Mme Wang Xiaofang, patronne de l’entreprise « thé Askia », après avoir frappé son employé malien «Si tu n’es pas content, tu peux aller te plaindre chez ATT. On s’en fout ! »

    36
    8

    Une nouvelle forme d’esclavage est en marche au Mali. Notamment dans certaines entreprises chinoises et libanaises où, les employés d’origine malienne, sont exploités, battus, parfois jusqu’au sang. Et, pire, privés de leurs droits. En toute impunité.

    Wang Xiaofang est une entreprise chinoise de droit malien. Mais elle est plus connue sous le nom  de  «Entreprise thé Askia». Wang Xiaofang, c’est aussi le nom de  la patronne de la cette entreprise, qui s’occupe de la distribution du «thé Askia » au Mali. Une dizaine de jeunes maliens y travaillent comme commerciaux.

    Dans cette entreprise, les employés sont terrorisés, insultés et humiliés par leur patronne qui n’a aucune considération pour l’homme malien. Ce qui se passe dans cette entreprise chinoise rappelle, à bien d’égards, l’esclavage où, l’homme noir est assimilé à un animal taillable et corvéable à merci.

    La mésaventure d’Aliou Mahamane Touré, agent commercial de l’entreprise wang xiaofang en est la parfaite illustration. Diplômé de la FSJE de la faculté des Sciences Juridiques et Economiques de Bamako, depuis près d’une dizaine année, il est plus, il est technicien d’assurance. Après ses études, comme des milliers d’autres de jeunes maliens, il fait le tour des entreprises. En vain. Désespéré, il se rend en 2007, dans l’entreprise «Thé Askia » pour faire le commercial.  Il y obtient, à la fin  de 2008, un contrat à durée indéterminée. Mais avec un salaire de la catégorie C

    Plus grave, il essuie, chaque jour, la «foudre» de sa patronne.

    Samedi dernier, la goutte d’eau a fait déborder la vase quand la patronne s’en prend de nouveau à Aliou Mahamane Touré, considéré comme l’homme le plus calme de l’entreprise.

    Ce jour-là, Mme Wang Xiaofang, comme d’habitude, rentre dans son bureau en vociférant. Sans saluer, elle reprend son sport favoris : les injures graves à l’endroit des employés. Comme un chien enragé, elle se jette sur Aliou Mahamane Touré en l’accablant de coups de poing. Comme si cela ne suffit pas, elle prend une chaise qu’elle bascule sur le jeune Touré. Celui-ci qui ne s’ y s’entendait pas, cherche à se sauver. Il a eu la vie sauve grâce à l’intervention des autres employés. «Je n’ai pas voulu me défendre», nous a confié le jeune Touré. Après avoir accompli son forfait, Mme Wang Xiaofang desserte le bureau en s’adressant à sa victime : « si tu n’es pas content, tu peux aller te plaindre chez ATT. On s’en fou !».

    A en croire le jeune, c’est ainsi que cette dame s’adresse aux employés chaque fois qu’elle commet de tels actes. Elle a dit à qui veut l’entendre qu’elle ne recule devant rien. Pire, elle ne cesse de dire : « les autorités maliennes sont  comme des chiens, quand on leur tend les os, elle se taisent ». Selon elle, on peut permettre tout au Mali quand on a de l’argent.

    C’est pour ces raisons que Aliou Mahamane Touré a saisi, lundi dernier, l’inspection du travail. Après l’audition des deux protagonistes, les inspecteurs du travail donnent raison à Aliou Mahamene Touré. «On va régler ça », se contentaient-ils de dire au plaignant. Mais ce qui devrait arriver arriva : Mme Wang retourne à son à son bureau, comme elle est venue. Sans écoper de la moindre sanction, de la moindre amende. Ces inspecteurs du travail ont-ils reçu des pots de vin ? Une certitude : ces inspecteurs du travail ne sont « blancs comme nègre» dans cette affaire. Pourquoi prôner la réconciliation avec une dame  qui  a fièrement avoué avoir agressé son employé ? Pourquoi  aident-ils ces  étrangers à humilier leurs frères maliens ?

    Aliou Mahamane Touré n’entend pas baisser le bras. Il s’apprête à déposer une plainte devant le tribunal pour agression physique.

    Rappelons que des analyses médicales ont montré qu’il souffre de lésions au niveau de la ceinture et à la tête.

    Comme Aliou Mahamane Touré, des dizaines d’autres maliens sont maltraités et humiliés dans les entreprises chinoises.

    Abou Berthé

     

    Expulser Mme Wang Xiaofang pour insulte à nos institutions

     

    Le Mali est –il devenu un tapis sur lequel n’importe quel aventurier peut s’essuyer les chaussures ?

    Après les raids meurtriers de l’armée mauritanienne et des militaires saharaouis, contre les bases d’Aqmi à Tombouctou, et qui se sont soldés par la mort de trois Maliens, c’est le tour des « chinetoques » de s’en prendre, vertement, à nos institutions. Notamment, le président de la République.

    Après avoir maltraité, humilié et battu –parfois jusqu’au sang –ses employés malienne, la patronne de l’entreprise « thé Askia », Mme Wang Xiaofang se taille le luxe d’offenser le Chef de l’Etat. « Si tu n’est pas content, tu peux aller te plaindre chez A.T.T. On s’en fout ! », a-t-elle balancé au visage de son agent commercial, Aliou Mahamane Touré, qu’elle venait de frapper. Avant de lui balancer une chaise sur la nuque.

    Dans son pays, la chine, certains de ses compatriotes ont été envoyés en prison pour moins que ça.

    D’autres continuent de purger des années de prison pour avoir organisé ou participé à une simple marche. Mais au Mali, Mme Wang Xiaofang peut tout se permettre y compris, insulter les autorités maliennes.

    « Les autorités maliennes ne peuvent rien contre moi. Il suffit de leur tendre quelques billets de banque pour leur clouer le bec », ajoute t –elle après son forfait.

    Mme Wang n’est pas un cas isolé. Nombreux sont, aujourd’hui, les chefs d’entreprises chinois qui se comportent comme des « esclavagistes » dans notre pays. Plus grave, ils n’ont aucune considération pour nos autorités.

    Mais en demandant à son agent commercial d’« aller se plaindre chez A.T.T. s’il n’est pas content, car elle s’en fout ! » Mme Wang Xiaofang viole, non seulement, les règles d’hospitalité malienne, mais aussi, le respect des lois en vigueur dans notre pays.

    Sous d’autres cieux, Mme Wang Xiaofang sera, – à défaut d’être  interpellée par le Procureur de la République -, expulsée du Mali. Avec un coup de pied au C…

    Ne dit –on pas que chaque pays a les dirigeants qu’il mérite ?

    Requiem !

    Oumar Babi

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
    Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
    apsat1<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 15</span>
    Membre
    apsat1 15
    4 années 5 mois plus tôt

    quand moi je dis de faire attention avec ces chinetoques!

    Ils sont pires que toutes les autres colons que nous avons connu!

    Y aurait pas un brave malien pour aller violer et tabasser cette chienne et surtout écraser cette sale bouche qui a proférée ces injures parce que dans son pays c’est pour un rien qu’on les tue, alors elle se permet trop au Mali.
    Je suis aussi pour le boycott du The Askia, plus de clients, plus d’argent.

    adama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 27</span>
    Membre
    adama 27
    4 années 6 mois plus tôt

    Comme le nom de notre président est toujours dit par les putes partout on va prendre sa comme sa

    tienimango jitumuka yerewolo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3102</span>
    Membre
    tienimango jitumuka yerewolo 3102
    4 années 6 mois plus tôt

    la dame chinoise sait tres bien qu,att est le plus corrompu du mali ….elle a dit la verite ..tout les decideurs de notre pays sont des corrompus ils ne reculent pas devant l,argent….une bordel chinoise frapper un malimokow au mali …..il faut une nouvelle revolution au mali …

    COLORADO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 37</span>
    Membre
    COLORADO 37
    4 années 6 mois plus tôt

    il fallait la donner une bonne giffle avant de raconter à la presse .Bataramogow ,ces chinois et libanais làààà!

    lenox<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 26</span>
    Membre
    lenox 26
    4 années 6 mois plus tôt

    Cela ne doit pas vous surprendre, ALAIN JUPE ministre français des affaires etrangères a tenu des propos malveillants à propos du Mali devant le senat français, les grands diplomates de bamako n’ont meme pas convoquer l’ambassadeur français pour qu’il s’explique! Quand tu te fou de toi meme personne ne peut te respecter.

    foudkg<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 819</span>
    Membre
    foudkg 819
    4 années 6 mois plus tôt

    le malien aime se faire botter le cul , il importe meme des chinois pour çà 😆 😆 😆 😆 😆

    malifier<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 75</span>
    Membre
    malifier 75
    4 années 6 mois plus tôt

    j’ai vu bcp de cas similaire,peut etre parce que c la rarété d’emploi!!

    hmaliba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 85</span>
    Membre
    4 années 6 mois plus tôt

    Cet article est un peu flou,d’abord pourquoi cette attitude de la part de cette chinoise a duré pendant si longtemps et ses employés sont restées ? Quelles sont les raisons pour lesquelles la dame a osé lever la main sur son employé qui se trouve sur son propre territoire? N’est il pas une manière de pousser les gens a ne pas acheter le thé askia? N’est il pas une manière de salir l’image des entreprises chinoises(coopération chino-malienne)au profit de la france ?Car ces français sont capables de tous les coups bas,ils ont volé pillé et j’en passe.
    Si c’est vrai que la dame a dit ces propos de la sorte,elle mérite d’être interpellée devant la justice,son entreprise doit être fermée,qu’elle paye des dommages et intérêts a ses employés avant d’être expulsée du Mali pour ne jamais y retourner.
    Mais ce qui m’impressionne de plus dans tout cela,c’est comment nos compatriotes peuvent se laisser être traites de la sorte et encore sur le territoire malien? ❓
    Que la justice malienne fasse une enquête et que les autorités s’affirment et cela pour toutes les autres entreprises aussi maliennes qu’étrangère 👿

    hmaliba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 85</span>
    Membre
    4 années 6 mois plus tôt

    Cet article est un peu flou,d’abord pourquoi cette attitude de la part de cette chinoise a duree pendant si longtemps et ses employes sont restees ? Quelles sont les raisons pour lesquelles la dame a osee lever la main sur son employe qui se trouvent sur leur propre territoire? N’est il pas une maniere de pousser les gens a ne pas acheter le thee askia? N’est il pas une maniere de tanir l’image des entreprises chinoises(cooperation chino-malienne)au profit de la france ?Car ces francais sont capables de tous les coups bas,ils ont volé pillé et j’en passe.
    Si c’est vrai que la dame a dit ces propos de la sorte,elle mérite d’être interpellée devant la justice,son entreprise doit être fermée,qu’elle paye des dommages et intérêts a ses employés avant d’être expulsée du Mali pour ne jamais y retourner.
    Mais ce qui m’impressionne de plus dans tout cela,c’est comment nos compatriotes peuvent se laisser être traites de la sorte et encore sur le territoire malien? ❓
    Que la justice malienne fasse une enquête et que les autorités s’affirment et cela pour toutes les autres entreprises aussi maliennes qu’étrangère 👿

    pengyou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 403</span>
    Membre
    pengyou 403
    4 années 6 mois plus tôt

    D’abord Mr Babi, vous ne dites pas la cause de la colere de la dame, On ne peut pas se lever comme ca pour battre quelqu’un sans cause, meme si c’est ton esclave. C’est vrai la dame ne devrait en aucune maniere utiliser ce moyen. Mais “Va te plaindre chez ATT”, ce genre d’expression, on l’utilise tous les jours entre nous. Seulement ca prend une autre tournure quand ca vien d’un etranger.

    pengyou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 403</span>
    Membre
    pengyou 403
    4 années 6 mois plus tôt

    En plus c’est ATT meme qui a affiche cette image de lachete a la face du monde. Ca n’a pas commence avec la chinoise et ce ne sera pas le dernier cas.

    wpDiscuz