Rentrée Universitaires 2011-2012 : Une nouvelle réflexion sur le système universitaire au Mali 

0

Dans le cadre des préparatifs de la Rentrée Universitaires 2011-2012, les Recteurs des Universités de Bamako étaient face aux hommes de média, le vendredi 18 novembre 2011, dans la salle de Conférence du Rectorat de Bamako, sise à Badalabougou.

Cette conférence de presse, placée sous le thème : «Une Rentrée Universitaire 2011-2012 Réussie» et présidée par Mahamane Maré, conseiller technique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a également enregistré la présence entre autres du Col. Mamadou Coulibaly, Directeur Général du CENOU ; du Prof. Traoré Djeneba, Recteur de l’Université des Lettres et Sciences Humaines de Bamako ; du Prof. Salif Berthé, Recteur Université des Sciences Juridique et Politique ; du Prof. Bani Touré, Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion et du Recteur de l’Université de Ségou, Abdoulaye Traoré.


L’objectif de cette rencontre était de présenter aux hommes de la presse, la nouvelle réflexion sur le développement du système universitaire à l’issue de laquelle plusieurs mesures ont été préconisées afin d’aboutir à un résultat souhaité pour la Rentrée Universitaire 2011-2012.


Dans  son exposé,  Mahamane Maré, conseiller technique au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a précisé que cette nouvelle réflexion sur le développement du système universitaire est la ‘’Scission’’, dont l’objectif est le développement des quatre Universités thématiques et l’amélioration de la gouvernance universitaire. «La Scission est le fruit d’une démarche progressive et une première étape qui n’a pas la solution à tous, mais un moyen pour bien démarrer les travaux de la Rentrée Universitaire 2011-2012 avec le concours de tous les acteurs de l’éducation. Elle ne consiste pas à créer de nouvelles filières. Mais, partir de l’existant pour bien réaménager afin d’atteindre l’efficacité tout en procédant à un regroupement des structures universitaires ayant des affinités» à-t-il rappelé. A noter que le Recteur de l’Université de Ségou, Abdoulaye Traoré, a profité de cette rencontre pour rappeler que tous les schémas techniques de l’opération favorisant l’ouverture de la Faculté d’Agronomie et de Médecine Animale (FAMA)  de Ségou ont été finalisés. «C’est la Faculté d’Agronomie et de Médecine Animale (FAMA) qui verra le jour pendant cette année scolaire 2011-2012 et les filières proposées sont entre autres l’agro économie, l’hydraulique agricole et productions et santé animales» à-il affirmé. En outre, il a expliqué que le choix de cette Faculté s’explique non seulement par des spécificités de la région de Ségou qui est une zone essentiellement agro pastorale, mais aussi, pour un début, instaurer un enseignement de qualité à travers la maitrise de l’effectifs des étudiants et voir la disponibilité des professeurs de qualité.                                                    

Répondant aux questions relatives à la compétence des professeurs et le marché de l’emploi des étudiants après leur formation, Djeneba  Traoré, Recteur de l’Université des Lettres et Sciences Humaines de Bamako a rappelé que «1016 enseignants de qualité pour les Universités du Mali sont actuellement disponible. En outre il y aura d’autres professeurs de l’Université ‘’Gaston Berger’’ de Saint Louis du Sénégal et d’autres pays de la sous-région, qui à travers leurs savoir faire vont dispenser des cours ici au Mali. Avec le Système LMD (Licence-Master-Doctorat) qui est une formation modulaire et de qualité, nous sommes sûr d’avoir une garantie pour le marché de l’emploi après formation» a-t-elle expliqué.                                                                

Rappelons que le cout global pour le plan d’action de l’ensemble des travaux de la Rentrée Universitaires 2011-2012 équivaut à un montant d’un milliard cinq cent millions de FCFA (1 500 000 000 de FCFA).
Ibrahim M GUEYE      

PARTAGER