Mali : un ultime texte d’accord de paix rédigé à Alger

46

A Alger, on entre dans la dernière ligne droite pour la recherche d’un accord de paix au Mali. La médiation algérienne a rédigé un dernier et ultime texte d’accord de paix. Les deux parties – groupes armés du Nord et autorités de Bamako – remettront leurs observations au médiateur ce vendredi 27 février. Alger souhaite pouvoir boucler, dès ce week-end, ces négociations qui durent depuis juillet dernier.

Un tonneau peint aux couleurs du MNLA à la frontière du Mali et du Niger.
Un tonneau peint aux couleurs du MNLA à la frontière du Mali et du Niger. RFI/Moussa Kaka

A Alger, tout le monde avoue qu’il est temps que ces négociations s’achèvent. Cela fait plus de sept mois que les délégations du gouvernement de Bamako et celles des groupes armés réclamant l’autonomie de l’Azawad ou bien revendiquant l’unité territoriale travaillent à la recherche d’un accord de paix.

L’Algérie – qui a succédé au Burkina Faso à la tête de la médiation – a tout fait pour rédiger un texte a minima qui puisse convenir à tout le monde à condition que chacun accepte de faire des concessions. De l’avis de certains participants et observateurs sur place, cette dernière mouture propose d’indéniables avancées, jugées pourtant insuffisantes par certains et excessives par d’autres.

L’Azawad une réalité humaine et socio-culturelle

Le texte ne parle ni de statut d’autonomie ni de fédéralisme, mais reconnaît pour la première fois l’appellation « Azawad » comme étant « une réalité humaine, socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du Nord », dit le texte. Les groupes armés autonomistes de la Coordination des mouvements de l’Azawad s’en rejouissent beaucoup moins la délégation de Bamako et la plateforme des mouvements. La dimension politique est, elle, renvoyée à plus tard.

Abdouzeidi Ousmane Maïga est le président de l’association des chefs traditionnels du cercle de Gao. Il plaide pour un accord de paix rapide pour permettre le retour de la paix. Pour lui, l’autonomie du Nord ne serait pas une bonne solution : « Le statut particulier est déjà contenu dans la décentralisation poussée et aucune forme d’autonomie ne peut être envisagée au Nord. Aucune sorte également de fédéralisme ne peut être envisagé au Nord parce qu’on se connaît, on est dans ces territoires depuis des siècles et des siècles. Nos parents ont vécu ensemble et maintenant nous avons besoin d’être plus unis pour nous développer. Qu’ils écoutent la raison. Nous pensons que c’est le dernier round et qu’ils vont s’entendre et signer pour qu’on ait la paix, le bien-être et qu’on se développe. »

Si à Gao beaucoup estiment que l’unité territoriale du mali n’est pas négociable, à Kidal au contraire on n’imagine guère la paix sans la reconnaissance de l’autonomie de l’Azawad. « Il faut un accord. Nous en avons marre. On a besoin de vivre. Il n’y a même pas d’école ici. Il n’y a même pas de centre de santé. Il n’y a pas d’eau potable partout, tellement ça ne va pas. Le minimum qu’il nous faut, c’est une large autonomie, sinon une fédération. C’est une nécessité. Et je pense que la médiation doit comprendre cela. Je lance cet appel à la médiation », explique cet habitant de Kidal. Et de rajouter : « Nous nous avons besoin d’être unis, nous avons besoin d’être ensemble pour construire un Azawad qui pourra bien se développer. On va se développer, on va se gérer, on va s’occuper de nos affaires. L’Azawad a besoin aujourd’hui de tous ses fils, qu’ils soient Touaregs, qu’ils soient Arabes, qu’ils soient Sangos, qu’ils soient Peuls ou même qu’ils soient Bozo… Nous avons toujours vécu en symbiose sur ces territoires depuis bien des siècles. »

Trois jours pour convaincre l’ensemble des belligérants

Ainsi, l’Etat du Mali est un et indivisible, mais les collectivités territoriales ont plus de pouvoirs. En revanche, l’armée reste le domaine de l’Etat malien à une exception près, à savoir la création d’une police locale sous l’autorité des régions. Le redéploiement de l’armée est préconisé sur l’ensemble du territoire dans les plus brefs délais.

Finalement les points de divergences demeurent entre les deux camps qui ont également des comptes à rendre à leur opinion publique. A Bamako, certains souhaiteraient voir le projet d’accord validé par référendum avant d’être signé par les belligérants. Quoi qu’il en soit, « il n’est pas question d’amender une nouvelle fois le texte. Les modifications porteront sur des virgules », a fait savoir la médiation algérienne. Dans ces conditions, les parties vont-elles ou non parapher le texte pour le signer ensuite à Bamako ? Alger se donne trois jours pour convaincre, un à un, chaque participant.

Lire la suite sur rfi.fr

Publié le 27-02-2015 Modifié le 27-02-2015 à 02:29

PARTAGER

46 COMMENTAIRES

  1. Merci a vous tous les potes, vous avez deja degage beaucoup de points floux et de divergences a etre clarifies de part et d’autre, surtout par le gouvernement comme : Nord-Mali au lieu de Nord du Mali, azawad: une realite socio-culturelle etc…
    Il est urgent que nous soyons prets, les poings fermes a Nous BATTRE pour un Mali Uni, et Indivisible, sinon dans apres les signatures finales, les choses reprendront dans ces contextes avec les memes textes signes. Donc rebellion, sur rebellion Nous sera seulement legue par nos dirigeants actuels, nos partenaires, nos allies etc….J’appelle ca; du CADEAU EMPOISONNE tout simple. Donc soyons prets a toutes eventualites. Rien n’est fait actuellement juste un petit pas encourageant.

  2. KIDAL PARLE AU MALI
    (Kidal si triste parle enfin au Mali mais pour qui ?)
    « Plongée dans la nuit noire, nuit noire, aussi noire comme l’obscurité de la tombe,
    Ma tombe qu’ils veulent m’y enfoncer par leurs cœurs de méchants et d’opportunistes,
    Grelottant si lourdement, pas par ce froid aigri mais, mais par leur volonté malsaine,
    Leur volonté si bien animée par cette haine sans fondement contre toi
    Pour les rendre si aveugle par le fait de leur orgueil exacerbé, irrationnelle
    Je suis ta Kidal, ta région si lointaine aujourd’hui de ta chaleur maternelle,
    Ta fille de moi Kidal qui te pleure, qui te pleure ma chère mère, mon Mali !

    Je suis Kidal, ta région du fonds de ce désert, ce désert chaotique qui te réclame,
    Qui te réclame tes camions remplis de vivre et de tes enfants du Sud
    Sans lesquels, je ne saurai exister ou tenir jusqu’à cette date qu’ils ont voulu,
    Qu’ils ont voulu me jeter dans cette nuit noire pour que je te réclame aujourd’hui
    Haut et fort puisque me voyant vider de mes fils, tes fils,
    Ces dignes fils de toi, tout comme moi, qui ne savent où aller ou que faire
    Puisque ne sachant comment se défaire d’eux puisque armés contre eux.

    Je suis ta Kidal, l’orpheline abandonnée dans ce désert brulant par ce soleil révolté
    Qui vagit comme cet enfant affamé, assoiffé, aux lèvres sèches, les yeux hagards
    Devant les seins flasques, sans lait de sa mère mourante sur ce désert !
    Kidal, je le suis ! Kidal, je le serai de toi, chère mère « Maliba »,
    Toi qui as toujours su me dompter, toi qui m’a tant nourri de tes seins si doux !
    Je suis ta ville de Kidal qui veut tes enfants travailleurs pour moi
    Pour que je vive encore sous le rythme de mon takamba et du tinden non aigris.

    Je ne suis pas cette Kidal de la haine pour la couleur de la peau
    Sinon, je n’allais pas être ce mélange salué par la Culture Universelle
    Où j’ai des Coulibaly, des Keita, des Soumahoro….. issus de mon brassage !
    Je ne suis pas cette Kidal du contre Dieu, l’Unique, l’Absolu
    Pour s’anéantir avec ces bombes, tuant de surcroit ces innocents qui n’ont rien fait
    Au nom de l’extrémisme jamais dictée par le Prophète, le Dernier paraclet de Lui Dieu,
    Non, je ne suis pas ces Kidal chantées par eux pour leurs buts personnels malsains.

    Je suis cette Kidal de Toi, mon Mali Unique et envié du Monde entier par ce cousinage inégalé,
    Ce Mali du Peulhs sur le dos du bwa, du sonrhaï sur la tète du dogon,
    Du bellah ami du touareg, du senoufou esclave du Minianka, du, du ……..
    Hum ! Du coulibaly et ses Keïta, du Maiga et ses Touré, du Diarra et ses Traoré,
    Du Monékata et ses Diabaté, du Diallo et ses Fané et Ballo et vis-versa, du, du……
    Oui, Je suis cette Kidal de tes biennales où le brassage m’a permis
    La connexion aux autres, les autres à moi où l’on ne parlait que toi, Mali !

    Ils ont dit ! Oui, ils ont dit : « Azawad ! Azawad ! Azawad ! » Hum !
    Que sera moi, si je suis Azawad et que Sikasso n’était pas kénédougou,
    Si Ségou n’était balanzan, Si Kayes n’était pas kasso,
    Si, si, si ce Mali n’était pas unique et indivisible devant le Monde entier,
    Ce Monde entier qui me rie, moi Kidal et non toi, Mali
    Puisque sachant que je ne serai rien sans toi Mali, toi ce Mali des grands empires
    Pour que je dise aujourd’hui à qui veut l’attendre : je ne te quitterai jamais, toi Maliba, ma mère »
    ADAMA SIDIBE « Je veux ce Mali »

  3. CA Y’EST DANS LES BACS
    NOUVEAU SINGLE DE TIKEN JAH IBK
    APRES LE BALAYEUR BALAYÉ PLACE AU CRITIQUANT CRITIQUÉ.

    EN EXCLUSIVITÉ POUR VOUS QUELQUES EXTRAITS:

    J’AI CRITIQUÉ LES ACCORDS D’ALGER
    JE VAIS SIGNER PIRE QUE CE DERNIER
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    APRES LA PERTE DE TESSALIT J’AI PLEURÉ
    APRES LA PERTE DE KIDAL J’AI TOUT CEDÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    J’AVAIS DIT ON NE ME TRIMBALLE PAS!!!!
    SAUF EN BOEING 737 BBJ BIEN AGENCÉ
    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT DIRIGÉ…

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT SURFACTURÉ…

    LE CRITIQUANT CRITIQUÉ
    LE DIRIGEANT SURFACTURÉ…

    ……………

  4. Le Gouvernement du Mali a t-il conféré à la médiation le pouvoir de définir la forme des institutions et le contenu a donner à la forme républicaine que nous et nous seuls Maliens avons le droit et le devoir de définir. Cela sans ingérence de qui que se soit (médiateurs, partenaires ou je ne sais quoi)?
    Le contenu de ce document est une forfaiture, un manque de respect,de considération et une manifestation affiché de mépris pour le Gouvernement, la République du Mali et du peuple en entier.Celui qui le paraphera au nom du peuple Malien qu’il prenne la nationalité algérienne et ne foule plus jamais le sol de notre patrie chérie.
    De l’appellation Azawade est une volonté clairement affiché de faire une légitimation à posteriori d’un mensonge historique savamment orchestré et connu du médiateur.
    Le fait de mentionner Nord Mali et non Nord du Mali et autres sous entendus du genre en dit long sur les réelles visées et cela à très court terme.
    Tous les Titres et Chapitres de ce document sont à jeter aux ordures.
    les raisons véritables de l’irrédentisme au Nord du Mali sont autres que celles énoncées dans ce ramassis d’injures à notre pays et à notre conscience. Elles sont connues mais toujours occultées parce que les leviers de ces mouvements de rebellions sont ailleurs.(un autre débat qu’il va falloir tenir avec courage et patriotisme dans la lignée des pères de l’indépendance)

  5. Je pense que l’application de cet accord sera très difficile et que nous aurons des problèmes dans un futur immédiat.

    Quand je lis : “…L’appellation AZAWAD recouvre une réalité socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes communautés du nord Mali, constituant des composantes de la communauté nationale..”.

    Dommage, très Dommage!

    La médiation et la communauté internationale viennent de rater une belle occasion pour avoir une paix durable au Mali.

    Comment peut-on imposer unilatéralement une appellation “non reconnue historiquement” à une zone de transhumance, d’échanges, de rencontres des différentes cultures tant arabo-berbères du nord et celles noires d´Afrique au sud du Sahara?
    Un caractère humain que cette partie du territoire malien n’a pas perdu même de nos jours, puisque Sonrhai, Bambara, Arabe, songhoy, maure, bozo, dogo, Peul et Tamasheq, bellah, se la partagent en y pratiquant diverses activités comme l’ artisanat, pâturage, pêche, l’élevage.

    Avec ce seul paragraphe, la médiation et la communauté internationale viennent de renier l’histoire de l’ensemble des peuples qui se partagent le Sahara : du Mali, de la Mauritanie, de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie, du Niger et même de l’Égypte.

    Ceux qui sont à l’initiative de ce projet d’accord vont le regretter amèrement.

    Conclusion : Ce seul paragraphe est un CRACHAT sur l’un des joyaux de l’UNESCO et un patrimoine mondial à savoir : TOMBOUCTOU et GAO.

    • LES IDENTITÉS AFRICAINES SONT COMPLEXES

      L’ethnie, l’ethnicité ou l’ethnisme apparaissent comme des catégories trop réductrices. Enfermer les africains dans un carcan ethnique est le pire service qu’on leur rendre. Les ethnies ne sont pas des essences, mais des processus. Affirmer “je suis peul ou bambara” aujourd’hui n’aura pas le même sens dans dix ans en voyant tant de conflits ethniques qui détruisent l’Afrique.

      Il n’y a pas de destin ethnique. Mais l’ethnisme, dans sa forme RACISTE, a provoqué nombre de drames et de génocides en référence aux génocides rwandais et bientôt au Mali si l’ensemble des pays africains ne prennent pas des décisions fermes et responsables.
      A cette forme d’ethnicisme est venu se mouler d’autres réseaux de groupes (Bokoharam, Ançar-dine, Aqmi..) qui se réfèrent à la religion ou à d’autres appartenances et qui échappent au cadre ethnique.

      Ainsi le pseudo-concept monstrueux d’ivoirité qui a été inventé par Houphouet boigny, est une sorte d’ethnisme national instrumentalisé politiquement. On choisit de définir les gens par exclusion ou auto-exclusion identitaire plutôt que par intégration.

      L’IDENTITÉ DOIT ÊTRE UNE OUVERTURE ET NON UNE FERMETURE

      L’identité doit être une ouverture, surtout pas une fermeture.

      On est ceci aujourd’hui et peut-être cela demain. L’identité est un processus ou une valeur ajoutée et non une valeur imposée. Les peuls sont des éleveurs. Cette spécialité est constitutive de leur identité. D’autres sont des commerçants itinérants, hier animistes et aujourd’hui musulmans. Ce sont les Dioulas.

      D’autres parlent la même langue que les Dioulas mais ne sont pas des gens de voyage. Ils sont agriculteurs et païens : ce sont des Bambaras qui vivent sur les rives du fleuve.
      Les touarègues ‘tamasheq” sont des nomades du Sahara mais cela ne les rend pas moins malien, nigérien, algérien ou mauritanien que les autres peuples du Sahara.

      C’est cela qui aurait dû être le combat des touarègues séparatistes du Mali : s’affirmer comme faisant partie intégrante d’une seule entité socio-culturelle malienne.
      Tout bouge et tout change en Afrique. C’est cette complexité africaine particulière qui donne aux peuples africains des possibilités fantastiques qui leur permettent un drôle de cache-chace identitaire pour brouiller les pistes.

      Par conséquent en raison de son côté nomade, un Peul serait touarègue et vis-versa un Touarègue serait peul ou Bambara ou Dioula. En Afrique personne ne sait qui est qui, malgré nos différences qui est en fait nos ressemblances, on vit ensemble dans une même entité “plurielle”.

      C’est ce qui donne à l’Afrique une immense splendeur à une seule couleur identitaire et culturelle : un continent qui bouge et qui change au rythme du Tam-Tam et du balafon et aux pas chancelants d’un chameau qui blatère aveuglé par les brumes de vents d’un désert ardent.

      Je suis malieno-africain.
      citoyen malien de Gao &Tombouctou
      Fier de sa culture malienne héritée
      d’une seule entité africaine.

  6. Le scientifique / The scientist il ya quelques instants
    Bonjour, bonsoir à tous mes Frères et mes soeurs Ganjistes.

    Lorsque l’on refuse la guerre on devient l’esclave du vainqueur.
    Vous vous êtes soumis face aux arabes, les blancs n’ent parlons même pas . Vous avez adopté leurs langues, leurs cultures , mieux encore vous priez DIEU avec leur langue comme si vous n’êtes pas des êtres humains capable de reflechir par vous même.
    Ce problème n’est rien d’autre que racial . Voila quelque personne qui se sont toujours considéré comme des blancs. NUL PART AU MONDE LE NOIR NE DIRIGE LE BLANC . Par lacheté vous avez eviter la guerre contre les musulmans arabes en 2011 sous pretexte que le mali est deja islamique. Vous leur avez tout donner et bien aujourd’hui c’est votre terre, votre histoire, vos vies qu’ils vont s’accaparer. Ceci n’est que le debut . Après se sera le tour du Niger , puis le Burkina , ainsi de suite. Ce pays deviendra comme la mauritanie dans peu de temps.
    L’africain est l’être la plus meprisable sur terre . Il est le seul qui a vendu son propre frère comme de la marchandise. Encore aujourd’hui au mali il existe des SOUS-HOMMES ( les griots: ce qui sont né pour servir ), qui sont même fière de ce statut.
    Tasnt que vous ne changerez pas de mentalité, tant que vous continuez à singer , vous (africains )resterez toujours des dechet humains, les eternels consommateurs .

    Pour finir, je lance un appel à mes frères et soeurs Ganjsites pour qu’ils se prepare à une guerre total contre l’islam et les chrétien et les dosos.
    _____________________________
    Gloire perpetuel à notre leader Suprême Klela Baba, que soit benie sa vie , sa source , sa lumière.
    Vive le Gnajisme, Vive la science universelle ! !

  7. Moi personnellement je n’ai aucun problème avec ce soi-disant AZAWAD, qu’on les accorde l’indépendance pure et simple. Un point, un trait.
    Pour qu’il aie indépendance il va falloir qu’on passe par un référendum et comme ils disent que Tombouctou et Gao font partie de l’Azawad, allons pour l’indépendance !
    Si ces voleurs du MNLA savaient qu’il peuvent gouverner Gao et Tombouctou, ils n’allaient pas tout détruire et tout saccager à leur arrivée dans ces deux villes.
    Vous vous souvenez ? Quand ils sont arrivés à Kidal, ils n’ont détruit ni banque ni hôpital ni mosquée……

  8. (L’Azawad a besoin aujourd’hui de tous ses fils, qu’ils soient Touaregs, qu’ils soient Arabes, qu’ils soient Songhoyess, qu’ils soient Peuls ou même qu’ils soient Bozo…)
    Du n’importe quoi A part ces maudits du Desert don’t vous faites partie l’Azawad n’a aucun fils ….. Allez au diable

  9. « il n’est pas question d’amender une nouvelle fois le texte. Les modifications porteront sur des virgules » Ah bon?
    On verra, on verra!

  10. Il n’ y a aucune credibilite a accorder aux Rebelles Armes et tout Accord signe sera voue au meme destin que les precedents.Ce Groupe de rebelles se complaisent dans la rebellion aussi longtemps qu’ils ne seront pas comp-letement battus pour donner la paix aux populations du Nord.Ils parlent d’Autonomie :L’autonomie n’est pas un statut permanent,c’est incompatible avec un Etat Independant.C’est un statut provisoire accorde qui precede l’Independance politique.Ils parlent de Federalisme: Le Federalisme est cree soit par des Etats Independants qui renoncent a leur independance pour creer un Etat viable et plus prospere,soit par des territoires automes incapables de fonctionner viablement .Pour les Rebelles du Mali,ils le considerent comme une etape pour parvenir a l’independance.Que cette entite soit viable ou non ,ils s’en moquent.Ils voient leur interet ailleurs:rente petroliere,vente de drogue,brigandage,…Ils deux autres moyens pour atteindre leur but.Faire de l’Appelation Azawad le symbole d’independance .Se contenter d’une structure vide qu’il conviendrait de remplir plus tard.Le deuxieme moyen c’est la Police Azawadienne qui ne sera autre chose que leurs combattants recases en attendant une autre rebellion qui sera promptement mise en place.On peut se demander: Pourquoi ces manoeuvres de la part du Mediateur principal.Parce que ce Mediateur a lui meme exprime ouvertement ses interets dans les ressources du sous-sol du Mali ,la region des Aphars.Enfin cette mediation n’est -plus qualifiee.

  11. Je pense que à cette état nous avons pas besoin de guerre contre n’importe qui que soit .on en assez de bataille on à tout essayé on à tout fait finalement ça donne rien. On a besoin d un climat d’apaiser de retour au la paix .

  12. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Ladji KABAKO ….

    Vous avez dit HAUTE TRAHISON ….!!!! 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

    On ne me malmène pas… on ne me maltraite pas …. le MALI d’abord … 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Au moins on peut dire que Sanogo a sauvé le MALI …. avec 3 villes en 3 jours … 😈 😈 😈 😈 😈

    En commettant des conneries …. et surtout en supportant des cons de la dernière espèce ….à mainte reprises … on peut dire que ce pays mérite probablement son sort … 💡 💡 💡 💡 💡 💡

    Moussa Ag,… Ça va être très intéressant si cet chiffon est signé comme tel … par la bande de notre homme de poigne …

    HOMME DE POISSE … OUI …!!!!

  13. Je ne vois aucun lien entre le maintien du nom AZAWAD et le problème du Nord Mali.
    Si le Mali doit préserver son intégrité pourquoi encore changé encore le nom d’une partie de notre territoire?
    Personnellement, je ne suis pas d’accord avec cet accord, il est trop ambigu.

  14. L’accord ne doit être signé en état, tous les pouvoirs sont donnés aux collectivités locales l’eau l’énergie, les impôts et taxes, infrastructure routière et communication c’est une autonomie déguisée en faite. C’est un cadeau de la communauté internationale aux groupes armées au moment même ou les autonomiste rencontrent cuisantes défaites sur le terrain. ALGÉRIE VEUT FORCER LA MAIN DU MALI

  15. Enfin le piège a fonctionné!
    Le Président malien, le grand IBK, le supposé et plébiscité homme d’état, l’homme a poigne a été surpris, sa retraite coupée et tous ses chemins pris. Il s’est offert naïvement et gracieusement à l’Algérie, notre voisin et ennemi tapie dans l’ombre attendant de dépecer le mali vivant.
    Pour le coup de grâce le Pays de Boutef, qui a refusé d’assister le mali aux moments désespérées, lui propose le texte d’accord le plus compromettant qui puisse être proposé à un pays souverain.
    Mais de quel droit ce promoteur, animateur et protecteur de rébellions, refouleur de djihadistes au sahel malien vous fourvoie à ce point.
    Pour votre honneur et la dignité qui nous reste ne vous engagez pas par la signature de ce torchon, sinon autant Soundiata Keita a été illustre pour avoir construit l’empire du mali, autant vous serez tristement célèbre pour avoir détruit la République du Mali.

  16. Enfin le piège a fonctionné!
    Le Président malien, le grand IBK, le supposé et plébiscité homme d’état, l’homme a poigne a été surpris, sa retraite coupée et tous ses chemins pris. Il s’est offert naïvement et gracieusement à l’Algérie, notre voisin et ennemi tapie dans l’ombre attendant de dépecer le mali vivant.
    Pour le coup de grâce le Pays de Boutef, qui a refusé d’assister le mali aux moments désespérées, lui propose le texte d’accord le plus compromettant qui puisse être proposé à un pays souverain.
    Mais de quel droit ce promoteur, animateur et protecteur de rébellions, refouleur de djihadistes au sahel malien vous fourvoie à ce point.
    Pour votre honneur et la dignité qui nous reste ne vous engagez pas par la signature de ce torchon, sinon autant Soundiata Keita a été illustre pour avoir construit l’empire du mali, autant vous serez tristement célèbre pour avoir détruit la République du Mali.

  17. Enfin le piège a fonctionné!
    Le Président malien, le grand IBK, le supposé et plébiscité homme d’état, l’homme a poigne a été surpris, sa retraite coupée et tous ses chemins pris. Il s’est offert naïvement et gracieusement à l’Algérie, notre voisin et ennemi tapie dans l’ombre attendant de dépecer le mali vivant.
    Pour le coup de grâce le Pays de Boutef, qui a refusé d’assister le mali aux moments désespérées, lui propose le texte d’accord le plus compromettant qui puisse être proposé à un pays souverain.
    Mais de quel droit ce promoteur, animateur et protecteur de rébellions, refouleur de djihadistes au sahel malien vous fourvoie à ce point.
    Pour votre honneur et la dignité qui nous reste ne vous engagez pas par la signature de ce torchon, sinon autant Soundiata Keita a été illustre pour avoir construit l’empire du mali, autant vous serez tristement célèbre pour avoir détruit la République du Mali.

  18. Je pense au contraire qu'il faut faire quelque chose qui permet le retour rapide de l'armée sur toute l'étendue du territoire national d'abord. Ensuite on pourra préparer quoi que ce soit et défendre ce qui est défendable. En tout cas il faut une stabilité relative qui permet de mieux se préparer en toute éventualité. Pour ce faire il faut la présence éffective de l'Administration et de l'Armée.

  19. Azawad qui n’est qu’une zone de transhumance dans la région de Toumboutou veut avaler l’empire Songhoï. La médiation est malade ou quoi? Que vient foutre Gao dans cette zone? Kidal qui en population ne vaut pas l’arrondissement central d’Ansongo (je ne parle pas du cercle d’Ansongo) va mettre tout le nord dans une chimère d’AZAWAD et la dominer?
    je sais que les Français et les Algériens ont du mépris pour nous, mais nous avons une haute idée de nous mêmes.
    Wallahi Billahi Tallahi, si cela devait arriver, il n’y aura plus de paix dans cette partie du continent avant que tous les dignes descendants de SONI, ASKIA et FIRHOUM ne soient morts.
    A bon entendeur………………………………..

  20. le scrutin majoritaire uninominal a tendance à produire des gagnants qui doivent représenter des zones géographiques précises et gouverner d’une manière définie. Alors peuls bozo te sonraie et touaregs patriotes de l azawad? 😆

  21. le scrutin majoritaire uninominal a tendance à produire des gagnants qui doivent représenter des zones géographiques précises et gouverner d’une manière définie. Alors peuls bozo te sonraie et touaregs patriotes de l azawad?

    • Ce sera fini pour toi à jamais si tu continues à avoir de telles réactions. En effet si les autorités signent un accord qui ne te convient, dans lequel tu ne te retrouve pas, il faut pas l’accepter, aussi simple que ça. Le peuple malien pense qu’il est fait pour subir, et c’est ce qui fait son malheur.

      • Je partage ce que dis tintin : “……Le peuple malien pense qu’il est fait pour subir, et c’est ce qui fait son malheur.”

  22. La Kabilye est-elle reconnue comme une entité socioculturelle et géographique en Algérie?
    La Corse est-elle reconnue comme une entité socioculturelle et géographique en France?

    Si oui? Alors que l’Algérie signe un accord avec la Kabilye.
    Alors que la France signe un accord avec la Corse.

    Mais soyez sûr qu’aucun dirigeant malien ne signera ce torchon.

  23. Ils peuvent appeler leur azawad comme nous appelons Kenedougou, pays dogon etc– Ce que nous ne voulons pas entendre c’est de voir cette entité comme une structure politique qui fonctionnerait différemment des autres entités du Mali… Surtout de ne pas regrouper les 3 regions du Nord avec cette appellation…

  24. …en attendant le peaufinément final des points de divergences…il revient tout de même de souligner qu‘au delà des termes formelles, nos autorités doivent refléchir sur leur contenu pour éviter tt malentendu et amalgame dans le futur.
    Analysons maintenant les prémisses qu’on nous a envoyé en attendant le statement finalde nos autorités:

    1- D´abord “azawad” sur le préambule de ce document est caduque et le reste: une entité socio-culturelle, tout le monde est d’accord que ce fut une zone de transhumance par excellence, de rencontres des cultures tant arabo-berbères du nord et celles noires d´Afrique au sud du Sahara.Ce caractère humain, la zone ne l’a pas perdu même de nos jours, puisque Sonrhai, Bambara, Peul et Tuareg se la partagent en y pratiquant diverses activité comme l’ artisanat, pâturage, pêche…

    1- …”Ainsi, l’Etat du Mali est un et indivisible, mais les collectivités territoriales ont plus de pouvoirs”… Il faudrait éliminer ces contraintes “mais” ou à “l´exeption “qui prêtent á confusion, donc susceptible de toute contestation. C´est du genre” je t´autorise à manger mais attend l´année prochaine”, conséquence tu meurs avant de faim et l´interlocuteur justifiera ton décès par la restriction qu´il avait préalablement fixée…Si le caractère indivisible est compris de tous les Maliens, en revanche l´expression “lescollectivités territoriales ont plus de pouvoirs”nécessite un explication beaucoup plus élargie.
    – Plan administratif: Que nos autorités expliquent au citoyen lambda de quoi s´agit-t-il par “collectivités territoriales” ou aussi “collectivités locales?” la nature d´1 collectivité territoriale, en fait la catégorie ? Les collectivités territoriales bénéficient certes d’une compétence générale leur permettant de prendre en charge toute affaire d’intérêt local, et ds notre cas qu´en sera-t-il des établissements publics, y compris ceux gérant les différentes coopérations locales? Que nos autorités nous édifient si ds notre cas si elles s’administreront librement dans les conditions prévues par la loi, comme cela est de règle.;par conséquent elles ne possèderont que des compétences administratives même bénéficiant de son statut de depart d’une autonomie juridique et patrimoniale
    -Plan juridique: quel droit possèderont-t-elles? De droit commun par ex…. Que nos autotités nous expliquent si c´est la loi qui détermine leurs compétences et non les collectivités elles-mêmes; quelle sera la nature des organes exécutifs pour leur gestion, c-à-d- des organes élus ou non?

    2- …”En revanche, l’armée reste le domaine de l’Etat malien à une exception près, à savoir la création d’une police locale sous l’autorité des régions. Le redéploiement de l’armée est préconisé sur l’ensemble du territoire dans les plus brefs délais”, je cite:
    Si le role de l´armée y est définit n´en demeure pas moins celui ambiguè de la structure de la police, par ex le cadre réglementaire de la police malienne. Ds les pays fédérés comme l´Allemagne, le role de la police fédérale s´arrêtait uniquement aux controles des frontières jusqu´á la chute du mur de Berlin, aujourd´hui il s´étend aux niveaux de certains services intérieur comme les gares de train, les aéroports, gdes manifestations (sportives, raciales), surveillance de bandes organisées; sa mission classique du controle des frontiéres est de ce fait même tapis à l´ombre…Que nos autorités fassent attention à ne pas rejeter seulement les termes fédéralismes, autonomie pour recupérer ses attributs.dans la pratique quotidinne
    3-…”Finalement les points de divergences demeurent entre les deux camps qui ont également des comptes à rendre à leur opinion publique. A Bamako, certains souhaiteraient voir le projet d’accord validé par référendum avant d’être signé par les belligérants. Quoi qu’il en soit, « il n’est pas question d’amender une nouvelle fois le texte. Les modifications porteront sur des virgules », a fait savoir la médiation algérienne. Dans ces conditions, les parties vont-elles ou non parapher le texte pour le signer ensuite à Bamako ? Alger se donne trois jours pour convaincre, un à un, chaque participant…”

    Mon analyse partielle montre qu´il ne s´agit pas de modifications portant sur des virgules, mais bcp plus subtiles. Pour nos autorités,la finalité doit mettre les intérêts du peuple malien au centre des débats et pr cela le référendum peut-être une option.
    Dc tenez, resistez en Alger lors des petites dernières reconnaissances qu´Alger va mener auprès des uns et des autres…A suivre

  25. En quoi la partie nord du Mali est une entité socio-culturelle particulière?

    Les peuls, les sonhrai, les tamasheq, les arabes, les bambaras, les bozo……ne vivent-ils pas au Nord comme au sud du Mali?

    Ils se moquent des maliens.

    J’espère que les autorités maliennes ne signeront pas ce torchon…..sans l’aval des maliens.

  26. Jamais GAO n’appartiendra à un quelquonque AZAWAD, je refuse que ma region soit de l’azawad et je mourrais pour cela. Parceque des bandits l’arme sur ma tempe veulent qu’il en soit ainsi. Alors qu’ils me butent je^préfère cela que l’on appelle la terre de mes ancêtres azawad. Aux armes les armats, les peuls, les arabes et touaregs maliens. Aux armes c’est la seule voix que la Communauté Internationale entend, c’est la seule voix audible. Elle sera responsable du génocide jamais enrégistré dans le sahel. 😈 😈 😈

  27. c’est grave quand l’Algérie déclare que l’Azawad est une réalité socioculturellie partagée par l’ensemble des populations du Nord. Sur quelle base, cela est affirmé. Nous les Songhoïs , nous ne connaissons pas l’Azawad, en dehors de cette cuvette au nord de Tombouctou. L’histoire du Mali n’a jamais fait cas de cet Azawad qui regroupait les régions de Tombouctou, Gao et kaidal et que les Touaregs ont le droit de revendiquer sans consulter les autres ethnies, Touaregs qui n’ont jamais fondé même un petit royaume. je voudrais dire à l’Algérie qu’on conseille pas à un ami quelque chose que vous répugnez vous même. la Kabylie est peut-être une réalité socioculturelle plus affirmée que l’Azawad, pour autant elle ne bénéficie pas d’une autonomie. le peuple malien reste vigilant, les gouvernants ne peuvent pas prendre des décisions contre sa volonté. le président peut signer, le peuple rejettera, si la communauté internationale persiste dans sa bêtise, pour soutenir le MNLA rejeté et combattu par la grande majorité des Touaregs, alors elle aura mis le feu à paille. Que nous s’en garde.

  28. dites nous s’il vous plait les limites de l’azawad ? ou bien nous ne comprenons pas ou n’analysons pas bien le français

  29. l’appellation « Azawad est « une réalité humaine, socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du Nord », dit le texte. BLABLABLABLABLA !!!!! Azawad Signifie Quelque chose Pour seulement quelques Individus de Kidal, si ç ‘a leur Tient tanta coeur ils peuvent Baptisé Kidal en lui donnant le nom AZAWAD!!!
    TOMBOUCTOU ET GAO ne voient aucun symboles socio-culturells a ce mot.
    Realite Humaine: Non
    Realite socio-culturelle: Non
    Realite Jamais Partagée par les populations du Nord qui en grande partie IGNORE CE QUE CE MOT VOUDRAIT BIEN DIRE!!!!!

  30. 🙄 Cette médiation peut imposer des choses à la délégation gouvernementale et la soi-disante communauté internationale, qui tirent les ficelles de cette mascarade, peut imposer des choses à nos dirigeants,

    Mais, personne, je pourra imposer quoi que ce soit au peuple malien,

    quel que soit ce qui se décidera en Alger, c’est ce peuple malien, qui s’est dressé comme un seul homme, il y a quelques mois, contre toute idée d’indépendance ou d’autonomie dans notre pays, ce peuple, découvrant sa légitimité et sa force de persuasion et de dissuasion….qui aura le DERNIER MOT !

    si …« il n’est pas question d’amender une nouvelle fois le texte. Les modifications porteront sur des virgules »…cela n’engage que vous (la médiation)…. 😯

    On verra ce qu’en pense la rue !

    « Azawad » …« une réalité humaine, socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du Nord »…

    De quel statistique, sondage ou referendum tirez vous cette connerie, une fabrication d’un poignée d’individus téléguidée…

    S’il le sang n’a pas coulé pour l’acquisition de la soi-disante indépendance politique, une chimère, ……si nécessaire, il en coulera cette fois contre toute idée d’imposition d’idées apartheids au vieux peuple malien fier et indomptable…

    si la carte du Mali doit changer, ce sera en s’élargissant vers ses limites naturelles (les pays limitrophes au sud) démolis par le colonisateur, et non en rétrécissant, juste pour le combat de positionnement d’une poignée d’illuminée … 👿

    Vive le Mali !

  31. « Azawad » comme étant « une réalité humaine, socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du Nord » : Une belle enveloppe angélique algérienne donnée au mot gonfflé diaboliquement pour obtenir la seccession du Mali. De cette façon le virus innoculé par OCDRS se cacheras dans le sang du Maliba comme le bacille de Kock avec cette enveloppe algérienne pour combien de temps ….???? Pourvu que la mouture finale soit immunisée pour toujours contre le VIRUS AZAWAD !

  32. OUF, le piège est entrain de fonctionner. “L’AZAWAD une réalité humaine, socio-culturelle mémorielle et symbolique partagée par différentes populations du Nord”

    Cela veut dire que l’AZAWAD est tel que décrit est accepté par les Sonhoïs majoritaires et les autres.

    C’est grave.

    Nous devons tous dire non à ce complot. On essaye de mettre la pression en disant que cela a assez duré et que l’Algérie souhaite boucler dès ce week end.

    Selon la définition d’une nation, l’AZWAD est déjà une nation car dispososant d’un territoire défini, une réalité socio-culturelle.

  33. Qu’est-ce que ça veut dire,”une réalité humaine socio-culturelle”? C’est pour permettre à ces bandits de réclamer l’indépendance dans un an.Nous n’accepterons pas une telle proposition car elle ne reflète pas l’aspiration des maliens.L’Algérie n’aurait jamais accepté de négocier avec des bandits ( voir cas des éléments du groupement FIS de Aly Belhadj ) et la France non plus accorder l’autonomie auxs canaques de Jean Marie THIBAOU .On en sait quelque chose.Donc disons “NON” à cette formule et prenons les armes pour détruire ces ennemis du Mali souverain 🙄 🙄 😯 😆 😈

  34. C’est pendant les moments graves qu’on reconnait la grandeur des hommes politiques à l’image de Modibo KEITA.

    C’est le moment réel des parties politiques, la société civile de dire non à un accord qui divise et stigmatise une partie du Mali.

    Si on signe ça, c’est fini pour le Mali.

  35. Le complot est éventé maintenant. La France et l’Algérie ont dit à leurs enfants gâtés “prenez ça en attendant votre indépendance qui ne saurait tarder. En disant que l’azawad est une réalité sociologique ou je ne sais quoi, les auteurs de ces propos sont soit des débiles soit des foncièrement malhonnêtes. Les cartes du Mali que la France a faites désignent comme Azawad une cuvette au nord de Tombouctou qui ne comprend pas Tombouctou ville encore moins Gao ou Kidal. Ce que je ne comprends pas c’est que ces inepties sortent au lendemain de la déclaration de l’Aménokal. Nous a t- il menti ou les tuteurs de bandits narcoterroristes veulent le prendre de vitesse nous avec. Si la délégation malienne signent un tel document, les morts seront morts pour rien

  36. je suis sûre que le mali ne laissera pas passer une telle betise de la partie algérienne.
    Si le Mali fait cela, c’est foutu et fini pour le Mali.
    Peuple souverain levez-vous tous contre cet accord qui veut enlever aux maliens leur dignité

  37. Ces accords ne donneront rien, il faut que l’état malien comprenne çà rapidement et préparer en conséquence une armée digne de ce nom. La bataille est inéluctable et indispensable pour mettre au pas ces bandits armés. Allons-y, allons-y, allons-y rapidement vers cette bataille.

Comments are closed.