Situation au Nord du pays : Vive l’armée Malienne

13
1

 Avec l’attaque simultanée de plusieurs localités du Nord, le Mali a subi en mi-janvier 2012, une agression quasi imparable qui a menacé dangereusement l’unité nationale et l’intégrité territoriale.  Attaquée de toute part et de plein fouet par des ennemis venus aussi bien de l’extérieur du pays que de l’intérieur, notre vaillante armée a su, sans tambours ni trompettes, faire face à son destin.

Une armée étrangère, lourdement armée renforcée par des éléments intérieurs, a pris quartier dans un no man’s land pour planifier et exécuter des attaques ignobles contre le pays. Elle a été renforcée par des soldats de l’armée malienne qui ont déserté avec armes et bagages, certains par conviction et d’autres par peur de représailles de la part de leurs frères d’armes. Souvent de haut rang, ces fuyards ont contribué à désorganiser la capacité matérielle et organisationnelle de nos garnisons du Nord du pays dont ils avaient la responsabilité.

Au même moment, une offensive diplomatique sur fond de campagne de presse, magistralement orchestrée expliquait et justifiait au monde entier la création d’un Etat de l’Azawad sur 60 % du territoire malien.  Les artisans de cette opération étaient, entre autres,la France,la Mauritanieet l’aile politique des bandits armés du MNLA.  TF1 annonçait le 19 janvier 2012 la fin prochaine d’AQMI grâce aux actions militaires du MNLA, car les « villes maliennes tombent les unes après les autres entre les mains du MNLA». En même temps, Alain Juppé, Ministre français des Affaires Etrangères et dela Coopération, sans jamais condamner la rébellion, déclarait que les rapports de force n’étaient pas clairement établis. Aujourd’hui encore,la Francetente de défendre ses protégés en réclamant un cessez-le feu et des négociations.

Le soi-disant «président» de l’Azawad est hébergé parla Républiquesœur de Mauritanie dont le chef d’Etat attaque notre pays qu’il qualifie, sans détour, d’Etat irresponsable. Il a décidé de destabiliser le Mali en apportant assistance et protection aux rebelles qui se servent du territoire mauritanien comme base arrière.

Le plan machiavélique avait tellement été bien orchestré que son échec relève du génie. Beaucoup d’armées seraient mises en déroute après une telle attaque.

Malgré toutes les erreurs d’appréciations faites avant le début du conflit (dont les responsabilités sont situées à un autre niveau), malgré tous les problèmes matériels et logistiques rencontrés, malgré l’immensité du pays, malgré les multiples désertions dans ses rangs, malgré les difficultés d’appréciation et de discernement entre alliés et ennemis, notre vaillante armée n’a jamais été défaite.

Lorsque certains parlaient de «villes maliennes qui tombaient les unes après les autres», ils n’ignoraient certainement pas que les principales villes du Nord sont d’abord les trois capitales régionales que sont Tombouctou, Gao et Kidal. Ensuite, peuvent être citées une vingtaine d’autres toutes contrôlées par l’armée malienne. Ayant pour mission la défense de tout le territoire, nos boys se sont déployés dans plusieurs sites en même temps, ce qui nécessite des moyens humains et matériels beaucoup plus importants. Au vu du déploiement de nos forces armées sur le terrain (ressources matérielles et humaines nécessaires pour défendre chaque localité) , il ne fait aucun doute que l’armée malienne est de dix fois au moins supérieure à celle des agresseurs.

Les seules villes de Léré et de Ménaka qui ne semblent pas encore constituer une priorité pour l’armée, ne paraissent plus vraiment occupées par des forces ennemies organisées.

Dans le but de rééditer leur expédition macabre sur Aguel Hoc, les apatrides du MNLA ont signé leur arrêt de mort à Tessalit. La présence de l’essentiel des forces ennemies dans la zone n’a pas entamé le moral de nos hommes qui ont profité de l’occasion pour montrer tout leur savoir-faire en faisant parler la poudre dans les airs et sur terre. Il n’est pas nécessaire d’obtenir un bilan officiel pour comprendre l’ampleur du succès enregistré, car depuis lors, le MNLA ne parle que de cessez-le-feu. Et les seuls éléments qui animent leur propagande sont certains articles de la presse malienne qu’ils jugent favorables à leur cause et les appels d’Amnesty International et de certains Etats pour une cessation des hostilités.

Sans tambours, ni trompettes, notre armée a su clouer le bec à ceux qui pensaient avoir la suprématie matérielle. Ces officiers supérieurs libyens se taisent et se tarissent. Leurs porte-parole ne parlent plus de victoires militaires, mais de « violations des droits de l’homme».

La grande muette, fidèle à son serment, est sur le point de terminer la première bataille, celle contre le MNLA,  dont la seule issue est la reddition des bandits armés.

Ensuite, commencera une seconde phase qui aura pour objectif la lutte contre AQMI et qui devrait se traduire par la modernisation de l’armée, le renforcement de ses capacités humaines et matérielles et la multiplication dans le Nord du pays  de casernes militaires opérationnelles et totalement autonomes.

Très bientôt, nos autorités pourront discuter avec les frères Touaregs combattants dans l’armée qui ont signé les anciens accords de paix avec le Mali, afin de convenir des nouveaux dispositifs de sécurité à mettre en place dans le pays.

«Si l’ennemi découvre son front, au-dedans ou au dehors, debout sur les remparts, nous sommes résolus de mourir, pour l’Afrique et pour toi, Mali», indique clairement notre hymne national. La patrie est en danger et tous ses fils, civils comme militaires, dans l’union sacrée la défendront  héroïquement. L’heure n’est plus aux questionnements, mais aux actes. Notre devoir, à nous tous, est de contribuer à mettre les forces de l’ordre dans les meilleures dispositions pour accomplir leur mission. Nous avons une dette morale envers ceux qui se sacrifient pour nous défendre. Abstenons-nous donc de tout propos ou geste de nature à les contrarier. Arrêtons les critiques, car elles ne servent qu’à l’ennemi. Rendons gloire à notre vaillante armée.

Tierno MAÏGA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
konatal<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 15</span>
Membre
konatal 15
4 années 6 mois plus tôt

L’armée malienne joue l’armée gagne en avant pour la victoire finale.
les renégats seront écrasés comme des vermines ou des chiens galeux

izzack2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 101</span>
Membre
izzack2 101
4 années 6 mois plus tôt

Cet article est rassembleur, reflechi et bien écrit. Un appel au devoir et à la détermination.

Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4035</span>
Membre
Malidjigui 4035
4 années 6 mois plus tôt

Une victoire militaire contre nos freres serait jamais une vraie victoire, nous devrons le savoir, allons negocier autour d’une table, allons parler de nos problemes afin de les resoudre ensemble nous soeurs et freres maliens.

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 6 mois plus tôt

Frere TIERNO MAIGA ,gloire a toi et a toute l’armee malienne.

Doussouba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
Doussouba 22
4 années 6 mois plus tôt

L´etat doit desormais construire des consernes dans le nord du Mali comme dans les autres parties du Mali digne de ce nom avec toutes les commodités necessaire sur le plan securitaire (entrée et sortie filtrées, mur très haut avec des miradors, equipements et armement sophistiqué et des hommes bien formés) et un cadre de vie conviviable dans lequel les militaires peuvent vivre avec leur familles en toute securité avec école et centre de santé pour etablir moins de contact avec l´exterieur comme à l´americaine.
Dans ce cas il y aura moins d´attaque surprise de quelque nature que ce soit et les renforts ne seront même pas necessaires. C´est ce qu´il faut pour le Mali surtout dans le nord du pays où les velleités scessessionistes et rebellions sont devenues des phenomènes recurrentes.

Doussouba<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
Doussouba 22
4 années 6 mois plus tôt

Après le MNLAQMI on va s´occuper de la Mauritanie 👿 👿 👿

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 6 mois plus tôt
Chers compatriotes, La situation du Mali appelle des politiques nouvelles. Elle appelle des solutions fortes que seul un homme d’expérience, doté d’un sens aigu de l’Etat et d’une vision claire, peut porter. Elle appelle un homme qui rassure, compétent et capable d’agir. Agir efficacement et tout de suite. Car les urgences sont nombreuses. Il faut redonner un avenir à notre jeunesse. Comment accepter plus longtemps que nos jeunes aient à braver la mer ou le désert, et parfois mourir, pour fuir la mère patrie à la recherche d’un destin meilleur, ailleurs? Comment laisser nos jeunes, sans espoir, rejoindre les rangs d’organisations terroristes, ces marchands d’illusions, qui prospèrent sur la misère et le désœuvrement, et ruinent nos efforts de développement? Comment accepter plus longtemps que beaucoup d’entre nous travaillent durement et pourtant restent pauvres? Comment accepter plus longtemps que nos valeureux paysans, femmes et hommes, qui travaillent la terre aride à l’aide de leur daba, sans répit, puissent gagner si peu, et demeurer dans la misère? Nous devons résoudre ce paradoxe inacceptable. Cela a assez duré. Comment accepter plus longtemps la terrible inégalité devant l’accès aux soins et à la santé? Comment tolérer que des femmes meurent encore en donnant la… Lire la suite »
choucha<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 17</span>
Membre
choucha 17
4 années 6 mois plus tôt

merci Maiga pour cet article qui me donne la chaire de poule. a vrais dire après cette guerre, est ce qu’il ne vaut pas mieux de se tourner vers les USA!vive la coopération Mali USA, vive nos FAM. Les jaloux et les hypocrites vont mourrir :mrgreen: 😆 😆 :mrgreen: 🙄

izzack2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 101</span>
Membre
izzack2 101
4 années 6 mois plus tôt

Les USA, le Canada et d’autres puissances vont cooperer avec le Mali si les institutions maliennes continuent d’être démocratiques et fiables et luttent contre la corruption, le népotisme et autres maux qui freinenent le développement. Le Mali est dans la bonne direction.
Des siècles de contact et de coopération avec la France ont donné de très maîgres resultats. La France est toujours est grand partenaire du Mali, mais il est temps de tirer des leçons.

airen2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 132</span>
Membre
airen2 132
4 années 6 mois plus tôt

Au moins un journaliste qui aime son Pays.Rien que de bon conseils.J’invite tous les autres soit disant journalistes a faire comme toi.Ils sont la! a longueur de journee a nous raconter que des histoires,d’autres soutiennent a part entiere les vauriens rebelles,d’autres ne divilguent que les moyens et mouvement de l’armee qui interessent les rebelles les autres qui se pensent malin pousse la population a la revolve.Au lieu de conseiller,ils racontent du n’importe quoi.Ils oublient que la presse pese beaucoup pour vaincre,surtout dans la guerre.
Peuple Malien,defendez votre pays,ces rebelles ne sont que des battards,eux et tous ceux qui les soutiennent.Pas de negociation,soutenez votre Armee.
Que DIEU benisse le MALI

sabour<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1082</span>
Membre
sabour 1082
4 années 6 mois plus tôt

1) géographiquement et géologiquement parlant AZAWAD est une petite partie du dessert malien entre Tombouctou Gao et Kidal. Il y’a n’a d’autres au Nord Mali comme TAMESNA; TAOUSSA, GOURMA, DETROIT SOUDANAIS, ADDRAR, TILEMSI… qui ne sont pas AZAWAD. Ce n’est qu’une entité géographique comme le BELEDOUGOU, KENEDOUGOU, DIAFOUNOU, OUAGADOU…. Alors si ces CRAPULES du MNLA parlent de AZAWAD = NORD MALI + TOUT LE SAHARA Ouest-Africain et sud Algérie C’EST FAUX.
2) BIZARRE les FRANCAIS Parlent du Nord mali = AZAWAD mais PLUS BIZARRE nos Journalistes et le Gouvernement même acceptent ce TERME AZAWAD = NORD MALI ? Pourquoi??? Par IGNORANCE ou pour légitimer le MNLA sur une FAUSSE BASE GEOGRAPHIQUE / REGARDEZ L’ATLAS DU MALI OU LA CARTE TOPOGRAPHIQUE DU MALI BON DIEU !!!.
3) La MAURITANIE cet ETAT dirigé par un VOYOU raciste berbérophone qui aide des RACISTES du MNLA et la FRANCE INCONSCIENTE DE SARKO qui installe partout des ISLAMISTES pour avoir des marchés de PETROLE et d’URANIUM. Oui la FRANCE n’est pas contente de ne pas être concernée par la recherche des richesses du sous-sol malien… BLOCS PETROLIERS…. Elle empêche la recherche c’est CERTAIN

wpDiscuz