Au cours d’une réunion récente avec les chefs de tribus et de fractions à Kidal en vue d’éventuelles négociations avec Bamako : Le MNLA étale sa division

32

Certains membres du directoire de l’entité rebelle, tel Bilal Ag Chérif, présenté comme le président de son conseil transitoire, restent irréductibles sur la question de l’indépendance : « Si nous renonçons aujourd’hui à l’indépendance de l’Azawad, ce n’est que partie remise car tôt ou tard, la question reviendra sur la table. Depuis longtemps, le MNLA réclame des négociations mais les autorités maliennes entendent récupérer la totalité du territoire dont Kidal. Ce qui constitue une déclaration de guerre ».

Bilal Ag Chérif
Bilal Ag Chérif

D’autres se veulent plus conciliants et réalistes. C’est le cas de Mohamed Ag Intalla qui déclare : « Abandonnons l’exthnicisme et le tribalisme. Le Mali vaut mieux que les Français et AQMI réunis. Il n’y a aucun espoir dans ce désordre. Tout le monde en a marre de nous. Il est temps d’arrêter ».
D’intéressantes révélations, mais guère surprenantes ont été faites. Ainsi Bilal Ag Chérif affirme : « Les autorités algériennes voulaient me rencontrer de façon informelle, chose que j’ai catégoriquement refusée jusqu’au jour où elles m’ont invité en ma qualité de président du MNLA. L’Algérie nous envoyait des vivres et du carburant à Tinzawaten… ».
Voilà qui conforte ce que l’Indépendant a toujours écrit à savoir que l’Algérie est derrière toutes les rébellions au nord Mali même lorsque celles-ci entrent en collusion avec les groupes terroristes dont AQMI qui est une création algérienne, comme il est de notoriété publique.
Au Mali d’en tirer les conséquences en distinguant ses amis de ses ennemis.
Ont pris part à cette rencontre, dont nous avons reçu une copie du rapport, Baba Ould Sidi El Moctar, chef de tribu Kounta, Choguib Ag Attaher, chef de fraction Idnane, Attaher Ag Inguida, chef de fraction, Mohamed Ali Ag Albessati, Dr Zak, coordinateur de MDM-B, Mohamed Ag Jidou, Titta Agbacrene ( conseiller pédagogique), Dr Moussa Ag Mohamed, pharmacien régional, Moussa Maïga, enseignant, Cheick Ag Baye, coordinateur solidarité…
S’agissant des futures négociations, Bilal Ag Chérif déclare ce qui suit : « L’objectif premier du MNLA était l’indépendance de l’Azawad mais depuis le déclenchement des hostilités, toute la communauté internationale s’est prononcée contre la remise en cause de l’intégrité territoriale du Mali et appelle à lutter contre le terrorisme, ce qui nous oblige à faire des concessions ». Il ajoute : « Si nous renonçons aujourd’hui à l’indépendance de l’Azawad, ce n’est que partie remise, car tôt ou tard la question reviendra sur la table. Depuis longtemps, le MNLA réclame des négociations mais les autorités maliennes entendent récupérer la totalité du territoire dont Kidal. Ce qui constitue pour nous une déclaration de guerre ».
Le président du conseil transitoire du MNLA, qui a salué la médiation burkinabé,  dit ne pas préférer celle du Niger. Parce que, fait-il savoir, les autorités nigériennes ont un discours : va-t-en guerre. Avant de poursuivre : « les autorités algériennes voulaient me rencontrer de façon informelle chose que j’ai catégoriquement refusé jusqu’au jour où j’ai été invité en ma qualité de président du MNLA. L’Algérie nous envoyait des vivres et du carburant à Tinzawaten alors que nous avions besoin d’un appui politique clairement affiché. Les émissaires français des Affaires étrangères que nous avons reçus à Kidal nous ont demandé d’engager un dialogue avec les autorités maliennes sans que l’intégrité, la laïcité soient négociables. Il n’a jamais été question que la France nous aide et aucun pays ne s’est engagé à nous aider. Trouvons une sortie honorable dans un Mali uni garanti par une puissance étrangère pour éviter les accords du passé ».
Concernant le terrorisme, Bilal Ag Chérif rend responsable le régime ATT qui a cautionné l’installation des trafiquants de tout genre. Il rend aussi responsable ceux qu’il a appelés « les fils de l’Azawad » qui collaborent avec les bandits. « Pour arriver à bout du terrorisme, la seule action militaire ne suffira jamais quels que soient les moyens, il faut soustraire de ces groupes les enfants de l’Azawad et tout cela n’est possible que dans une administration de l’Azawad » dit-il.
Après cette introduction du président du MNLA, de nombreux participants ont tenu à exprimer leurs opinions. M’Beïry d’indiquer : « Nous sommes en face de deux parties, le MNLA et le Mali, Intalla et Baba ont rencontré les Français et les ont rendu responsables de cette situation créée depuis l’indépendance. Il revient à la France de la régler pour de bon ». Il sera suivi du colonel Mohamed Najim qui, dans son intervention précise : «  nous sommes partagés en deux groupes, ceux qui attendent le retour du Mali et les autres. La France veut nous faire retourner dans un Mali corrompu et tous ces attentats ne visent qu’à dénoncer cette réintégration au Mali ». Mohamed Ag Intalla s’est voulu raisonnable : « Abandonnons l’exthnicisme et le tribalisme, le Mali vaut mieux que les Français et Aqmi réunis, il n’y a aucun espoir dans ce désordre, tout le monde en a marre de nous, il est temps d’arrêter ».
« Tous les pays  connaissent nos problèmes, ils nous ont tous rejeté, nous ne respectons pas aussi nos accords, revenons à nous-mêmes et pensons aux réfugiés » a déclaré Mohamed Ag Egleze. Baba Ahmed Atlag d’insister : « Il ne faut pas continuer à se tromper soi-même malheureusement c’est ce à quoi, nous assistons ». Et Rhissa Ag Ghatbou indique : «  Au Mali, on dit que le MNLA ne représente rien, mais le Mali tiendra difficilement la région après le départ des Français. Il est intéressant de trouver une forme d’administration plus poussée dans un Mali uni où nous administrons nos espaces comme dans une décentralisation plus poussée. N’accusons pas seulement le Mali, nous devons nous aussi nous remettre en cause car nous détruisons beaucoup. Il faut éduquer nos membres et mettre les porte-paroles  du MNLA en garde dans leurs déclarations ».
Il est à préciser que ces discussions à Kidal avaient pour objet de recueillir les suggestions des chefs de tribus, de fractions et des responsables du MNLA pour servir de support dans les négociations éventuelles entre les autorités maliennes et les séparatistes touareg.

ABDOULAYE DIARRA

PARTAGER

32 COMMENTAIRES

  1. On dit souvent chez nous que “la vérité vaut mieux que tout ce qui n’est pas vrai” Allah a fait apparaitre la vérité au grand jour malgré la volonté des médisants. L’Algérie au sommet a été très ingrate vis à vis du Mali et des maliens. Le refuge de Abdoul Aziz Bouteiflika est connu à Gao par tous. De ceux qui le protégeaient, certains sont encore en vie à Gao, et certainement ceux qui sont rapplés à Allah se retournent dans leurs tombes. Quant au MNLA, il ne faut s’en attendre mieux, autant ils ne peuvent tenir un engagement, autant ils sont prêts à tout pour sauver ce qui leur reste de dignité s’ils en ont. Le dialogue! Oui! mais il faut que les responsables du MNLA auteurs d’exactions, qui sont identfiés soient traduits en justice, sinon, sinon, sinon…. “à bon entendeur, salut!”

  2. Le MNLA souffre de manque de soutient de partenaires.laissé les ils vont s’attendrent ou se manger labas dans les grottes

  3. Tous les fils du Mali sont égaux,mais les politiques du Mali ne respectent pas leurs serments vis à vis du Peuple qui malgré tout reste un brave et laborieux peuple.Les touaregs et arabes qui se rébellent doivent savoir que leurs frères du Sud qui n’ont pas de parents au pouvoir souffrent autant que ceux du Nord même si le Nord reste une zone très difficile.Donc il appartiend aux futurs dirigeants de changer de méthode de gouvernance en faveur du peuple et plus d’attention aux zones difficiles qui ont droit au dévéloppement.L’ensemble des groupes armés doivent déposer les armes et se transformer en partis politiques ou associations et dans la logique de l’intégrité territoriale et la laÏcité du Mali dans lesquelles tout le monde trouve son compte et sa liberté.
    Les partis politiques une fois au pouvoir ne doivent penser que eux seuls doivent profoter des revenus de l’Etat, car les partis politiques ne représentent qu’une infine minorité du peuple malien(vu les taux de participation aux élections):celà engendre la frustration et le mécontentement général.
    Il faut que les groupes armés se repentissent, reconnaissent leurs tords et demandent le pardon.La commission de réconciliation doit rassembler toutes les sensibilités sociales. Le peuple malien va pardonner et ceux qui ont du sang sur les mains seront légèrement punis puis libérés au nom de la réconciliation nationale.Nous n’avons pas besoin d’un homme riche pour être président du Mali.Il faut un homme intègre,honnète,impartial qui a l’amour pour l’ensemble du Mali.
    Ces politiques qui sont riches ont volé le peuple et sont donc malhonnètes et ne méritent pas de diriger le Mali car ce sont des voleurs !!!!.J’invitent les groupes armés à dire aux étrangés qui sont venus les aider à faire la guerre, de leur dire de rentrer dans leurs pays.Il ne faut pas que les enfants dans ces zones déstabilisées soient associés à ces actes ignobles car le Mali a besoin d’une nouvelle génération de personnes cultivée orientée vers le dévéloppement de l’Homme et non le terrorisme.Des dispositions doivent être prises dans les Etas majores des^partis politiques pour qu’un membre de toutes les ethnies puissent acceder à la magistrature suprême du pays.

  4. il faudra rappeler à ces gens qui disent défendre les terres du nord, qu’ils ont détruit les mausolées sacrés de Tombouctou…

  5. Si je comprends bien, Abdoulaye DIARRA était à cette réunion ou bien ??? 😆 😆 😆

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. Il faut surtout et avant tout que la justice passe et prime avant toute autre forme de réconciliation. Ces gens du Mnla ne sont pas fiables.

  7. Il faut que ces groupes touaregs des ifogas sachent que les problèmes de développement c’est partout au Mali et ils le savent d’ailleurs et les autres ont toujours payé l’impôt à votre place par solidarité. 😆 😆 😆 😆 😆

  8. Il faut que ces groupes touaregs des ifogas sachent que les problèmes de développement c’est partout au Mali et ils le savent d’ailleurs et les autres ont toujours payé l’impôt à votre place par solidarité.

  9. C’EST L’ALGERIE QUI LEURS ENVOYAIT DES VIVRES ET DU CARBURANTS, C’EST L’ALGERIE QUI EST DÉRIÈRE LE MNLA MÈME SI CET DERNIER EST ALIÉ DES TÉRRORISTES ET C’EST LE MÈME ALGERIE HIPOCRISTE QUI À ÉTER LE PREMIER A ENVOYER SES MILITAIRES SUR LE SOL MALIEN EN DISANT QUE C’EST POUR AIDER LE MALI ALOR QUE C’ETAIT POUR DONNER LA POSITION DE L’ARMÉE MALIENNE AU TÉRRORISTES MNLA.
    SANS L’ALGERIE IL N’YAURAT PAS DE RÉBELLION AUX MALI.
    LE MALI DOIT CONTRUIRE UNE ARMÉE FORTE POUR PRÉPARER LA GUERRE CONTRE L’ALGERIE.

    • le mali doit revoir ses relations avec l’algérie.
      ce n’est un secret pour personne au Mali que les accord passé parrainé par l’Algérie ont contribué a implanté les terroristes du mnla aqmi ançar dine et mujao . :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      • Bilal a échappé à Gao . Cette fois-ci, on lui coupera les couilles .

    • Respect pour cet anti-algérianisme unanime. L’Algérie et le Mali ont eu des rapports privilégiés durant la guerre d’indépendance de l’Algérie. Cela est totalement occulté et au lieu de militer pour enlever les frontières héritées de l’ère coloniale, voilà que des africains rêvent à renforcer les armées pour se faire la guerre les uns aux autres. Qui en profitera si l’Algérie, la Tunisie ou le Maroc étaient détruits comme la Libye ? Si au moins cela devait profiter aux Maliens (du Sud et du Nord).
      Je rêve d’une Afrique à l’exemple de l’Europe où les frontières tombent les unes après les autres.

  10. c’est pas l’Algerie seulement,y a la France depuis et toujours et des pays arabes et africains et tout le monde le sait.

  11. Si ces gens là savaient! Mais en Verité ils savent que les Tributs Touareg ne sont Jamais unis que pour combattre un “ennemi commun” et au delà aucun Tribut ne peut vivre avec l’autre dans la paix!
    Alors voudront-ils un Etat pour Chaque Tribut,Pire les autres Ethnies de l’Azawad feront autant ou resteront-elles comme des Betails a les regarder?!
    S’ils sont sûrs que leur Projet n’est pas un Ethnicisme camouflé, qu’ils demamdent un Referendum,là on verra!

    • lliaque personne ne te répondra sur cette option car il savent que leur projet est nul; mais se sont des gens cupide seulement et qui croit que de cette manière il vont s’aproprier a eux seul des ressources de ces régions avec des accord bidons avec l’état tout le problème est là
      Surtout qu’on commence a parler de l’existance des resources pétrolières

  12. Cette affaire de Kidal est simplement liee au fait que le Mali n’a pas d’armee pour le moment….

    Pendant que ces baa—tards d’apatrides du MNLA racontent ses histoires….le Mali doit mettre le maximum d’effort pour preparer un contingent de soldats competents et disciplines composes de Berets Rouges et Verts ….pour un eventuel assaut sur Kidal….

    Quand cette unite sera prete … il faut simplement donner un ultimatum a l’ennemi de desarmer ou faire face a un assaut …. et tenir ses propos….

    Cela forcera tout le monde a reagir pour desarmer de facon pacifique ces b—atards ou les tuer..

    Mais le contigent doit etre bien former et pret a combattre un ennemi qui se cachera parmi des civils…

    IL FAUT METTRE UNE PRESSION … SOUS FORME D’UN EVENTUEL CONFLIT…POUR QUE LA FRANCE EXIGE UN DESARMEMENT DE CES BA—TARD…

    N’avions nous pas tous vu ce qui peut etre fait en un seul jour avec Kona…de la France a l’ONU…

    Moussa Ag,

  13. Pour les Problèmes causés au Mali par ces bandits du MNLA cessons de mettre Tous les Touaregs dans la même assiette.
    Il ya parmi eux de vrai Maliens Touaregs qui sont très fiers d’être Malien et qui gagnent leur vies par la sueure de leur front.
    Ce n’est que les touaregs qui ne svent rien du Mali qui sont allez vivre pendant plus de trente ans sous d’autres cieux, ignorant totalement tout du Mali , qui ont perdu leur bailleurs et logeurs, qui sont revenus dans un désespoir total ont voulu s’imposer par les armes volées en Lybye.
    Mais voyer vous le mali n’est pas une terre comme les autres.
    C’est une terre bénie et le malien de nature est tès bon et pas du tout rancunier. C’est cette bonté qui fait de nous maliens sommes un peuple très grand.
    Voyez vous il y a un an à peine la famaeuse AZAWAD qui couvrait tout le nord jusqu’à Douentza ne se résume aujourdh’uit qu’à la ville de Kidal.
    Et croire encore que des idiots cotinuent de rêver de l’indépendance d’une république fantôme?
    Laisser les rêver car chacun à le droit de rêver.
    Mais tout ce que je sais et qui est évident le temps de clore définitivement le bec à ses appatrides est pour bientôt.
    Et Comme eux même ils le disent, rien ne sera et ne se fera comme avant.
    Le Mali d’après cette crise sortira grand et même très grand.
    Tous les fils de ce pays de Zégoua à Kidal seront traités de la même façon sans distinction ni d’ethnie ni de couleur et avec les mêmes drits.
    Le MNLA n’a d’autre choix que de revenir à la raison. Ce tapage là tend vers sa fin. La guerre qu’ils ont déclarer au Mali à permi d’éclairer tout les Malien sans exception.

    • Nous ne sommes pas Azawadiens et nous ne serons jamais citoyens d’un états terroristes.
      Vive le MALI.

    • le Ridicule est que les Azawadiens ne Veulent pas de L’Azawad sauf une Ethnie qui n’en est que très peu representée!
      Tu veux donner quelque chose a quelqu’un qui n’en veux pas!
      Un referendum ferait l’affaire, non!?

  14. ca me fait rigole , kidal terre ancestrale des touareg ,, les aures ethnies malien n avaient pas d ancestre, imaginons juste un instant ,,que les bambara reclame segou ,,les dogon bandiagara ,,les peulh reclame mopti , les sarakole sikasso , les mandeka reclame kayes ,les songhay reclame gao tumbuktu, il aura plus de mali ,,,ses notre unions qui fait notre force ,,,l integrite total du mali n est pas a negocier , c est pas l onu ou l europe qui vont nous dire de cedez nos terre a un soia disant ethnies quelconque ,le mali n est pas ,,les hutu ni les tutsi ,,ni soudan du sud et soundan du nord ,,,ni coree du sud ,coree du nord,, rappelons que le plus grand empire du nord mali ,,est l empire songhay , et non l empire touareg , vive le mali

  15. Nous disons et insistons que depuis que l’Humain est sur cette terre la vérité a toujours fait toujours et fera toujours mal aux malhonnêtes aux voyous et les a mis les met et les mettra toujours hors d’eux par contre elle a toujours fait toujours et fera toujours plaisir aux honnêtes aux bien éduqués et les a rendu les rend et les rendra toujours heureux et calme

    Nous disons donc que cette impunité au nom d’1 soit disant réconciliation qui permet à 1individu ou 1groupe d’individus de quitter sa fonction dans l’administration ou dans l’armée de devenir 1rebelle et tuer violer voler handicaper à vie le citoyen lambda malien et revenir après reprendre tranquillement sa place avec souvent même 1promotion doit immédiatement prendre fin au Mali

    Nous disons que tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté que le Mali a été attaqué par des ennemis venus de l’extérieur aidés par des collabos maliens de MNLA et Ansar Eddine

    Nous disons également que le tout le monde sait avec 1brin d’honnêteté que la guerre du Mali n’est ni 1guerre tribale ni raciale ni religieuse ni 1crise post électorale et que les maliens et maliennes toutes races ethnies religions vivent en parfaite harmonie paix et entente du Nord au Sud d’Est en Ouest en passant par le Centre

    Nous disons que depuis que l’Homme est sur cette terre partout à travers le monde après la victoire contre l’ennemi les collabos sont traqués mis hors d’état de nuire sans aucun état d’âme ce qui 1réaction humaine normale de défense de la tribut du clan incrustée dans les gênes de l’humain par Celui qui l’a créé

    Nous disons le monde entier se souvient de la condamnation à mort communiée à la peine à vie du Maréchal Pétain bien qu’il fut le grand héros de la victoire de la France sur l’Allemagne lors de la 1ère guerre mondiale pour avoir collaboré et avoir invité les français et françaises lors de son fameux discours du 30 Octobre 1940 à collaborer avec l’ennemi nazi Par ailleurs tous lieux portant son nom furent débaptisés et la dernière rue portant son nom a été débaptisée la semaine dernière

    Nous disons tout le monde entier se souvient de la mise à mort en prison le 24 Octobre 1944 de Louis Renault pour collaboration avec l’ennemi nazi et pourtant il était le pionnier et fondateur de l’industrie automobile française

    Nous disons également que le monde entier se souvient des « tondages » et autres sévices infligés aux « travailleuses du sexe » considérées comme des collabos pour avoir vendu dans l’exercice de leur fonction leur charme aux soldats nazi durant l’occupation

    Nous disons donc à Dinncounda au Django malien au gouvernement aux députés tous responsable de la déliquescence de penser 1fois dans leur vie Mali d’abord et que le Mali qui se veut être 1vraie démocratie ne saurait se déroger à ce principe sacro saint de mettre hors d’état de nuire tous les collabos quelque soit leurs origines races ethnies religions situations sociales comme cela s’est passé se passe et se passera partout dans le monde

    Nous leur disons que les MNLA Ansar Eddine et les autres collabos doivent être mis hors d’état de nuire sans aucun état d’âme

    Nous leurs disons que les maliens et maliennes fiers honnêtes aimants leur Mali sont des êtres normaux et non des mutants comme eux et personne au monde n’a le droit de leur imposer l’impossible à savoir pardonner s’asseoir discuter dialoguer avec des collabos qui ont tué violé volé handicapé des pauvres citoyens lambda maliens

    Nous disons il faut avoir la décence de respecter les pauvres citoyens lambda maliens

    Nous disons il faut être 1naïf taré idiot de naissance ou être de ceux qui refusent de reconnaitre la réalité d’1chose pour des raisons primaires égoïstes ou être sans vergogne ou être de ceux qui ont du mépris pour les autres ou 1mutant pour demander à d’autres de pardonner dialoguer et s’asseoir sur la même table avec des criminels sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie de pauvres citoyens lambda sur des bases raciale tribale tels les MNLA et Consorts

  16. Si vous ne vous sentez pas bien dans ce mali qui ne vous appartient pas à vous seuls( Ag chérif et Najim) mieux vaut retourner en Libye d’où vous venez. Vous ne serez jamais pardonner vous tuer, violer, violenter et met 500 000 personnes en exil et ces maintenant que vous découvrez les vertus du dialogue.C’est trop facile vous serez jugé

    • TOI UN VRAI LEZARD ? SOIS AU MOINS SERIEUX COMMENT VEUX TU QUE BILAl AG NOTRE CHER LEADER BIEN AIME RETOURNE EN LIBYE ? CA JAMAIS IL EST SUR LA TERRE DE SES ANCËSTRES A KIDAL LA CITE MYSTIQUE ET CAPITALE ETERNELLE DES AZAWADIEN COMME YERUSALEM POUR LES JUIFS ET LES FALASHAS, ET PUIS LES MALIENS IL FAUT QUE VOUS VOUS RENDEZ COMPTE DE L’EVIDENCE EN ACCEPTANT QUE PLUS RIEN NE SeRA PLUS COMME AVANT, LE TEMPS DE L’ARROGANCE A EVOLUE, C’EST LE MALI QUI DEVRAIT NEGOCIER AVEC NOUS CAR NOUS SOMMES EN POSITION DE FORCE ET BIEN SOUTENU PAR NOS AMIS EUROPEENS ET QUE CELA VOUS SOIT CLAIR.

  17. Soyez raisonnables mes amis touaregs! Et si toutes les ethnies du Mali réclament la même chose? A ce rythme, ceux qui sont actuellement avec vous et qui ne sont pas ifoghas le réclameront un jour et ainsi de suite. Le morcellement de la république ne profitera jamais, ni à vous, ni au Mali, ni à l’Afrique mais à d’autres que vous regarderez un jour en grinçant des dents. Mieux vaut s’entendre avec le voisin que tu connais que de rechercher l’amitié de celui qui vient de loin et que tu ne connaitras jamais assez.

  18. Mieux vaut tard que jamais.C’est vrai qu’un peu d’eau commence à tomber dans le vert de vin du mouvement séparatiste.Et qu’est-ce qu’il faut entendre par administration de notre espace.C’est le piège qui a été tendu à ATT et qui est à l’origine de la crise actuelle.Cette partie du territoire est un lieu de non droit et c’est toujours le même statut qui est réclamé.Kidak fait partie intégrante du Mali et il ne saurait être question de confier son administration aux seuls touaregs.Accepté ce fait reviendrait à corroborer cette question de remise en cause permanente de l’intégrité du territoire national.Pour celà il faut une présence forte de l’administration à Kidal et cette question ne doit pas être négociable.Des élections locales libres seront organisées entre tous les résidents et le vainqueur aura la lourde responsabilité de conduire la destinée de la localité sous l’oeil vigilent de l’état et rien d’autre.

    • bien dit SOUSOU.Et c’est cette fameuse décentralisation subite et non progressive qui a conduit le Mali à la dérive, qu’on soit au Nord comme au Sud, à l’Est à l’Ouest comme au centre.

Comments are closed.