Échange culturel entre France et Mali: L’Association Dounia et ADSEA ‘’La Sauvegarde’’ se donnent les mains !

0
1

Pour faire vivre les enfants du Mali et de la France au même rythme culturel, l’Association Dounia Secours à l’enfance et l’Association départementale de la sauvegarde des enfants et adolescents (ADSEA 93 La Sauvegarde) basée à Paris viennent de se donner les mains. L’objectif de ce partenariat est de créer un terrain d’échange culturel entre les enfants des deux pays.

Depuis plus d’une semaine, une forte délégation de l’Association départementale de la sauvegarde des enfants et adolescents (ADSEA 93 La sauvegarde) basée à Paris séjourne dans notre capitale. Cette visite, une première au Mali, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec l’association Dounia Secours à l’enfance. Basé essentiellement sur l’échange culturel, ce partenariat vise à permettre aux enfants du Mali de s’inspirer de l’expérience de leurs camarades français à travers des activités culturelles des deux associations.

Ces initiatives permettront aussi aux petits français et à ceux surtout d’origines africaines à apprendre et à connaître la culture mère. Ce qui justifie la présence dans la délégation de l’ADSEA 93 La sauvegarde des jeunes français d’origines malienne, algérienne et mauritanienne. Cette rencontre a été une occasion pour ces enfants de nationalités différentes, de cultures et de langues différentes, de s’informer sur leurs conditions de vie.

Selon Si Ahmed Ali, éducateur spécialisé et membre de l’ADSEA 93 La sauvegarde et de Dynamo International, la mission de l’ADSEA 93 La sauvegarde est d’aller vers les enfants, les aider à récupérer leurs droits. Pour lui, l’idée de ce partenariat est un échange culturel entre les enfants du Mali et de la France. Pour ce faire, dit-il, l’ADSEA 93 La sauvegarde compte centrer cet échange sur la fabrication et le jeu des instruments musicaux propres aux deux pays.  En dehors de la musique, l’association entend contribuer à l’alphabétisation des enfants en situation difficile au Mali à travers Dounia secours à l’enfance. C’est pourquoi, la délégation française s’est rendue dans tous les centres d’alphabétisation initiés par l’association Dounia dans plusieurs quartiers du District de Bamako. A l’issue de ces visites, les efforts de Dounia ont été salués. ‘’Les actions de Dounia vont dans le même sens que celles de l’ADSEA 93 La sauvegarde’’, a précisé Si Ahmed Ali.

Selon Issiaka Haïdara, président de Dounia Secours à l’enfance, le partenariat avec les membres de l’ADSEA 93 La sauvegarde remonte en 2010. C’était lors d’une rencontre des membres du réseau ‘’Dynamo International’’ en Belgique. Pour le moment, dit-il, ce partenariat permet de renforcer les capacités de l’association Dounia en matériels dans sa mission de scolarisation gratuite des enfants en situation difficile.

Le début d’un  partenariat fécond

 

Après plusieurs pays africains, l’ADSEA 93 La sauvegarde est présente pour la première fois au Mali à travers l’association Dounia. Pour un début, à travers Dounia, elle a noué aussi un partenariat avec la mairie de Sébénicoro dans la Commune IV du District de Bamako dont elle s’engage à repeindre les murs. C’est dans ce cadre que ces deux associations ont été reçues le 24 février par le chef de centre de la maire, Mme Berthé Dédéou Touré. Dans son intervention, Mme Berthé a exprimé sa joie et a tenu à remercier ses bienfaiteurs. Selon elle, ce partenariat est une bonne chose pour la mairie et pour tout le quartier. Le président de Dounia dira que c’est à travers les centres de l’alphabétisation de son association que ce partenariat a vu le jour.

Des ordinateurs et kits scolaires ont été offerts par l’ADSEA 93 La sauvegarde à l’association Dounia pour leur siège et leurs élèves.

Par Ousmane Ballo 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.