est guère d’actualité au Mali, ce qui constitue une injustice flagrante envers ces hommes et femmes qui se battent dans l’anonymat total pour faire du Mali un pays meilleur par la qualité de ses ressources humaines », a-t-il déploré.

Et de rappeler qu’en marge du thème mondial : « Un personnel enseignant fort pour des sociétés durables », le SYNEFCT a choisi de sensibiliser, à travers le thème « Travail des enfants et l’éducation pour tous », les parents d’élèves afin qu’ils puissent soustraire les enfants de certains travaux pouvant nuire à leur scolarité.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Éducation nationale, Abdouramane Ongoïba a, dans un langage franc, interpelé les enseignants sur le caractère sacerdotal de leur mission. « Il est bon de revendiquer les droits. Mais il faut également penser à l’avenir des enfants », a-t-il ajouté.

Il a profité de l’occasion pour retracer l’historique du système éducatif malien. Selon lui, les enseignants constituent un maillon très important dans l’édification d’une société éclairée et plus juste.

Il convient de noter que les responsables syndicaux ont également décerné des attestations de reconnaissance à quelques enseignants modèles. Toujours dans le cadre de la célébration du 5 octobre, le SYNEFCT envisage d’organiser, le jeudi 8 octobre, à la maison de l’enseignant, une journée de don de sang.

F  COULIBALY

PARTAGER