Moussa Mara: «Il n’y a pas de solution militaire dans le nord du Mali»

40

 

«Il n'y a pas de solution militaire dans le nord du Mali»
Le Premier ministre du Mali, Moussa Mara, à Bamako, le 18 mai 2014. (Photo Fabien Offner.AFP)

Le Premier ministre Moussa Mara veut accélérer les négociations sur Kidal avec, comme préalable, le désarmement des groupes armés séparatistes touaregs.

 

Nommé chef du gouvernement en avril dernier, Moussa Mara, 39 ans, a voulu se rendre très rapidement à Kidal, le fief des séparatistes touaregs situé au nord-est du Mali, pour marquer l’autorité de Bamako sur cette partie du territoire national. Mais son déplacement, à la mi-mai, a mis le feu aux poudres. Les affrontements qui ont éclaté entre l’armée malienne et les groupes armés locaux se sont soldés par une défaite cinglante pour Bamako, dont les forces ont reflué de la moitié nord du pays. Sous la pression internationale, un cessez-le-feu a certes été signé. Mais les négociations n’ont toujours pas commencé entre les deux parties, au grand dam de la France qui maintient 1 600 hommes sur place et redoute une reprise des combats dont les groupes jihadistes toujours présents dans la région ne manqueraient pas de tirer parti.

 

Moins d’un an après l’élection du président Ibrahim Boubacar Keïta, dit «IBK», on ressent une certaine désillusion au Mali. Comment l’expliquez-vous?

Je n’ai pas cette impression. Mais ce qui est indéniable, c’est qu’une élection suscite toujours beaucoup d’espoir. Surtout une élection de sortie de crise. Nous avons affronté la crise la plus noire de toute notre existence, et les gens ont envie de tourner la page le plus rapidement possible. Souvent en ne faisant par leur introspection, ni leur part du travail, et en s’en remettant totalement au dirigeant qui vient d’être élu. Mais tout ne va pas se régler comme par enchantement. Toutefois, je crois que le peuple malien a mûri lors de cette crise. Tout le monde sait qu’il n’y a pas de solution militaire dans le Nord, et que le dialogue est la seule solution.

Ne se polarise-t-on pas trop à Bamako sur la situation au Nord au détriment des problèmes socio-économiques qui sont majeurs au Sud?

Pour le Malien, certains sujets sont épidermiques. Ils touchent le cœur et pas la raison. Le Nord en fait partie, parce que c’est d’abord l’idée que nous nous faisons de notre pays. Nous avons une carte du Mali à l’esprit. Penser qu’une partie du pays soit coupée du reste nous est insupportable. C’est de l’émotion. Deuxièmement, le Nord cristallise une grosse déception vis-à-vis de l’armée. Les Maliens ont grandi avec l’idée d’une armée comme colonne vertébrale de l’Etat, une armée infaillible, qui participe à des missions de maintien de la paix à l’étranger (avec des policiers déployés en Haïti ou au Congo-RDC, ndlr). D’habitude, c’est nous qui allons secourir les autres, pas l’inverse… Le Nord est une meurtrissure à notre fierté. Mais ne nous y trompons pas: la préoccupation principale de nos compatriotes, c’est le chômage des jeunes, le pouvoir d’achat, le coût de la vie…Notre gouvernement doit s’occuper de l’un et de l’autre en même temps.

La décision du FMI de bloquer jusqu’à nouvel ordre les prêts en raison de dépenses extra-budgétaires (achat d’un avion présidentiel, contrat d’équipement de la Défense) ne risque-t-elle pas d’entraîner de graves problèmes sociaux?

En 2012, après le coup d’Etat à Bamako et les sanctions internationales qui ont suivi, nous avons fonctionné sans aucun concours extérieur. L’Etat s’est mis en mode survie. Cette situation a eu un impact en terme de croissance, mais pas sur le plan social. Grâce, d’ailleurs, à notre bonne collaboration avec le FMI depuis trente ans, nos fondamentaux sont bons. Notre taux d’endettement ne dépasse pas 33% de notre PIB. Notre déficit budgétaire atteint 1,7% du PIB… En revanche, l’Etat va devoir se recroqueviller sur lui-même pour assurer les dépenses courantes avec nos ressources internes.

L’ONU a récemment critiqué la lenteur des négociations entre Bamako et les groupes du Nord. Comment réagissez-vous?

Ce dialogue ne dépend pas exclusivement de nous. Je vous l’affirme: si les médiateurs (internationaux, ndlr) nous convient à des discussions, demain matin, je serai là! On est prêt. Mais les groupes armés du Nord doivent d’abord trouver une cohérence entre eux. Nous souhaitons simplement que ces négociations aient lieu au Mali. Pas forcément à Bamako. Ce pourrait se faire à Kidal, Gao ou Tombouctou… Mais eu égard au nombre de pays impliqués dans les médiations(Algérie, Burkina Faso, etc.), le Mali est le plus petit dénominateur commun: la tenue de ces discussions sur notre sol éviterait de froisser tel ou tel Etat.

Qu’est-ce que Bamako mettrait sur la table des négociations ?

On fait souvent une fixation sur l’organisation institutionnelle et territoriale du pays. Or la dimension sécuritaire est primordiale pour nous tous: la cessation des hostilités, le cantonnement, le désarmement, la réinsertion des groupes armés… Il faudra aussi s’occuper du retour des réfugiés, et de leur réinsertion. Puis on entre dans une phase plus politique: quelle forme d’organisation politique et administratif mettons-nous en place? Notre raisonnement est simple: les groupes armés disent que cette partie du territoire n’est pas assez développée? Soit. On va donner suffisamment de pouvoirs aux élus pour véritablement la développer, si telle est vraiment leur intention. C’est là qu’on parle de régionalisation ou de décentralisation.

Etes-vous sûr que les groupes du Nord vont accepter de désarmer tout de suite, sans contrepartie politique?

Nous souhaitons un accord qui soit le plus détaillé possible pour en faciliter la supervision. Mais il faut aussi poser un prélable: les groupes armés qui ont des revendications politiques doivent se démarquer des terroristes. Car aujourd’hui certains de ces groupes ne sont que le faux nez d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi). Je pense notamment au HCUA (Haut Conseil pour l’unité de l’Azwad), qui est le plus puissant de ces groupes. Et son chef militaire est le bras droit d’Iyad ag-Ghaly (chef du mouvement Ansar-Eddine, allié d’Aqmi, et recherché à ce titre par les Français). Leur collusion avec les terroristes est évidente. Le HCUA pourra participer aux discussions à condition qu’il se détache des thèses terroristes, et qu’il reconnaisse la laïcité de l’Etat malien. Il faut que la France et la communauté internationale œuvrent en ce sens. Dans le cas contraire, nous risquons de confier le pouvoir aux terroristes dans cette partie de notre territoire.

Faut-il une loi d’amnistie ou de concorde nationale pour réintégrer Iyad ag-Ghaly qui exerce toujours une influence prépondérante dans le Nord?

Il a jadis travaillé pour l’Etat malien, comme consul. Mais il veut instaurer un califat islamique sur le territoire du Mali, ce n’est pas compatible avec un Etat moderne, avec le Mali que nous voulons construire. C’est un terroriste. Il ne peut y avoir de possibilité d’amnistie le concernant. Mais les centaines de nos compatriotes qui ont suivi les mouvements terroristes pour des raisons souvent de subsistance peuvent être récupérés et réhabilités. Pas les leaders. Il n’y a pas de différence à nos yeux entre Mokhtar Belmokhtar et Iyad ag-Ghaly.

Malgré les récents évenements de Kidal, diriez-vous qu’il existe une chance historique d’établir une paix durable au Nord?

Les événements de Kidal du mois dernier ont été un électrochoc. Mais j’en profite pour le redire ici: nous ne souhaitions pas reconquérir militairement le Nord. Le gouvernement voulait seulement sécuriser la ville pour favoriser le retour de l’administration. Plus que jamais nous avons besoin d’une solution politique à un problème politique. Depuis des siècles, les Tamasheqs (les Touaregs, ndlr), les Songhaïs, les Arabes, les Bambaras, les Peuls coexistent pacifiquement sur cette terre, il faut tout faire pour que cela continue. Le Mali, c’est l’un des rares pays où la couleur n’a strictement aucune importance.

Vous-mêmes êtes issus d’une famille mixte…

Ma mère est mariée à un Tamasheq qui est le maire de Ménaka (ville importante du Nord-Mali, ndlr). Mon père était chrétien et ma mère est musulmane. Cela ne pose aucun problème. C’est cela qu’on doit préserver. Le Mali, ce n’est pas un Sud noir majoritaire et un Nord blanc minoritaire, comme on a tendance à le croire vu d’Europe. Nous sommes mélangés, et il faut tout faire pour préserver cela.

Source: liberation.fr

PARTAGER

40 COMMENTAIRES

  1. A mon avis, MARA devrait s’en aller de lui même sans attendre une quelconque motion de censure. Après avoir soutenu que le Mali était rentré dans une situation de guerre suite à l’attaque du MNLA pendant sa visite de Kidal et la débâcle de l’armée, il revient pour dire au peuple “qu’il n’ y a pas de solution militaire au Nord”. C’est des propos injurieux et mensongers à l’endroit du peuple. Le Mali ne mérite pas un tel dirigeant.

  2. Mon général je ne suis pas d’accord??? Moi petit fils de paysan fils d’immigrés et moi-même immigré clandestin est per de quatre enfants ???mon grand-père a payer ses impôts mon père a payé moi j’ai payé mes impôts qu’elle est ma responsabilité mon générale il faut trouver Les vraie responsable et les juger c’est les élites corrompues les faux
    intellectuels??? La sagesse je suis d’accord mais il faut que les sacrifice soit juste

    • Avec quel point n’etes-vous pas d’accord?

  3. Sacré idiot ce maudit menteur (Moussa Mara) qui ne sait pas quand est ce qu´il faut menager le baton et la carotte. Lui et IBK vont payer cher un jour les morts occasionnés par eux à Kidal.

  4. Le Mali est au bord du gouffre. Malheureusement nous sommes en grande partie responsables de nos problemes. La deshumanisation de notre peuple est devenue tellement banale et acceptable qu’on peut nier aux maliennes et aux maliens leurs droits, detruire leurs biens et agir comme si l’etat et ses ressources etaient des propriete’s prive’es de quelques dirigeants.
    La corruption, la gabegie, le nepotisme, la dictature, le chomage des jeunes, le pillage et la destruction des ressources sont des transgressions contre nos societe’s qui ne peuvent que conduire a’ notre auto-destruction.
    Freedom and democracy have taken big blows in Mali. No one should rationalize unlawful actions such as corruption and human rights violations. Do I need to tell you that the oppressed wants to be rescued, the defenseless begs for protection, and the poor needs assistance?
    Il n’est pas tard. Le Mali peut etre sauve’ et il sera sauve’. Nous devons etre pragmatiques, sages et conscients des rapports de force!

    • La déshumanisation de notre peuple est devenue tellement banale. Ces irresponsables menteurs de gouvernants ne considèrent guère le peuple malien comme des êtres humains comme eux, ce qui explique leur agissement contre le bon sens et le respect de la dignité de l’autre. Tant que IBK ne se débarrassera pas des 3/4 des ministres(famille ou affiliés) et de Maramenteur, il y sera droit vers le mur. Pour sur, il n’aura pas la meme chance qu’ATT, meme s’il se cache dans le de..riere d’agence privée de sécurité mafieuse française. 😀 😀 😀 .

  5. NOUVEAU SINGLE DE TIKEN JAH IBK DANS LES BACS
    APRES LE BALAYEUR BALAYÉ PLACE AU CRITIQUANT CRITIQUÉ.

    EN EXCLUSIVITÉ POUR VOUS QUELQUES EXTRAITS:

    J’AI CRITIQUÉ LES ACCORDS D’ALGER
    JE VAIS SIGNER PIRE QUE CE DERNIER
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    APRES LA PERTE DE TESSALIT J’AI PLEURÉ
    APRES LA PERTE DE KIDAL J’AI TOUT CEDÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    J’AVAIS DIT ON NE ME TRIMBALLE PAS!!!!
    SAUF EN BOEING 737 BBJ BIEN AGENCÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ…

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ…

    ……………

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 J’ai pas encore ecoute la musique, et elle me semble EXCELLENTE deja, mais j’espere qu’on ne va pas faire FUIR Tiken Jah comme on l’avait fait dans un passe tres recent avec un certain Harouna Sylla alias Roberto Magic Sapeur qui avait OSE CHANTER une realite que nos FUYARDS voulaient cacher:lol: 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. Moi je ne comprends pas IBK vraiment. Au point ou nous en sommes, si on doit negocier, c’est seulement avec Iyad qu’il doit y avoir negociation, et avec personne d’autre. Comment chercher a negocier avec des gens qui n’ont aucun poids militaire sur le terrain en essayant de faire le BRAVE devant la VRAIE FORCE dans toute cette histoire?
    Supposons que l’on adopte ce que dit cet APPRENTI PM (petit-menteur), on negocie avec le mnla et pas avec Iyad. Demain ce meme IYAD va encore lever son armee de FOUS contre nous. L’armee malienne avec le mnla vont FUIR (CERTITUDE), et on retourne au meme point. On dirait que ces gens ne reflechissent pas. Les negociations ne doivent pas etre pour la forme seulement, mais avoir un but bien defini. Nom de Dieu, est-ce que c’est difficile a comprendre ca?

    Moussa Mara en plus d’etre un MENTEUR INVETERE est aussi et surtout un bon IDIOT. Il y a moins de HONTE a discuter avec IYAD qu’avec le mnla, parce que c’est lui seul qui nous a bien BOTTE 😯 .

    Quelle honte!!!

    • Bougobalini, ces politicards sont des pures et durs caméleons. Nest ce pas que cetait eux memes qui nous racontaient des conneries comme l’armee est prete et a tous les moyens apres avoir donner des contrats d’armement de gre a gre a un de ses racailles. N’etait il pas eux qui nous disaient qu’ils sont inflexibles, etc… Ils n’ont que des langues, pas une mais des langues a manipuler le peuple si ignorant.
      Bon avons nous vraiment le choix de ne pas negocier? Non. Mais a quel prix? Ladji et sa racaille ne sont des galotigela d’apres Mr Gassama et il a dit vrai et vu juste. Alors sauve qui peut.

  7. 😆 😆 😆 😆 😆

    Enfin! Le gamin de Mara qui avais bombé sa petite poitrine revient à la raison!

    Malheureusement c’est après nous avoir fait perdre des administrateurs, des soldats et des positions au nord.

    LE MENSONGE ET LA GRANDE GUEULE NE PEUVENT PAS CONSTRUIRE UN PAYS 👿

    TU N’AIMENT PAS PLUS CE PAYS QUE NOUS AUTRES MALIENS QUI CRITIQUONS LES ACTES QUE TU POSES! 👿

  8. Le Général de corps d’armée
    Je suis d’accord pour un cessez-le-feu ??le but n’est pas d’humilier il a bien parlé des de la régionalisation Mais il a oublié la lutte contre la corruption il faut faire la lumière sur les crimes économiques

  9. Moussa ag, king et les autres, we learn from our mistakes! Mara est revenu a’ la raison, il faut l’encourager!!!!!! EVITONS D’HUMILIER NOS SEMBLABLES!!!
    Si IBK arrive a’ suivre les simples conseils que nous lui donnons ici, tout ira bien pour lui!!!!!

  10. Nous avons toujours dit qu’il n’y a pas de solution militaire! Nous sommes contents de constater que le PM Mara nous regagne dans notre position. Au lieu de le ridiculiser, il serait preferable et sage de l’encourager et l’applaudir! L’ESSENTIEL EST DE METTRE NOS ENERGIES ENSEMBLE POUR SAUVER NOTRE FASO!

  11. Voilà, que le Petit Mara est intelligent, seulement en 3 mois d’exercice, il comprend bien les choses que ceux qui sont là depuis 20 ans,
    Il veut simplement surprendre les ennemis et frapper fort !

    Dans le Mondial au Brésil, certaines équipes commençaient le par le 4-4-2 , d’autres en 3-5 -2 et même des 3-4-3 et changeaient de système (souvent faire endormir) en cours du match pour surprendre l’adversaire.
    Le résultat attendu est la victoire!

    • Niyef, tu compares l’humiliation nationale, la deroute militaire, la victoire du MNLA, la perte en vies humaines de nos 100 soldats, nos prefets et sous-prefets a un match de football au Bresil, paix a l’ame de ceux qui se sont battus pour la patrie, qu’Allah te brule toi et ton Mara dans les enfers. Si Mara pensait avec ses petits calclus enfantins et amateurs surprendre les enemis alors il a fui devant eux a plus de 200 km par heure avec ses deux pieds au coup, n’eut-ete la gentillesse de la MINUSMA, Mara serait prisonnier aujourd’hui a Kidal, ce vaurien de menteur de Mara qui va toujours perdre et il ne va jamais gagner.

  12. Sûrement, Moussa Mara est l’apprenti especialisé du President Inchala. ILS changent les deux de langages comme Laddi Gaga se change de vetement par jour.Ils disaient hier qu’il faut combatre le MNLA avec des armes, aujourd’hui, ces mêmes gars disent le contraire.
    Cela nous edifie que le gouvernement, les autorités maliennes ne tienent pas á leur parole ce qui est tres dangereux pour un pays.

  13. il ya pas de solution pour les jaloux LES MÉCHANTS ETC
    même si mara fait Bamako paris vous allez continuer a parler du mauvais de lui,c est dieu qui a fait il est votre premier ministre au lieu de vous donner la main pour travailler c est la jalousie ,
    il faut travailler chercher a aller en avant ces le plus important
    le reste c est des conneries

    arrêter d avoir le cœur noir envers vos prochain
    sinon Dieu a la solution pour les cœurs noir

    • Qu’elle mi.er.de. de joulousie tu nous parles? Si le type est impentent c’est tres normal de le dire cela n’a rien avoire avec la jousie!

      Vous savez tres bien que Moussa Mara n’est pas la solution pour le Mali.

  14. La queue de Mara le margouillat a ete coupee a Kidal et il a compris la ou se trouve son petit trou, Mara est une honte nationale et restera telle, nous n’avons pas besoin d’amateurisme et de populisme vulgaires, nous voulons la paix avec nos freres Touaregs et un developpment pour notre pays commun, c’est tout. IBK et Mara arretez de voler, arretez de gaspiller, arretez de mentir, choisissez pour un Mali plus juste, plus inclusif et plus equitable, sinon nous allons faire le Mali sans vous.

  15. Mr le Premier Menreur pour une fois vous dites la verite. 😀 😀 Pour une solution militaire, il faut qu’il y aie des militaires. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Yougo, Moussa dit la realite apres son electrochoc a Kidal et pas la verite car de la verite il a un probleme avec, Mara restera un gros menteur.

  16. “Il n’y a pas de solution militaire dans le nord du Mali»” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    C’est bien lui pourtant qui annonçait fièrement l’envoi sur Kidal de 1500 soldats en renforts! 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Maintenant qu’on s’est fait sévèrement botter, notre girouette nationale devient subitement pacifiste! 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Décidément, il est trop fort! Juste trop fort!… 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    Ce type-là n’a ni fierté, ni amour propre, ni quoi que ce soit! Un cas, vraiment! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    • Ne l accablons pas il doit surement en souffrir et puis il est en apprentissage ❗

    • Il n’y pas d’autres alternatives que de négocier la paix quand on est faible.
      Tel n’est pas le cas d’Iyad Ag Haly qui se croît ce seigneur invincible dans son son royaume et il a toujours rêvé d’être un “Ayatollah du “fameux Azawad”. 👿

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
      Mon frère … IBK doit être très heureux d’avoir trouver … un plus menteur que lui …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Ça le couvre un peu … 😆 😆 😆 😆 😆

      Moussa Ag,… Mara fait passer IBK pour un saint … avec ses bobards en en pas finir ….

  17. «Il n’y a pas de solution militaire dans le nord du Mali»

    Ça c’est une nouvelle …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Pourtant il n’y a pas si longtemps … on disait …”Avec les armes que nous possédons … nous pouvons faire de KIDAL tout ce qu’on veut ….”…. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Bon … ça c’était avant que l’ordre soit venu des autorités non politiques du pays … d’aller faire cadeau de ses fameuses armes aux bandits … 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Bande d’irresponsables … VOUS AVEZ INTÉRÊT À ARRÊTER VOS CONNERIES ET VOS MENSONGES … POUR NOUS BÂTIR UNE ARMÉE DIGNE DE CE NOM …. SI LE MALI ESPÈRE UN JOUR AVOIR LA PAIX …. 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Moussa Ag,… pour parler de solution militaire … il faut avoir une armée … ET DES RESPONSABLES … RESPONSABLES … HONNÊTES … ET INTÈGRES ….

    • Mon cher, au Mali, les politiciens sont capables de tout, mais ce gars me fauit froid dans le dos. Tellement opportuniste qu’il monterait sur les cadavres de de plus de la moitie de la population pour satisfaire sa soif de … je ne sais pas quoi… VENGENCE DE SON PERE? Un adage dit que “meme si le griot n’a pas honte, il sue du font”, mais Moussa Mara, PEUT AVANT D’ENTRER DANS UNE MOSQUEE,TOUT EN INVOQUANT LE NOM DE DIEU, te regarder droit dans les yeux, souriant et te mentir sans gene, sans sourciller.
      La politique (la vraie qui est une science) sans ethique n’est qu’un sordide jeu de truands. Je pense que c’est ce a quoi on assiste au Mali. Un jeu sordide et morbide de TRUANDS.

    • “…il faut avoir une. armée…”
      Il faudra que cette armée se transforme en foudre de guerre car ces groupes terroristes sont prêts pour le combat malgré le dialogue car Iyad Ag Haly-leur “Ayatollah”- est de retour comme un roi et ne veut pas la paix dans le dialogue; il est hanté par un esprit de vengeance(cf.histoire de la rébellion touareg au Mali).

  18. Pauvre mali! si un premier ministre change de langage du matin au soir, alors le mali va vers une faillite generalisée. C’est bien lui qui disait hier que le MNLA a declaré la guerre, aujourd’hui c’est la même personne qui dit que il ya pas de solution militaire au nord.

  19. Moi je connaissais la mousse a raser ………c’est quoi ce machin de moussa mara avec son air idiot ?? 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • FOUDKG …….Tu prends le risque de te faire repérer ……….. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.