Temps Forts >
Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord

Nouvelle réunion entre la médiation et la CMA sur fond de tensions dans le nord ... (5)

IBK, un symbole de la politique africaine  de Hollande sous le regard des juges anti- corruption

IBK, un symbole de la politique africaine de Hollande sous le regard des juges anti- corruption ... (19)

Les rebelles détiennent 19 soldats

Les rebelles détiennent 19 soldats (17)

Ber : des échanges de tirs aux armes lourdes entre les FAMAS et CMA

Ber : des échanges de tirs aux armes lourdes entre les FAMAS et CMA ... (7)

il y a 2 années
 Le 26 Mars

Iyad Ag Ghali : Un criminel à neutraliser

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Le paradoxe de la crise malienne, c’est qu’une certaine position veut faire croire que Iyad Ag Ghali et son mouvement sont fréquentables contrairement aux autres bandes armées. La principale raison avancée est que ce mouvement est essentiellement constitué de maliens et qu’il n’est pas pour la partition du pays. Si cet argument contenait une relative vérité au début de la crise, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

«Consolider la lutte permanente contre le terrorisme et le crime transnational organisé»

En effet, le groupe islamiste terroriste Ansar Dine au même titre que le MUJAO et AQMI ont commis et commettent encore des exactions inhumaines au nom de la Charia alors que les deux derniers sont officiellement reconnus comme groupes terroristes.
Dans les territoires nord occupés, il n’y a aucune différence entre ces trois bandes armées.
Très souvent, des éléments du MUJAO viennent assister aux différents châtiments corporels que subissent les personnes accusées d’avoir enfreint la loi « islamique », à l’invitation d’Ansar Dine. A titre de rappel, c’est ensemble qu’ils ont mené l’offensive en début du mois d’Avril 2012 pour combattre les troupes maliennes.
Actuellement, Ansar dine durcit sa position envers ce qui reste du pouvoir malien.
Il vient de renoncer à la cessation des hostilités. Un revirement notable vient d’être produit : c’est qu’il parle désormais d’autonomie du nord du Mali et de l’application de la Charia dans toutes les régions nord. Pire encore, il s’apprête à faire la guerre.
Sûr de sa force, dans une plateforme politique remise au Président Compaoré le 1er janvier, il exige que « le caractère islamique de l’Etat du Mali soit proclamé solennellement dans la constitution ». Toujours selon cette plateforme, l’application stricte de la loi islamique sur le territoire de l’Azawad « est un impératif non négociable ». Il met en garde les autorités maliennes de transition. « Le Mali doit absolument opérer un choix  non équivoque entre préserver son intégrité et vivre sa laïcité. Sauver les deux à la fois est hors de question».
Qui est donc coupable de ce crédit accordé au groupe islamiste Ansar Dine ?
D’abord, les autorités maliennes de transition qui ont cru dès le départ que, du fait du caractère malien de ce groupe, qu’un terrain d’attente aurait pu être trouvé. Ensuite, la médiation burkinabè qui, dès le début de la crise, a privilégié le dialogue et la négociation. C’est aussi le cas pour Alger selon lequel Ansar Dine peut faire partie de la solution à la crise malienne. Ouagadougou et Alger accueillent les éléments du mouvement tout en ignorant le fait qu’ils sont responsables de nombreuses exactions et même de crimes de guerre.
Enfin, la communauté internationale, est également coupable. Elle qui doit être ferme en ce qui concerne les droits de l’Homme et la justice a adopté une attitude particulièrement molle en ce qui concerne le dossier malien. Une attitude qui frise le dédain. Le secrétaire général de l’ONU pense qu’il faut négocier. Mais avec qui ?
C’est à croire qu’il ne sait pas que le groupe armé Ansar Dine que tout le monde qualifie comme fréquentable est responsable de nombreuses exactions.
Dialoguer avec Iyad et son Ansar Dine revient à dialoguer avec le MUJAO, AQMI ou encore Boko haram. Ils sont tous les oiseaux d’un même plumage. Iyad est un monstre, un criminel qu’il faut neutraliser.

Ahmed M.THIAM

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

16 Réactions à Iyad Ag Ghali : Un criminel à neutraliser

  1. DIALLA
    130 commentaires
    15 jan 2013 à 15:58

    iyad et ses groupes doit ètre juger pour tout les crimes qu’ils ont comisent au nord, perssonnes n ‘est dessus de la loi.

  2. vision2013
    753 commentaires
    15 jan 2013 à 11:04

    Iyad est blesse… son fils est mort… encore qui vivra par l’epee mourra par l’epee… Ici-bas le devoir cest absolument tuer les tueurs… le reste sera juger par Dieu

  3. BOTIE
    5 commentaires
    15 jan 2013 à 10:43

    Une des causes lointaines de cette crise est de faire des compromis avec le diable.Si diable il ya c’est d’abord le MNLA et les autres pestes. Responsables maliens ne tombez plus jamais dans des erreurs fatales.

  4. MARIAM SACKO
    55 commentaires
    15 jan 2013 à 09:57

    Mr M’BAYIIRI respecte toi fils de pute,que tu soi maudit par ton maitre santan.

  5. Fakrid Ahmed
    39 commentaires
    15 jan 2013 à 09:39

    Le cas du MNLA est encore plus grave, ils sont auteurs de cette destruction, les autres sont les complices, d’autres complices sont à l’ombre à Bamako, débusquez les ;ils doivent répondre au lieu de continuer à animer des plateaux de télé. Le président doit demander à la France de les confier à la justice pour destruction de biens publics, vols, viols, massacres et tous les autres mots que les juristes connaissent bien. Un journaliste doit demander au forum qui sont les complices à Bamako vous allez comprendre que le gros du lot, les têtes du diable sont à Bamako à ouaga, mauritanie ,algérie, quatar…C’est important si non c’est pour retourner à la case de départ.

  6. Tiefari
    269 commentaires
    15 jan 2013 à 09:17

    Ansardine mnla mujao aqmi ce la même merde il le buté ce tout

    • Bintou Fané
      25 commentaires
      15 jan 2013 à 09:57

      suis d’accord, car c’est le MNLA qui a commencé, ils sont tous pareils dc on ne doit épargner personne. Ils doivent tous payer. Vive l’Armée Malienne, vive la France du Président Hollande.

  7. M'BAYIIRI
    383 commentaires
    15 jan 2013 à 08:43

    Vive le BURKINA ! Et que Vive sa médiation qui a eu l’avantage de retarder la chute de BAMAKO et, qui a permi tant soit peu les prémices de réorganisation de l’armée malienne que l’on voit bien actuellement qu’elle est et, reste à ce jour incapable de faire face par elle-même à ses organisations rebelles de son Nord.

    • Takda
      1 commentaires
      15 jan 2013 à 09:22

      Arrêtes de dire n’importe quoi mon cher ami, soyons un peu réaliste. Vouloir négocier avec les terroristes en les déroulant le tapis du palais de la présidence burkinabè n’a jamais une bonne décision. Aussi, tu parles de l’incapacité de l’armée malienne à faire face aux terroristes, je te signale qu’à la place du Mali, le Burkina ne ferai pas mieux.

  8. M'BAYIIRI
    383 commentaires
    15 jan 2013 à 08:03

    Vive le BURKINA ! Et sa médiation qui retardée la chute de BAMAKO et permi tant soit peu les prémices de réorganisation de l’armée malienne que l’on voit qu’elle est à ce jour reste incapable à faire face aux mouvement rebelles !

  9. M'BAYIIRI
    383 commentaires
    15 jan 2013 à 07:54

    Et pourtant au finish, pour une sortie honorable et pérenne de cette crise malienne, il va falloir négocier avec le MNLA et même avec le mouvement d’Ansar Dine ! La communauté internationale actuellement mobilisée au chevet du Mali pour éviter son démembrement, sa partition, ne pourra pas faire l’économie de démarche. Pour parvenir à une PAIX SINCERE et REELLE, il sera indispensable que les uns et les autres parviennet à dépasser leurs EGOS !

    • celui ki se tape blanche merde et sa coco 100 pitié
      114 commentaires
      15 jan 2013 à 11:14

      quelle paix sincere et réelle?

      ces gens ne veulent pas vivre dans un pays de nègre????????

  10. Dr ANASSER AG RHISSA
    2829 commentaires
    15 jan 2013 à 07:41

    Bonjour,
    Le MNLA fait juste de la diversion pour qu’on entende parler de lui.

    Faut-il donner crédit à sa chimère en disant qu’il combattra au sol contre AQMI, MUJOA et Ansar Dine ?

    Si le MNLA pouvait faire quelque chose contre le MUJOA, il l’aurait déjà fait.

    Il a déjà subi des déroutes contre le MUJOA seul à Gao et à Tessalit.

    Le MNLA veut montrer qu’il est le seul interlocuteur crédible pour les négociations.

    Or, le MNLA ne respecte pas TOUTES les conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) et TOUS les principes (refus du terrorisme, non impunité, coexistence pacifique et respect des droits de l’homme) posés par le Mali pour pouvoir négocier.

    En plus, actuellement, le volet militaire de la résolution 2085 préoccupe le monde entier pas le volet politique: personne n’a du temps pour la négociation.

    L’armée Malienne et ses alliés libéreront le Nord Mali sans demander l’aval du MNLA et sans son aide.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

    • Bintou Fané
      25 commentaires
      15 jan 2013 à 10:03

      Ns n’avons rien à dire au MNLA, ils sont fautifs et doivent payer. En espérant que les autorités maliennes, la France et tous les pays ami du Mali refuser cette soi-disant main tendue. Ils sont très dangereux. Et ils sont capables de tourner leurs armes contre nos vaillants soldats et leurs alliés. Ne les écouter pas et faites-les tous payer.

  11. tienimango
    3042 commentaires
    15 jan 2013 à 07:39

    il sera tue comme un chien…