Crise malienne : allégations d’exactions, velléité séparatiste… Regards croisés des présidents Issoufou (Niger) et Compaoré (Burkina Faso)

79 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les président Blaise Compaoré et Mahamadou Issoufou

Aujourd’hui, le Mali est revenu au centre des sujets d’intérêt de tous les groupuscules ou réseaux mafieux et obscurs en raison principalement du succès des opérations militaires en cours dans la cadre de l’opération Serval conjointement menée jusqu’ici par les armées française et malienne. Certains pays et autres organisations de défense des droits de l’Homme retrouvent subitement la voix soit pour « condamner l’intervention de la France » soit pour « dénoncer des exactions contre des populations civiles » dont ils ne peuvent apporter aucune preuve tangible.
C’est le lieu de saluer la sortie médiatique courageuse de l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), de la Commission nationale des droits humains (CNDH) et de l’Union interafricaine des droits de l’Homme (UIDH), qui ont conjointement animé une conférence de presse le vendredi dernier.
Ces organisations de défense de droits de l’Homme ont unanimement apporté un démenti cinglant aux accusations d’exactions formulées contre les armées malienne et française et contenues dans le dernier rapport d’Amnesty International et relayé en boucle par certains groupes de lobby dont Human Rights Watch (HRW) et la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH).
De l’avis de ces organisations présentes effectivement sur le terrain depuis le début des opérations jusqu’à ce jour, elles n’ont eu connaissance d’aucune exaction commise à l’encontre de populations civiles par l’une de ces deux forces armées de façon avérée, qualifiant lesdites accusations « d’allégations mensongères et de fuite en avant ».
A partir de l’ultime affront lancé à la figure de la communauté internationale par les groupes terroristes mis en confiance et encouragés par le comportement et les attitudes ambigües de certains partenaires du Mali (?) dans la gestion de cette crise depuis son éclatement le 17 janvier 2012, les armées française et malienne ont non seulement stoppé net la progression des salafistes vers le Sud du pays, mais la contre-offensive menée avec brio a permis aux deux forces de reconquérir, en un temps record, toutes les régions illégalement occupées par les ennemis intérieurs du Mali.
Nul besoin aujourd’hui de rappeler les complicités dont ont bénéficié les envahisseurs de notre territoire composés entre autres du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), d’Ançar Eddine, du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), de la secte Boko-Haram.
A part le MNLA et Ançar Eddine d’une certaine façon, tous ces autres groupuscules sont composés d’éléments non maliens. En effet, si l’aile politique du MNLA ou d’Ançar Eddine est essentiellement constituée de nationaux maliens, tel n’est visiblement pas le cas des combattants de ces deux mouvements qui sont pour la plupart des « Libyens », des Algériens, des Mauritaniens, des Pakistanais, des Egyptiens et autres.
Perceptions différentes de deux chefs d’Etat de la sous-région
La situation de guerre au Mali occupe l’essentielle de l’actualité africaine depuis le déclenchement de l’opération  Serval le 11 janvier dernier.
C’est ainsi que profitant du plateau de l’émission « Internationales » sur RFI et TV5, le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a trouvé les mots on ne peut plus justes pour décrire les causes réelles de la crise malienne. Selon Mahamadou Issoufou, « la situation au Mali est la conséquence directe ou indirecte d’une conjonction de facteurs mis à profit par des groupes malintentionnés pour mettre à mal la stabilité de la sous-région et l’intégrité territoriale du Mali ».
En effet, pour Mahamadou Issoufou, « tout est parti du rejet vers le Sud du pays, qui constitue également le Nord du Mali, au début des années 1990, des résidus du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), mouvement fondamentaliste religieux vaincu par l’Algérie. Ces éléments venus ainsi d’Algérie sont progressivement incrustés dans toutes sortes de trafics au nord du Mali avant de transformer leur mouvement un peu plus tard en Aqmi ».
Toujours selon le président nigérien, « l’état-major commun mis en place par les différents pays dits du Champ (Algérie, Mali, Mauritanie, Niger) pour juguler les menaces découlant de cette nouvelle donne n’a malheureusement jamais pu fonctionner normalement pour atteindre ses objectifs. Cette situation a été aggravée par la crise libyenne qui a occasionné le retour massif de combattants touaregs d’origine malienne vers le Mali ».
A ce sujet, le président Mahamadou Issoufou apporte une précision de taille très souvent occultée par bon nombre de pseudo-spécialistes de la question touarègue ou du Nord du Mali. Il s’agit notamment du fait que la majorité de ces gens venus ou revenus (pour certains) de Libye, « ne partageait plus rien de commun avec la société malienne pour avoir été longtemps (20 à 30 ans) coupés des réalités socioéconomiques et culturelles de leur pays d’origine. Donc, à partir de cet instant, ils n’avaient pratiquement plus aucun sentiment d’appartenance à la nation malienne. D’où la tentation de se laisser facilement manipuler par des vendeurs d’illusions sécessionnistes ».
Ce que le président nigérien a volontairement tu, c’est que la tâche leur a été facilitée par certains gouvernements de pays voisins ou non, qui ont naïvement cru « que le MNLA pouvait servir de barrière contre le terrorisme et au narcotrafic dans cette partie du territoire malien ». Malheureusement, tous ceux qui étaient dans cette logique se sont rapidement rendus à l’évidence du contraire à travers l’infiltration et la récupération du mouvement ainsi mis en orbite par les jihadistes et leurs suppôts terroristes pour « assouvir leurs desseins machiavéliques et obscurantistes contre l’islam vrai et le monde civilisé ».
Aujourd’hui comme hier, le président nigérien privilégie l’option militaire dans un premier temps pour le rétablissement de la souveraineté et de l’intégrité totale et entière du Mali sur l’ensemble de son territoire. Ensuite, il clame l’intangibilité des frontières issues de la colonisation ; le désarmement sans condition des groupes et mouvements rebelles, notamment le MNLA, qui, selon lui, « est loin d’être représentatif de la communauté touareg » et « l’approfondissement de la démocratie partout sur le continent en vue d’un développement harmonieux durable pour toutes les communautés nationales sans exclusive ». Mahamadou Issoufou prône une approche globale conciliant renforcement démocratique à travers le libre choix des communautés dans la gestion des affaires de leurs localités et un développement transversal équitable pour tous.
Quant au président Blaise Compaoré du Burkina Faso, de surcroit « médiateur de la Cédéao dans la crise malienne », il considère que cette la crise est « la conséquence d’une mauvaise gouvernance de l’Etat central du Mali vis-à-vis des régions du Nord et une certaine mise à l’écart des populations touarègues ».
Ces propos ont été tenus par le Médiateur de la Cédéao lors d’une conférence de presse animée en marge du 20e sommet de l’Union africaine récemment à Addis-Abeba. Heureusement que les statistiques existent en la matière pour rappeler au président burkinabé sa mauvaise foi et sa partialité flagrante à travers une présentation aussi erronée visant à justifier une guerre absurde et injuste imposée au peuple malien.
En effet, les données chiffrées relatives aux investissements publics (budget de l’Etat) et de l’apport des partenaires techniques et financiers (PTF) en faveur des régions du Nord sont sans commune mesure nulle part ailleurs sur le territoire national pendant les 20 dernières années. Ce sont en effet plusieurs centaines, voire des milliers de milliards de F CFA débloqués dans ce sens par l’Etat et ses partenaires.
Mais ce que Blaise feint d’ignorer c’est le fait que les soi-disant « notabilités » et autres « leaders autoproclamés » qui pullulent dans ces régions se sont très généralement accaparés de ces fonds en les utilisant à d’autres fins au détriment de leurs communautés et du développement de leurs localités. Comparaison n’est peut-être pas forcément raison. Mais, il est bon de rappeler à tous ceux qui font de tels raccourcis pour justifier l’injustifiable attaque contre le Mali et le peuple malien par des bandits armés, des narcotrafiquants, des terroristes et autres jihadistes ni foi ni loi, que partout ailleurs au Mali, le relatif développement constaté est le fruit d’efforts conjugués entre l’Etat central et les populations laborieuses des localités concernées.
Ainsi, aucun centre de santé, aucune mosquée, aucun puits à grand diamètre, aucune piste rurale, aucun pont, aucune école, aucun château d’eau, aucune action d’électrification ne se réalise ailleurs au Mali sans la forte implication et la contribution souvent plus élevée que la part de l’Etat des populations bénéficiaires.
Malheureusement, il n’en est pas ainsi partout et pour tous au Mali. De l’indépendance jusqu’à nos jours, malgré l’avènement d’un processus de décentralisation plus ou moins réussie, le Mali a continué de se poser en « Etat providence » pour certains de ses citoyens contre toutes logiques en la matière. Pis, ce sont toujours ceux-là, « les enfants gâtés de la République » qui ont de tout temps pris les armes contre l’Etat.
En 2012, combien de projets et programmes d’investissements étaient en cours ou en phase de démarrage dans les trois régions du Nord ? Là encore, c’est en centaines de milliards de F CFA qu’il faut raisonner. Depuis le 17 janvier 2012 tout a été arrêté. Pis, tous les biens et symboles de l’Etat ont été vandalisés, pillés ou simplement détruits par des fanatiques et autres apatrides.
Mais, au-delà des biens de l’Etat, comment justifier la profanation de lieux saints, de mosquées ou autres lieux de culte, les atrocités, les viols et autres souffrances gratuitement infligées à de paisibles populations ? Non, M. Blaise Compaoré, ce qui s’est passé ces 12 derniers mois au nord du Mali, n’est pas défendable et encore moins justifiable.
Faut-il croire que vos propos ont trahi votre pensée et votre intime conviction par rapport à la crise malienne ? Sinon, il devient à présent très aisé de comprendre comment et en quoi « une médiation » sous votre houlette ne pouvait aboutir à rien d’autre que l’exacerbation de l’arrogance et du mépris profond dont ont fait preuve tout au long de ce processus vos « interlocuteurs privilégiés », notamment MNLA et Ançar Eddine.
Pouvait-il en être autrement dès lors que vous trouvez « des excuses » ou « des raisons justifiées » aux comportements de ceux-là que vous devriez plutôt ramener à la raison ? En tous les cas, il importe de se demander au fait qui a été floué dans cette affaire ? Le Mali ? La Cédéao ? Ou tous les deux ? A chacun d’en tirer les leçons qu’il veut et d’apprécier comme il entend !
Pour notre part, nous demeurons convaincus que le Mali survivra à tous ses détracteurs et ennemis quels qu’ils soient !
Bréhima Sidibé

 
SOURCE:  du   5 fév 2013.    

79 Réactions à Crise malienne : allégations d’exactions, velléité séparatiste… Regards croisés des présidents Issoufou (Niger) et Compaoré (Burkina Faso)

  1. Dembélé Cheick Omar

    pour l’instant « teze » toutes tes malédictions que tu souhaites en 2013 à Blaise sont tombées et continuent de tomber sur ta tête, et celle du Mali! je comprends, tu n’es jamais sorti du pays, cela explique ton regard et ta lecture bancale de l’aide du Burkina Faso. Sais tu combien de maliens sont assistés au Burkina à cause de cette salle crise? tu es assis derrière un clavier, au lieu de bénir ton bienfaiteur, tu le maudit. tu me fait honte.

  2. teze

    CHACUN SONT TOUR BLAISE POUR TOI ;C’EST POUR BIENTÔT. ET TU SAIS TRES BIEN QUE VAS FINIR 2013 PRÉSIDENT .

  3. le stratege

    JE DEMANDE A L’HONORABLE PRESIDENT BLAISE COMPPAORE DE LAISSER SES FILS D’INGRATS. C’EST DANS LEUR NATURE.

  4. le stratege

    C’EST CA MEME BLAISE VA VOUS DEFONCER LA CHOSE .HA HA HA HA HA HA

  5. adam

    Blaise le crab toxique comme le disait Ble Goude. Tant que ce monstre est en vie l’Afrique ne connaitra pas la Paix.

  6. M. Axelle

    S’il vous plait Maliens et Maliennes manifestez pour qu’il n’y ait jamais de soldats burkinabés au Mali. Ils vous feront plus de mal que de bien.Ils se réjouissent de ce qui vous arrive. C’est bien visible de part les déclarations honteuses de leur assassin de président et de part leur discussions sur les forums. N’acceptez pas les soldats ivoiriens aussi (qu’ils aillent s’occuper de leur propre pays et de leur lèche- botte de président qui fait honte à l’Afrique comme d’ailleurs tous les présidents des pays de la cedeao). On ne peut pas refaire l’histoire le burkinabé a toujours été considéré comme un sous- homme en côte d’ivoire et il accepte cette considération. Donc ces deux peules voisins, parents et ennemies ne doivent jamais venir vous faire la guerre au Mali.Manifestez!! Refusez de les recevoir sur votre terre!! Ils ne vous feront que du mal.

    • Hassam

      T’es pas trop intélligent et comme tu le dit on ne peut pas refaire l’histoire sinon au BF le malien est considéré comme un poltron et pire comme une mouviette :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  7. Lavertue

    Bouglass, je tends à croire que tu es Burkinabé comme moi. Mais, reconnais que le Blaiso serait mieux inspiré de garder le silence comme à son habitude. De plus, pourquoi forcer à être médiateur de gens qui se méfient de vous? Sauf si vous avez à y gagner? Dioncounda lui-même a dit que Blaise se trompe et qu’ils vont trouver des gens pour s’approprier la médiation. Pourquoi envoyer des militaires soutenir quelqu’un qui se méfie de vous? La méfiance est à tel point que selon KOICI.COM, il ya eu des frictions entre les militaires burkinabés et ceux du Mali à Sévaré. L’Algérie et la Mauritanie sont soupçonnées d’être des bases arrière des terroristes d’aqmi. Ils n’envisagent pas d’envoyer un seul soldat au Mali. Pourquoi utiliser nos maigres ressources pour envoyer les enfants des gens risquer leur vie inutilement? Même si Blaise se fait le porte-parole des français, qu’il leur dise de parler eux même. Qu’il renvoie nos enfants à la maison et qu’il prépare sa succession qui est bientôt là.

    • Mael14

      Sincèrement je pense que le président Blaise joue double jeu .je m’excuse auprés des burkinabes sincères

    • blazer

      QUI TA DIT QUE BLAISE VA QUITTER LE POUVOIR PUISQU’IL N’A JAMAIS EU D’OPPOSANT.

  8. BA alioune

    Je partage parfaitement l’analyse du Président Issoufou qu’il faut désarmer le MNLA lequel n’est pas représentatif des touaregs.Par ailleurs, certains pays voisins du Mali jouent un double jeu en abritant des dirigeants du MNLA s’ils ne les arment.Le Mali doit se reconstituer une armée forte pour contrer les velléités hégémoniques de ses voisins « arabo-berbères-tuoaregs.

  9. dibi

    Ce satrape criminel est mal placé pour donner des leçons de bonne gouvernance aux Maliens et à ses paires négro-maçonniques néocoloniaux au pouvoir en Françafrique. Que fait-il chez lui de mieux?
    N’a-t-il pas goudronner une voie sans issue jusque devant les poulaillers de ses oncles dans la cambrousse de Ziniaré contre l’oubli total de régions entières à fort potentiel économique et privées de toutes voies de communication digne de ce nom?
    C’est le cas de l’Oudalan, le Sourou ou le Soum… Toutes sortes d’infrastructures dignes d’être localisées à Bobo, Banfora, Koudougou, Ouahigouya, Dédougou, Tenkodogo, Fada, sont systématiquement transférées à Ouagadougou ou derrière les cases du clan à Ziniaré. C’est le cas d’antennes universitaires, d’unités industrielles, de centres culturels… C’est pour dire que de la bonne gouvernance de Blaise Compaoré, les Burkinabè en crèvent en masse et sans rebellions. Bien dommage!

    • Bouglass

      La rebellion, si jamais il y en a, sera burkinabè et ne vous engagera en rien. Gardez vos carottes et choux. Si les burkinabè sont passifs, ce n’est pas face à une occupation de leur pays et c’est ça toujours de gagné. Ils sont donc à une longueur d’avance d’un certain peuple :lol: :lol: .

  10. dibi

    Ce satrape criminel est mal placé pour donner des leçons de bonne gouvernance au Maliens et à ses paires négro-maçonniques néocoloniaux au pouvoir en Françafrique. Que fais-il chez lui de mieux?
    N’a-t-il pas goudronner une voie sans issue jusque devant les poulaillers de ses oncles dans la cambrousse de Ziniaré contre l’oubli total de régions entières à fort potentiel économique et privées de toutes voies de communication digne de ce nom?
    C’est le cas de l’Oudalan, le Sourou ou le Soum… Toutes sortes d’infrastructures dignes d’être localisées à Bobo, Banfora, Koudougou, Ouahigouya, Dédougou, Tenkodogo, Fada, sont systématiquement transféréés à Ouagadougou ou derrière les cases du clan à Ziniaré. C’est le cas d’antennes universitaires, d’unités industrielles, de centres culturels… C’est pour dire que de la bonne gouvernance de Blaise Compaoré, les Burkinabè en crèvent en masse et sans rebellions. Bien dommage!

  11. mbè faso fè

    Je n’en veux à personne d’autre qu’à nos propres dirigeants qui ne sont pas capable de récuser cette médiation qui n’en est pas une.
    Comment peut-on laisser cet assassin de BLAISE COMPAORE tenir un discours pareil sur notre pays ?
    Pourquoi, à défaut de Dioncounda, Tieman Hubert Coulibaly n’a aucune réaction ?
    Depuis le début des hostilités, BLAISE COMPAORE étala à la face du monde sa connexion avec ceux qui veulent casser notre pays, et aucun politique Malien ne réagit, Pourquoi ?
    Le MNLA est une nébuleuse créée par NICOLAS SARKOZY et entretenue par BLAISE COMPAORE qui en veut à mort à notre pays !
    Si BLAISE COMPAORE ne parvient pas à oublier les évènements de 1985, c’est tant pis pour lui, mais que nos autorités le laissent raconter du n’importe quoi est intolérable.
    Le gouvernement Malien doit savoir que l’intervention Française n’occulte pas les effets nocifs des actions comme celle menée par le fameux médiateur autoproclamé et son envoyé BASSOLE.

    • Bouglass

      Blaise a fait mieux pour ce pays que tu habites, malgré le fait qu’il ne soit pas de ta nationalité.

      Cite seulement une de tes actions pour ce Mali! Des gens qui ne sont que l’ombre de leur individualité mais qui osent critiquer des personnalités!!

      • Mael14

        Hey BOUGLASS as tu vu comme le site maliweb est animé? au Burkina on ne peux l’ouvrir que pour ensencer Blaise le contraire te conduit direct au cimetière!!!

  12. Agadez

    Mahamadou issoufou parle comme si les touaregs nigeriens n’existe pas .Il faut qu’il fasse gaffe car l’etat nigerien est toujours raciste et ignorant des problemes du nord .Tot ou tard le niger va aussi avoir sa revolte ou son MNLA, car il est hors de question que les regions touaregs restent delaissées .

    • garbad

      Mr de Agadez tu fais partis de ce petit clan raciste qui reste parmis les touaregs du Niger, mais tu dois te mettre une chose dans petite tete Le Niger n´est pas le Mali. Et par hasard l´idee vous brole dans la Tete de faire une rebellion alors mon cher, s´est pas l´armee que vous aurais en face, mais le pleuple Nigerien. On a assez que chaque fois qu´on parle seulement touareg d´un autre pays Mr leve pour raconter seulement des conneris. Leve toi de la ou tu es en france es vas demander les touareg Nigerien s´ils ont besoin d´une guerre.

    • adam

      Bonsoir Agadez,
      Bissimillah il faut créer votre « MNLA » pour tenter de déstabiliser le Niger encore, bonne chance ce ne sera pas la 1ere fois, mais je te garantie que ce sera la dernière fois.

    • M. Axelle M

      Mon cher touareg du Niger, Vous voulez faire « le MNLA » au Niger?? Allez y! On vous attend de pied ferme. Le Niger est un Etat démocratique avec des hommes et des femmes dignes qui gagnent leur pain à la sueur de leur front, et qui sont soudés ,solidaires comme les enfants d’un même père et d’une même mère.S’il y a des gens comme toi parmi les touareg qui pensent qu’ils ont besoin d’une guerre pour exister, alors venez! Nous vous montrerons qu’aucun ancêtre des touarègue n’a été guerrier dans toute notre histoire.je dis bien aucun! En plus quand tu nous parle du racisme, tu veux nous dire que les touarègues sont des blancs? ha ha ha ha!oui peut-être oui, mais je voudrais te dire tout simplement que ces blancs qui vous utilisent comme des jouets vous appellent « les derniers des blancs ». Vous êtes ridicules !!!

    • M. Axelle

      Mon cher touareg du Niger, Vous voulez faire « le MNLA » au Niger?? Allez y! On vous attend de pied ferme. Le Niger est un Etat démocratique avec des hommes et des femmes dignes qui gagnent leur pain à la sueur de leur front, et qui sont soudés ,solidaires comme les enfants d’un même père et d’une même mère.S’il y a des gens comme toi parmi les touareg qui pensent qu’ils ont besoin d’une guerre pour exister, alors venez! Nous vous montrerons qu’aucun ancêtre des touarègue n’a été guerrier dans toute notre histoire.je dis bien aucun! En plus quand tu nous parle du racisme, tu veux nous dire que les touarègues sont des blancs? ha ha ha ha!oui peut-être oui, mais je voudrais te dire tout simplement que ces blancs qui vous utilisent comme des jouets vous appellent « les derniers des blancs ». Vous êtes ridicules !!!

  13. Bouglass

    Pourquoi les djihadistes existent ? Parce que l’Arabie Saoudite existe et parce que l’Etat malien n’existe pas.

    Pourquoi les djihadistes ont pu avancer, couper le pays, les mains et les routes dans ce pays ? Parce que ce pays était faible.
    Pourquoi ce pays était faible ? Parce que son armée faisait la loi et que la loi n’y était pas respectée. Parce que le Mali n’était pas un Etat, il a fini par ne pas être indépendant.

    Et pourquoi le Mali n’est pas un Etat ? Parce qu’il n’est pas une démocratie.

    • MALCOMX1424

      Conasse la,le burkina de baiser compaore est-il est un Etat democratqiue?Oui le Mali souffre aujourd’hui,donc il est forcement la ruee de ces ennemis,mais n’oublies pas que c’est toute l’Afrique qui est febrile,aucun pays Africain sans l’aide des puissances etrangeres ne peut gerer seul son territoire,surtout la bande shahelo-shahalienne.Nous on respecte le peuple du Faso,c’est juste l’homme mytho qui est a leur tete qu’on se mefie.Espece ZOULETTE la.

    • blazer

      DE QUELLE NATIONALITE EST CE DOUGLASS.JE NE SAIS PAS TU ES BURKINABE PARCE QUE TU FAIS L’ELOGE DU PRESIDENT BLAISE COMME UN GRIOT MAIS SACHE QU’ON NE T’EN VEUX PAS PARCE QUE TU N’A PAS LE CHOIX.

  14. Dembélé Cheick Omar

    Pétit Djuska,
    au Burkina on boit la bière, on fait la fête, la vie est belle! chez toi, quand c’est pas Touareg, y a un tetard à Kati qui rappelle au monde entier le célibrisime Dadis Camara. toi,tu veux t’unir avec tes xénophobes de frère derrière un clavier d’ordinateur! c’est pathétique, tu étais où avant que la france n’interviennent! Jaloux là! Il n’arrivera rien au Burkina Faso! Dieu est avec nous! tremblement de terre, c’est au Mali actuellement, c’est tsunami même!

    • MALCOMX1424

      Depuis quand un Dembele devient Burkinabe?Kabako,j’espere que tu dois parler la langue de tes aieux la,je veux dire le Bambara. :-D :-D :-D Reviens sur terre,avec ce nom tu seras jamais considere burkinabe.

  15. Djuska

    Si Blaise pense que la crise a decoule de la mauvaise gouvernance du Mali, chez lui c’est une secousse genre tremblement de terre qui se passera a cause de la dictature qu’il inflige a son peuple. En voila des manieres, un Blaise qui lui aussi veut donner des leçons. le monde est vraiment tomber sur la tete. Merci Brehima Sidibe pour ton article. A good piece of work.

    Le Mali survivra Insha’Allah. Unissons-nous seulement, ne laisser pas les malfaiteurs vous embobiner. Vive le Mali et vivent les enfants du Mali

  16. Dembélé Cheick Omar

    Pourquoi tu reponds aux maliens là même? laisses les nous insulter. Chez nous y a pas de touaregs ho! Des jaloux, qui des annes à Kati qui commandes des idots à koulouba, et qui ont la grande gueule quand papi hollande vient les sauver. la visite de hollande rappelle la visite de Sarko en Libie après la mort de Kadhafi; si la honte pouvait tuer maliens! bande d’…………………….;

    • Djuska

      Donc vous vous rejouissez du malheur du Mali ? Dieu est Grand. Nous, nous vous souhaitons un President democrate et sincere qui va vous diriger sans se salir la main. Bonne chance a tous nos freres du Burkina.

      • mbè faso fè

        Djuska, de grâce, ne répond plus à ces énergumènes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Tu crois que ces gens-là rigolent gratuitement ? Notre démocratie a fait tous ces jaloux qui ont composé avec SATAN lui-même pour se venger du Mali.
        Le ridicule ne tue point lorsqu’il s’agit du Burkina de Blaise Compaoré, non pas celui de Thomas Sankara( AH le vrai !),
        Un certain Bouglass qui est certainement un malade mental devra revoir ses copies, le Mali ne garde dents contre personne, seulement vous devrez accepter et reconnaître que votre président est pire que Lucifer ! Mais à chacun son tour chez le coiffeur, vous le saurez sous peu !

  17. Habiba Toungara

    C’est bien d’insulter Blaise qu’il est « CHIEN » et bien plus.Chers Maliens. N’oubliez pas que vous avez vos frères et soeurs réfugiés ici au Burkina. Merci de nous traiter de tous les mots! C’est aussi cela l’hospitalité légendaire du BURKINA. C’est aussi facile de s’asseoir derrière un clavier pour insulter quand on a eu la vie sauve grace à la France, avec l’appui de l’ARMEE BURKINABE, le seule armmée Africaine qui a réjoint directement la zone de conflit sans passé par Bamako. Monsieur le journaliste, votre haine contre le Burkina et Blaise, me rappelles Laurent Gbagbo et Blé Goudé! Dieu sait le sort qui leur est réservé… Mais vous, vous n’etes pas journalistes, mais « JOURNALEUX », càd « on écrit pour vendre ». c’est triste, mais quand on est lunatique, on fait l’éffort de passer pour un diseur de vérité….triste, triste, la haine et la xénophobie qui naissent dans vos coeurs…triste. Mon voisin est malien, et je l’héberge depuis la crise, cpdt je vous lis, je me pose des questions

    • Bouglass

      Ma soeur, continue de avec cette oeuvre divine. Si tu te contentes des dires de ces gens braves de derrière leurs claviers, tu mèneras la vie dure à ce voisin.

      Souvent, je me pose cette question: est-ce que les maliens n’ont pas une dent contre tous leurs voisins, les ivoiriens, les mauritaniens, les algériens, les burkinabè? Pour le Burkina, des fois ce desamour transparaît en haine virulente. Je me force à croire que je me trompe mais l’idée est tenace.

      Mais sachons jouer balle à terre et être des artisans de la paix. Hors du continent, celui qui t’est plus que frère est celui qui est de ta couleur de peau. Mais sur le continent c’est le règne du paradoxe: le voisin est l’ennemi à abattre. Malheureux!!

      • blazer

        TU VOIS QUE TU NE VAUX PAS MIEUX QUE CE « JOURNALEUX » D’APRES TA PRETENDUE SOEUR. TU VIENS D’INSULTER TOUS LES MALIENS A CAUSES DE « SES GENS BRAVES DE DERRIERES LEURS CLAVIERS » COMME TU LE DIS. N’OUBLIE PAS QU’IL Y A DES BURKINABES QUI VIVENT EN PARFAITE HARMONIE A BAMAKO. LA MEDAILLE DU DJATIGUIYA C’EST NOUS LES MALIENS QUI L’AVONS.

    • Djuska

      Habiba Toungara,

      ON A RIEN CONTRE LE PEUPLE DU BURKINA. LE PEUPLE MALIEN ET LE PEUPLE BURKINABE SONT DES FRERES PAR L’HISTOIRE. ON DECRIT LE PRESIDENT DU BURKINA. NE DEFORMEZ PAS LES PROPOS DES MALIENS. ON EN VEUT A BLAISE ON N’EN VEUT PAS AU PEUPLE DU BURKINA, C’EST CLAIR? TOI ET MOI NOUS SOMMES DES FRERES ET SOEURS. YAKOO, FAISONS LA PART DES CHOSES. SI VOUS AIMEZ BLAISE SANS CONTRAINTE, TANT MIEUX. MAIS NOUS AU MALI CE N’EST PAS FACILE POUR NOUS DE LE GOBER. VIVE LE PEUPLE BURKINABE.

  18. Allah est éternel

    Blaise est un sanguinaire vérifié par l’assassinat de son frère d’arme (Thomas Sankara) par conséquent il ne peut défendre que la violence et In Sallah il périra pire que leur roi des rois le colonel Khadafi.

    • Bouglass

      Tu dois être d’une conception immaculée. Pure comme neige de première saison du monde, tu voudrais être chaussé par le cordonnier le mieux chaussé ou tu veux de ses chaussures plaisantes? Comprends-moi et réponds si tu oses.

  19. yasma

    je félicite l’auteur de l’article qui a été on ne peut plus clair. Le sanguinaire Blaise COMPAORE ne peut pas vouloir une sortie du Mali de la crise qu’il traverse en raison de ce que l’histoire a retenu de nos relations. En fait c’est un vindicatif et je ne comprends pas à présent la raison qui a amené les maliens à porter leur problème devant lui!

  20. Bernard Edward J

    Y compris Blaise le sanginaire qui a tué son frère, Thomas

    • Bouglass

      Sankara était avant tout burkinabè et les burkinabè savent ce qu’ils veulent pour vous demander d’être leurs avocats défenseurs. Laissez aux burkinabè leur Sankara et leur Blaise. Si vos dirigeants les ont bien accrochés où l’on sait, ils demanderaien officiellement le dessaisissement du dossier de médiation. Honte à vous si vous n’avez pas qui sera capable de s’opposer à ce Blaise!

  21. JE DEMANDE A BLAISE DE NOUS CITER UN SEUL INVESTISSEMENT DE SES amis touaregs au mali.
    alors qu’à KAYES, CE SONT LES MARKA QUI ONT CONSTRUIT, INVESTI et CONTINUENT A LE FAIRE.
    BLAISE DIEU TE PAIERA.OUI TOT OU TARD.

  22. bariusscoo

    Blaise n’est qu’un chien qui aiment mordre la main qui le nourrit, et ce genre de chien finit tjours tres mal

    • Bouglass

      Quelle est cette main malienne qui le nourrit? Du n’importe quoi de zinzins!!

  23. Kabading

    Blaise ne peut pas parler de mauvaise gouvernance au Mali alors que lui il fait plus de vingt ans au pouvoir. Pourqu’oi il a échappé à un coup pas très longtemps?
    Blaise ne peut pas parler au nom de tous les touaregs puisqu’au Mali, il y’a des touaregs qui sont passés à la télévision pour dire que les precédants accords de paix permettent à tout Malien de s’epanouir.
    Ceux qui tiennent ces propos sont des bandits et des bon à rien.
    Ils ne veulent pas travailler.
    La religion musulmane demande à tout homme de travailler pour vivre dans la dignité.
    Blaise en tant que president du pays des hommes intègres, n’encouragez pas le faineantisme.

  24. joss77

    Je pense ke Blaise se trompe sur la situation du mali. Les touareg ne sont pas les seul dans le nord du mali et en plus ils sont minoritaire. en aucune facon des freres ne peuvent se justifie leurs differends par les armes. si les les autre population prenait aussi les armes ca serait domage. les le MNLA peut a son depart etait un un groupe ki pronnait la stabilite et le developpement du nord, mais ils ont renverse leur veste. MR Blaise reflechie bien bien en tant ke president et non a un citoyen ordinaire svp. ojd cest le mali demain ki sait ce arrivera avec cest bandit. Mr blaise vous voulez pas avoir ca chez vois chez nous puiske je ss burkinabe. donc reflechie bien avant de parler. coupe les mains, viole, vole ne rien d’autre ke des criminels. Le mali doit etre ferme j dis ferme utilise tous cest moyen pour aneantir ses imbecile a jamais meme si le mali doit signe un pacte avec le diable pour detruire cest ces imbeciles. Vive a a mes freres malien et surtout courage dans la lutte.

  25. issa2

    Il faut commencer par le début
    Blaise ayant reçu ses instructions via le Qatar et les Saoudiens et EU et les USA de sécuriser le Nord du Mali pour les arabes afin de bâtir un émirat Touareg qui DEVRA reverser toutes ses fonds dans les banques occidentales et fournir Pétrole et Uranium et tout autre richesse au développement de EU…
    et BLA BLABLA

    Pour tout raisonnement Toujours aller a la racine car DIVISER POUR GOUVERNER EST UNE VIELLE TACTIC.

  26. Bouglass

    Mon gars, le titre de ton article: Blaise Compaoré ou le président ennemi du Mali.

    Je ne me veux pas prophète mais c’est vous qui ferez un retournement inexplicable de situation d’ici une année. Vous finirez par reconnaître que son umplication dans le conflit malio-malien a quelque peu éviter que les djihadistes asservissent le sud et le mettent en coupe réglée (celle de la charia). Gbagbo en a été l’exemple: après avoir promis une pluie de flamme sur le Burkina, c’est lui qui a fini par dire: »On ne savait pas que la solution de notre problème était à côté et on a été au loin pour la chercher(Marcoussis,en France) »

  27. Thym

    Cet article n’est pas équilibré. pourquoi donner tout le détail de l’analyse de Mamadou Issoufou (président du Niger), et ne retenir de l’analyse de Blaise qu’une seule phrase. Le journaliste a pris un raccourci. En plus il n’est pas sérieux d’affirmer que la gouvernance de Bamako soit irréprochable dans ce conflit, à moins de rouler pour ATT. A ce que je sache, les points de vu des deux présidents ne se contredisent pas. Il n’y a pas qu’un seul facteur explicatif, mais une conjonction d’éléments! Les choses ne sont pas tout à fait blanches ou tout à fait noires. Le Niger qui a le même problème avec des rebelles Touarègues a su désarmer les convois d’armements, et même a arrêter certains convois à destination du Mali. Que faisait ATT aux mêmes moments ?
    Il faut comprendre qu’il n’y a pas de presse impartiale. Chacun roule pour un mentor tapis dans l’ombre tirant les ficelles et attendant patiemment de récolter les fruits de ces énormes manipulations!

    • Bouglass

      Thym, bien de journalistes maliens sont de mauvaise foi et sans le savoir contribuent à brûler le pays. De la même manière que les djihadistes devront être poursuivis pour avoir entravé la quiétude et pour avoir attenté à l’intégrité territoriale du pays, des journalistes méritent la castration pour avoir incité au rayonnement de l’obscurantisme et de la division.

  28. Thym

    Bonjour A tous!
    Un peu de recul voyons. Que gagne le Burkina à vouloir une destruction du Mali ? Je ne comprends pas en outre le fait que la guerre de Noël 1985 soit sur les lèvres des maliens. Quel fierté gagnez vous à vous rappeler les massacre des populations civiles innocentes de Ouahigouya ? Pourquoi passez vous sous silence le contingent de 500 soldats burkinabé et vantez vous les 500 sénégalais et nigériens. Pourquoi souhaitez vous le malheur du burkina ? Il faut arrêter un peu avec le sentimental pour raisonner froidement.
    Un médiateur ne peut pas prendre le parti de l’une ou de l’autre partie en conflit. Si Blaise n’était pas médiateur il aurait suivi la position de Bamako (quoique cette position soit confuse avec les rivalités des leader maliens). Mais afin d’avoir la confiance des parties il ne peut donner ses convictions intimes devant la presse! Le Niger partage avec le mali la même question touarègue; quoi de plus normal la position prise par son président!

  29. olala

    Il est fort regretable que le problème « Touareg » soit dénudé de son contenu réel par une sale expertise intellectuelle ménée par des occidentaux et souvant par des hommes poliques Africain pour se faire plaire par complexe des premiers. Mon étonnement est grand face au silence des faux experts qui taisent volontairement l’esclavage dont subissent les « Bellas ».Que la personne de ATT ne soit pas importante mais la porté de certaines de ses idées est incontestable pour tout Homme réflechit . Je le cite : » » Ces gens volent meme les engins de forage et meme les ambulances ». Monsieur Blaise , la roue de l’histoire ne s’arrete pas. Les noirs qui vivent au nord sont oubliés dans votre analyse plus idiotes . Blancs et Noirs , oui nous mourons un jour. Dieu , merci d’avoir crée la mort. Un jour , vous serez oublié.

  30. SOUSOU

    Peut être que Blaise est mal placé pour tenir de tels propos.D’abord en sa qualité de médiateur et surtout le principe de non ingérence dans les affaires d’un pays.C’est à lui d’apporter la ou les preuve (s) de ce qu’il dit.C’est vrai et il faut avoir le courage de le dire, il y a eu bel et bien mauvaise gouvernance au Mali comme partout ailleurs en Afrique et le Mali ne saurait constituer une exception.Mais cette mauvaise ne s’est pas fait au détriment des seules populations du nord mais à l’ensemble du pays.Les touareg ne peuvent constituer une excption non plus.Chaque composante de la population pouvait se lever et prendre des armes pour reclamer sa part du revenu national et cela allait être vrai partout.Ds ces conditions, aucune nation n’aurait survenu à cette cascade de revendications.Ils n’ont jamais accepté le vivre en commun et la vraie raison de leur revolte, est de disposer d’un territoire à eux.Ces germes existent partout ds le monde et le cas Malien servira de leçons tous.

    • même en disposant d’un territoire à eux, ils ne pouront rien faire ces touareg.Ils SONT HABITUER A NE RIEN FAIRE DE LEURS MAINS QUE TUER, VOLER ET PILLER.IL FAUT LEUR APPRENDRE QUE LA PERIODE DE L’EXCLAVAGISME EST REVOLU.sinon la france sera complice de ce qui va se passer.

  31. Iyadela

    Blaiase a voulu instrumentaliser le MNLA pour interférer dans les affaires intérieures maliennes. Je ne comprends toujours pas pourquoi ce diactateur (25 ans au pouvoir), les mains tâchees de sang (y compris de Sankara, son ami), longtemps lui même instrumentalisé par l’Occident, qui déroule une chappe de plomb sur le pauvre peuple burkinabé, peut il être crédible pour être médiateur dans une crise? Je pense qu’il y a trop d’incongruités au niveau de la CEDEAO. Les nigériens l’ont bien compris, qui l’ont tjs mis à l’écart de leurs pbs et le pays s’en porte plus que mieux.

    Comment comprendre que le MNLA qui a été décimé (une partie sauvée par les paracommandos BF, eh oui!!) peut reconquerir aussi vite le territoire conquis par les djihadistes, y compris les zones non habitées. Tous ces movements c’est bonnet blanc et blanc bonnet, qui ajustent leurs revendications et leurs actions en faction du rapport de force du moment.

    Il faut arreter cette supercherie…

    • Bouglass

      Libérez-vous d’abord de vos problèmes et laissez les Burkinabè se débrouiller entre eux.

  32. Samy12

    ses bornés de maliens et journalistes maliens vont toujours s’enfoncer dans leurs reflexions tordues. Ils sont incorrigibles. Blaise s’en fou de vous, vous êtes trop nuls pour comprendre le minimum .

  33. citoyenlamda

    Blaise est jaloux de nos anciens dirigeants.

    • Samy12

      Blaise ne peut être jaloux d’aucun chef d’Etat. Y a-il vraiment un dirigeant digne de ce nom au Mali? Surtout pas dans l’Afrique franco de l’ouest. Il peut être fier de la maturité de son peuple et de ses réalisations.

    • Bouglass

      Qui de ces pantins a-t-il la carrure de Blaise? Revenez sur terre car l’histoire retiendra que Blaise a volé au secours du Mali au moment où ce pays, sans soldat patriote, était entre les griffes étouffantes de fous de Dieu. Vous croyez cela n’est pas plus que de la légende, plus fait historique que les affabulations de griots surexcités dont vous vous gavés au risque d-oublier que vous êtes sur terre?

  34. Cet article est le meilleur de tout ce qui est sorti sur cette crise. Blaise ne vengerait jamais le Burkina de « la guerre des pauvre », je crois bien en 1985. Nous remercions de tous nos coeurs le Président Nigeriens pour son sens de la vérité sans parti pris. Voici des dirigéants que l’Afrique à besoin et non, des gens égoistes et lméchants jusqu’au dernier cran. Si le MNLA veut rester sur terre qu’ils laissent les armes et négocient pour l’amnestie auprès de la CPI. C’est tout leur porte de sortie. La France est libre de son double jeu, nous, de l’armée malienne, qu’on le veut ou pas, nous rentrerons à kidal. C’est respect au otages, leurs vie qu’on s’est mis un peu derrière la France pour nous arrêter. On est pas arreter à cause du MNLA ou du MIA. oN VERRA.

    • Samy12

      Sinon la guerre serait terminée. Resterait le retour à la vie civile :lol:

      • Ignis

        Samy, yu es un con, malgré tout ça, on est mieux que vous sur tous les plans, ne te trompe pas

      • Ignis

        Samy, tu es un con, malgré tout ça, on est mieux que vous sur tous les plans, ne te trompe pas

    • Bouglass

      Il n’est pas un pauvre d’esprit comme vous, Blaise. Venger quoi? Vous êtes pitoyable, vous qui vagissez toujours dans les langes du passé de misère!

  35. My country

    Blaise s’est trompé de lui même. Qu’il continue a héberger ces ennemis de la paix chez lui. Un jour la vérité va triompher chez lui.

  36. cristo

    je suis contre ce deployement Onusienne,le MISMA doit etre soutenu dans sa mission, et pour aller à la fim de cette crise Malienne une foi pour toute: le mnla doit deposé leurs armes dans 48h, ou les desarmés de force avant toute neguociation. Merci la caumunoté INT. principalement la France, mais attention attention attention au mnla si non un jour le drapeau Français sera bruler ici au Mali.
    Ne ba nyini Mali nyèmaw fè, u ka siran duloki bo ka farinya duloki don, cèndo Fransi ye anw dèmèn nka, yala o kofè anw makan ka cèn fo tuguni Fransi yè wa? min tè bèn anw ma ani anw ta bolo tè min ye, o bèe ka yèlèma Fransi sakola! èèè dèmèn kun ye mun de ye, wala u ya kè u yèrèw de yè? cèn ka fo Malidenw yè, baw dokèra sa!
    ka sigi ka kuma ni mnla mogow ye, mogosi kelen tè Mali kono bi, min kakan ka o jalatigè, Foroba bulon ani jamanadenw ka nyinika folo, walima jugu tow min na ni galama min ye, o ka sigi u fana dala, katugu u bè ye bara kelen kè. » jugu ma bo jugu la » Ala ka Mali barka.

  37. jokilen

    De toute façon ces gens ne savent que le droit de ceux qu’ils veulent défendre en réalité l’argent. Nous sommes en guerre avec la guerre certains droits surtout de l’envahisseur s’arrêtent.Ne serait-ils pas les complices de ces bandits. Quand ils étaient au nord ils savaient ceux qu’il faisaient violer, couper les membres des gens égorger, mais ils n’ont pas parlé. Ceux-là n’ont pas de droit. Ils veulent quoi ces hommes de droits de l’homme. Armée a ye u bunte ya foyi. Anw ma u wélé u nana bin an kan. Ces terroristes n’ont aucun droit si non aller en enfer.

  38. Generation-Sankara

    AN KA DA BA YA, ANI YERE YIRA DABILA KA BARA KE.

  39. Generation-Sankara

    BLAISE COMPAORE A CLAIREMENT PRIS POSITION POUR LE MNLA ET PIRE POUR ANSARDINE.

    ISSOUFOU A LA MEILLEURE LECTURE DE LA SITUATION AU MALI.

    SI NOUS AVIONS UN ETAT FORT, RESPONSABLE, FIABLE AVEC DES DIRIGEANTS QUI AIMENT SINCEREMENT LE MALI NOUS NE SERIONS PAS TOMBES CI-BAS A TEL POINT DE LAISSER, UN SEUL INSTANT, CET ASSASSIN DE BLAISE COMPAORE, AFFAIBLIR DAVANTAGE NOTRE PAYS.

    NOUS SOMMES NOS PROPRES ENNEMIS. NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES POUR AVOIR MAGNIFIE L’INCOMPETENCE, LA FAUSSE FIERTE ET LES COMPROMISSIONS.

    AN KA BA YA, ANI YERE YIRA DABILA KA BARA KE.

    • Djon Te

      :wink: completement d’ accord avec VOUS, GENERATION SANKARA :!:

    • Bouglass

      Laissez Sankara se reposer. Vous ne l’avez connu ni d’adan ni d’eve et c’est vous qui savez en être des porte-flambeau!
      Ce que tu dis,c’est en d’autres termes ce que Blaise a dit: le Mali n’a pas de dirigeants capables de gérer avec impartialité!

  40. nonalinertie

    Le malheureux Blaise joue à fond son rôle de médiateur. Le Président nigérien dit ce qu’il pense, cela s’appelle de l’honnêteté. Mais il y a la tactique guerrière de ruse de Dioncounda avec les traîtres du MNLA. Ce qui explique la différence des déclarations de condamnation du Président nigérien à l’endroit du MNLA, et de la position apparemment nuancée du Président malien. Dans tous les cas, la CPI poursuit ses enquêtes. Et les populations violentées et humiliées veillent au grain.
    A l’endroit de ceux qui veulent finir rapidement cette guerre, organiser des élections crédibles, enfin aider au développement des milieux nomades, LES REPRESENTANTS VALABLES DES COMMUNAUTES TOUAREGS SONT LES MOUVEMENTS TOUAREGS PACIFIQUES (COREK, DIVERSES ASSOCIATIONS DE DEVELOPPEMENT TOUAREGS ET SURTOUT LES CHEFS DE FRACTION ET LEURS CONSEILLERS). LES FRANÇAIS ET LA MISMA A KIDAL, AU LIEU D’UTILISER LE MNLA COMME SOURCES DE RENSEIGNEMENT, DEVRAIENT PLUTOT SE FOCALISER SUR CES CHEFS DE FRACTIONS ET LEURS CONSEILLERS (sauf ceux qui se disent membres du MNLA bien sûr). Il est plus que dangereux d’utiliser les renseignements d’un criminel. Cette tactique de retournement du MNLA et LES NEGOCIATIONS AVEC LES BANDITS ARMES DEPUIS 1990 N’ONT SERVI QU’A JETER L’ENSEMBLE DES COMMUNAUTES DU NORD MALI SUR LA ROUTE DE L’EXIL , DE LA HONTE ET DE LA MORT. CAR LE MNLA N’A QU’UNE ET UNE SEULE TACTIQUE : SE FAIRE ENTENDRE PAR SON POUVOIR DE NUISANCE. Comme Le SADIQUE/COPLAN/MP62 OU 402. Comme Charlie Hebdo. Comme Salman Rushdie. Comme les tueurs en série.

  41. MERCI PRESIDENT ISSOUFOU MERCI DE DIRE LA VERITE PARTOUT EN TOUT LIEU ET EN TOUTE CIRCONSTANCE. C’EST CE QUE LES AFRICAINS ATTENDENT DESORMAIS DE LEURS DIRIGEANTS. TOUT LE MONDE EST ECLAIRE.
    BONNE CHANCE POUR LES PEUPLES AFRICAINS.

  42. Mauritanen

    Merci Issoufou. La population malienne ne doit en aucun cas accepté un groupuscule armé sur son territoire.Jai mal quand je vois un autre drapeau flotté sur une partie du territoire malien sous le regard de la France alors que celle-ci avait soit disant pour objectif la libération totale du mali, le mali n’a qu’un seul drapeau et UN.

  43. Ce monsieur l’homme en la personne de Mr blaise compaore est un enemi du mali .
    Militaire , assassin de son ami frere d’arme et d’enfance ce putshist de l’annee 1986-1987 n’est surement pas un homme accredite pour une quelconque mediation en occurence celle du mali , non , non blaise n’est pas l’homme pour se faire et pour le mali. Le mediateur ou le negociateur s’auto-proclament comme suivent :( Je suis disponible ) .
    Peine perdu et honte a vous , a vous pas le peuple du BURKINA FASSO mais mr compaore et son ministre charge des affaires hors fasso .
    Les maliens disent non a votre negociation unilaterale ce qui denote vous meme etant membre du mnla , aussi , vous apparissez suivant votre langage et sans le savoir car stupide et intelligent comme parti et en temps juge.
    En effet mr compaore la mediation emane certaine regle dont la premiere de ces regles est L’IMPARTIALITE , ensuite la SINCERITE telle n’etait au rendez-vous chez-vous ( blaise et bassole l’homme aux levres rougeatre .

    • Hassam

      JE me demande si les maliens savent ce qu’on appelle médiateur ? Son rôle ouvrez grand les oreilles c’est d’être comme tu le dis impartial et d’être à l’écoute de tout les protagonistes. A vos yeux tout devait allé à l’encontre des touarègues mais sans déconné depuis quand BC à négocié pour le mali ? Il a seulement pris les contacts entre les différents belligérants et essayé de prendre les avis des un et des autres en un mot créer les conditions d’un dialogue inter-malien. Mais comme etre journaliste au mali est devenu banal n’importe quoi se met à écrire n’importe comment. Et puis parlant des responsables touarègue sejournant au BF il y a rien d’illégal dans tout cela et cela est conforme aux droits internationaux et je me demande où se trouve les juriste maliens. Une chose est sure on cherche à faire porter notre honte par autrui et là on est pas sorti de l’auberge. A méditer :roll: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll: :roll:

      • Bouglass

        Merci pour cette claire perception que ne saurait avoir un myope de l’analyse.

  44. Leguen

    Huuummm, tranchant et tout aussi délicieux comme petit déjeuner, sidibé tiè!