Détournement des véhicules et d’autres biens de l’Etat : Quand des gouvernants spolient le peuple de son patrimoine

76

voiture-EtatDétournements de véhicules étatiques par des ministres qui quittent le gouvernement au nom d’une mise en réforme qui frise le simulacre, marchés frauduleusement attribués, bâillonnement des technocrates compétents du département, gestion personnelle et clanique d’autres biens des départements ministériels. Le patrimoine de l’Etat est, hélas, encore victime de ces pratiques d’un autre âge au moment où les maigres ressources publiques doivent faire face à des dépenses toujours croissantes.

La plupart de nos Etats africains sont considérés comme de véritables vaches laitières à traire jusqu’à la dernière goutte par ceux-là mêmes  qui sont chargés de nous gouverner. La mal gouvernance a donc la vie dure en Afrique. Quand ce ne sont pas des problèmes d’atteinte à la démocratie, ce sont des problèmes de corruption, de détournements de fonds publics ou d’abus de biens sociaux qui défraient la chronique au quotidien. Malgré les crises profondes auxquelles ces pratiques conduisent, nos Etats n’arrivent à rectifier le tir.

Au Mali, l’on signale encore les cas de détournement de véhicules, de mobiliers et autres matériels de bureau à des fins personnelles par de hauts responsables administratifs comme des ministres, des directeurs généraux et autres personnalités qui quittent leurs fonctions. L’on raconte que des ministres, sentant qu’ils vont être limogés du gouvernement, prétextent des travaux de rénovation pour changer des climatiseurs et autres gadgets (rideaux, moquettes, etc). Et dès qu’ils quittent le gouvernement, ils emportent les équipements changés qui, le plus souvent, sont de meilleure qualité que ceux placés dans les bureaux. En clair, le patrimoine de l’Etat s’appauvrit au détriment de celui personnel de ces anciens ” serviteurs “ (fossoyeurs serait plus juste) de l’Etat.

Il est récemment fait cas d’anciens ministres qui ont gardé par devers eux des véhicules de grande valeur en les retapant pour s’en approprier au su et au vu de tous. Faut-il rappeler que ces anciens ministres bénéficient encore d’une prise en charge par l’Etat qui leur assure les frais d’électricité, de téléphone, d’eau…L’Etat est ainsi essoufflé, tant ses ressources financières squelettiques sont pompées jusqu’à la moelle.

Par ailleurs, il nous revient que les fonctionnaires de services administratifs, notamment des projets bénéficiant de financements publics, subtilisent les véhicules, les ordinateurs, imprimantes et autres matériels pour les vendre allégrement et empocher les revenus ou n’en verser dans les caisses de l’Etat qu’une infime partie.

Au Mali, les autorités ont récemment lancé une opération de récupération de certains biens de l’Etat, notamment des véhicules qui ont été détournés par des pontes du régime à des fins personnelles. S’il faut saluer cette mesure dont on se demande si elle est l’une des conséquences de l’implication  du FMI dans les affaires maliennes, depuis l’acquisition controversée de l’avion présidentiel, il faut dire que le cas malien est loin d’être un cas isolé sur le continent.  Il est plutôt illustratif de la situation de bien des pays africains où le problème de la gestion saine des biens publics se pose avec acuité. Et est en passe de devenir l’un des défis majeurs pour nos gouvernants.

Pour s’en convaincre, il suffit de voir comment certains véhicules de l’Etat sont utilisés pour des besoins qui, parfois, n’ont rien à voir avec ceux de l’Etat, par certains responsables. Si ce ne sont pas les enfants qui sont conduits  à l’école par le chauffeur avec le véhicule du service, c’est l’épouse ou la domestique qui est transportée au marché pour faire des emplettes. Pendant ce temps, certains agents de l’Etat ne disposent d’aucun moyen de transport pour faire leur travail sur le terrain. Par ailleurs pendant que certains services de l’Etat ne disposent pas du moindre véhicule, certaines personnalités disposent à elles seules de deux à trois véhicules, voire plus. D’où la nécessité d’un changement radical, pour plus d’efficacité dans l’action gouvernementale. Cela passe nécessairement par la prise de mesures vigoureuses  afin d’inculquer un esprit nouveau aux dirigeants africains.

Le bien public est sacré et il faut en prendre le plus grand soin

Pour le cas spécifique de l’utilisation et de la gestion des véhicules de l’Etat, beaucoup d’efforts restent encore à faire. Malgré les contrôles sporadiques, il n’est pas rare de voir certains dirigeants gérer, sans aucune gêne, les biens de l’Etat comme s’il s’agissait de leur propriété personnelle. Cela traduit à souhait la mauvaise conception que les gens ont du bien public sous nos cieux. Quand ce ne sont pas des populations ou des agents qui n’ont cure de l’entretien des biens publics, parce que ces biens de l’Etat sont la propriété de tous et de personne à la fois, ce sont des dirigeants qui se les approprient tout bonnement à des fins personnelles. Ainsi, certains vont même jusqu’à refuser de rendre les véhicules de l’Etat, une fois qu’ils ont été déchargés de la fonction pour laquelle le véhicule leur a été affecté.

Il y a aussi des cas de gaspillages avérés dont personne ne s’émeut dans nos administrations.

On parle d’une facture mensuelle de téléphone de la primature qui s’élève à 3 millions F CFA ; celle de chacun des ministères avoisine en moyenne 1,5 million F CFA. Le petit calcul pour 25 départements ministériels donne une enveloppe de plus de 36 millions de nos francs chaque mois rien que pour le téléphone ! Ajouter au budget de l’eau et de l’électricité (avec des bureaux quelque fois vide avec le climatiseur fonctionnant en plein régime), la facture est simplement salée.

Par ailleurs, l’on peut se demander comment le recensement des véhicules de l’Etat est fait, s’il existe  un état fiable et maîtrisé de la situation, et   s’il y a un suivi réel et sérieux qui en est fait. Car, il n’est pas rare de trouver dans certains services des véhicules garés pendant longtemps, pour un simple problème de batterie, de pneu ou autre  panne anodine. Pendant ce temps, certains agents indélicats se permettent de remplacer les roues usagées de leurs véhicules personnels par des roues neuves de véhicules de l’Etat, quand ce ne sont pas des blocs moteurs entiers qui  sont soustraits. Ce sont là autant d’actes répréhensibles qui exigent un changement de mentalité  par rapport à l’utilisation des biens publics. Il faut avoir le courage de prendre le problème à bras-le-corps, et de travailler les esprits dans ce contexte de changement promis par le président Ibrahim Boubacar Kéita.

             Bruno D SEGBEDJI

  djitosegbedji@yahoo.fr

 

Devoir de mémoire sur le patrimoine dilapidé…

Une commission avait été mise en place au début de l’ère IBK pour faire le point sur les véhicules administratifs, notamment ceux de la présidence de la République, sur lesquels les putschistes de mars 2012 avaient fait main basse. Il est question de centaines de véhicules qui se sont évanouis dans la nature.

On sait que le Capitaine-Général Amadou Haya Sanogo en avait distribué comme des cacahuètes à ses laudateurs et à ses griots. Des responsables politiques qui ont soutenu le putsch ont reçu en cadeaux certains de ces véhicules de l’Etat, tout comme des présentatrices de télévision, dont nous taisons les noms. Alors où en est cette Commission dans la récupération des voitures de l’Etat? On n’en a plus jamais entendu parler. Personne ne s’en est plus souciée. Ce qui prouve que la sauvegarde du patrimoine de l’Etat est le dernier des soucis de nos gouvernants.

On pourrait évoquer aussi toutes ces armes et munitions dont les putschistes et leurs complices militaires et civils s’étaient emparés dans les garnisons pour commettre leur crime et terroriser la population. Un ultimatum leur avait été lancé pour la restitution desdites armes et munitions aux premières heures du régime IBK. Apparemment, personne au Mali ne semble s’en souvenir.

                                                                                                                       

 Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER

76 COMMENTAIRES

  1. Notre vaillant député, Dr Mariko, doit se lever encore, cette fois-ci pour les biens de l’Etat.

  2. Merci Bruno D SEGBEDJI, vous êtes en droite ligne avec cette assertion d’Albert EINSTIEN qui dit, je cite “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire”. Le silence “politique d’Omerta” des maliens finira sans équivoque un jour, car aucun état au monde ne s’est développé dans le silence de ses enfants. La situation du Mali est très, très, très inquiétante.

  3. Il me semble que IBK joue à un double jeu. Il joue le rôle d’un personnage à plusieurs faces. 🙄 🙄 🙄
    Quand il est venu au pouvoir dès son premier conseil des ministres il a dit:”Aucun manquement ne sera toléré”. Tout le monde connait la suite de l’histoire. Les voleurs ont eu cependant plus de goût à voler l’état. 😈 😈 😈
    Il a aussi parlé des biens publics notamment les véhicules de l’état. Là encore c’est le même topo. Le vol des véhicules a pris beaucoup plus d’ampleur qu’auparavant. 😥 😥 😥
    Tous les maux du Mali s’intensifient et dépassent toutes les limites. En effet, sa solution est toujours de sortir à la Télé pour faire des intimidations des mises en garde comme si le Mali n’a pas prévu de lois pour sanctionner les fraudeurs. 😳 😳 😳
    A quoi joue t-il le bonhomme?

    En attendant Son Excellence Le Chef de l’état Le Roi Manding Diata sa Majesté IBK L’homme à plusieurs visages se demande ou se trouve la pièce qui manque au puzzle car il n’avait pas pensé que ses coéquipiers tenteraient de mettre fin à sa carrière et à sa vie. 😉

  4. Merci lr le journaliste, de remettre au gout du jour ce phénomène. J’espère qu’IBK se donnera le temps de te lire.
    Voici un triste exemple : le 22 mai 2015, le raciste et maniaque ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye Idrissa Maiga, entreprend un voyage à Gao (avec plusieurs membres de son cabinet, quatre députés, une délégation d’amis dont certains venus de France) à la charge entière du ministère, pour METTRE EN PLACE UNE SECTION RPM. Toute sa délégation a été logée à l’Hotel les Askia. Bien que la délégation a bénéficié d’un vol de la minusma, une demi douzaine de 4X4 du ministère sont venus à Gao depuis Bko pour les courses de la délégation.
    N’étant parvenu qu’à diviser les militants du parti et les mettre sur un pied de guerre, il tint quand même une mascarade de rencontre au conseil régional, dont la salle de réunion et des bureaux ont été entièrement mis à sa disposition. Pour sécuriser la rencontre, il déploya autour du bâtiment des dizaines d’éléments de l’armée, la police, la gendarmerie, la garde républicaine, la protection civile, les mouvements d’auto-defense Ganda koy, tous largement rétribués par ses soins.
    IBK l’a su, informé par son PM, lui même informé par Sada Samaké, profondément indigné que ce ministre haineux, ressortissant de Gao, mobilise les forces pour défendre une partie des militants contre l’autre.
    Ces mêmes forces sont incapables de sécuriser Gao, mais un ministre peut venir les aligner pour menacer des militants d’un parti.
    Voilà la gestion de l’ère IBK. Au lieu de venir s’émouvoir devant les caméras de l’ortm, il avait la latitude de sévir contre ce cas flagrant de détournement du pouvoir public, d’usage frauduleux du patrimoine de l’Etat.

  5. Les militaires et les civils qui ont à présent les biens de l’Etat qu’ils les rendent tel que le Capitaine Ouedrago de kati qui est poursuivis non détenu , il avait deux pikap qui ont disparus en un clin de temps, le lieutenant Coulibaly dit Bag brillant protocole de Aya qui était le décideur du comité à vrai dire à aussi un pikap qu’il a caché,il est poursuivi non détenu, Mamadou koné qui est prison garde chez lui une Toyota garée que personne n’a été chercher,le voleur d’armes du SMB KOMA SAMAKÉ qui reste l’homme de confiance du directeur pour sa participation au coup d’état de aya a aussi un pickap qu’il garde toujours, Hawoye de la Radio Mali. Il y’a beaucoup d’autres qui verront leur nom publié dans le temps.

  6. Merci de (re)mettre ce sujet au devant de la scène publique. Il est sidérant de voir le manque de sérieux dans la gestion des biens publics. L’article retrace bien les pratiques en cours. Prenons simplement le cas des véhicules. Regardez le manque d’entretien des nouvelles voitures d’état par leurs titulaires; au bout de 2 ans, par exemple, la plupart de ces véhicules paraissent en avoir 4 ou 5! Il faut aussi noter ces voitures avec l’immatriculation publique qui, sans aucun doute, ne sont pas réguliers: cas des vieilles Mercedes 190 portant des plaques de la série K ( l’État achète des véhicules neufs). Par ailleurs, certaines voitures d’État sont en train de “pourrir” dans des garages anonymes de par la ville de Bamako. Un autre phénomène à dénoncer est l’apposition des plaques d’immatriculation ordinaires sur des véhicules d’état , le plus grave étant parfois la pose de numéro de série plus ancien que l’âge de la voiture! Eh oui! Une plaque de série N, par exemple, sur une voiture qui n’a certainement pas plus de 5 ans d’âge! Le drame est que ce phénomène s’observe de plus en plus sur des voitures particulières. Sacré Mali! Et dire qu’il y a un gouvernement sensé promouvoir la bonne gestion des biens publics.

  7. Mr. Le journaliste, votre article aiderait mieux si vous denonciez nommement des individus (qu’ils soient ancien ministre ou directeur general, it doesn’t matter) qui se livrent a de telles pratiques. Ils seraient sur la defensive. Ils dementiraient vos propos et, en tant que journaliste investigateur vous prouverez le contraire de ce qu’il affirmerais. Visiblement vous etes en train de donner des conseils aux gouvernants. Ce n’est pas votre role. Votre role est d’apporter la preuve de vos ecrits.

  8. Baya (alias Mon ex-chérie, ou alias Ma Meilleure ennemie! 😛 )
    “Les factures mensuelles énumérées sont totalement fausses. Un budget est alloué à chaque ministère pour son fonctionnement par an (…) Ce chiffre est erroné.”

    UN: Le journaliste écrit noir sur blanc: “facture mensuelle de téléphone de la primature qui s’élève à 3 millions F CFA ; celle DE CHACUN DES MINISTERES ( 8) 😉 ) avoisine en moyenne 1,5 million F CFA” 8) 8) 8) 8) 8)

    DEUX: Quels moyens as-tu pour pouvoir “affirmer” que le montant annoncé par Segbedji est faux ou erronné??????

    Es-tu en charge des frais généraux à Koulouba, ou… affirmes-tu ça TOTALEMENT AU HASARD? 8) 8) 8)

  9. FAKOLY
    “l’Etat EST OBLIGE 😀 😛 😆 d’acheter de nouveaux véhicules chaque année et de nouveaux équipements de bureau.”

    Ah, si c’est une OBLIGATION, c’est différent! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Heureusement qu’on est un pays très riche! 😆 😆 😆 😆

    Sans ça, on allait pas pouvoir faire face à nos……….OBLIGATIONS! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Ibk Akhbar! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    PS: C’est comme pour le Boeing présidentiel ou les chaussettes supersoniques à 30 000cfa de nos soldats: C’est notre STANDING qui nous a obligés! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Ibk Akhbar, encore une fois! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  10. ROUGEO (Alias, l’Handicapé mental de Maliweb, ou La pintade la plus atteinte! 😛 )
    “NFP, SIKASSO, FERMEZ VOS GRANDS ****** ÇA *******.”

    Triste débile, ça fait déjà plusieurs fois que tu nous envoient ce post délicat; 😆 😆 😆

    A CHAQUE FOIS, j’ai tenté d’attirer ton attention sur le fait qu’on écrivait AVEC CA! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Mais jusqu’à aujourd’hui, ça “ne rentre pas” dans ton crâne vide! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  11. Ibk est lui même une illustration parfaite de ce genre de pillage en achetant un avion , qui aujourd’hui n’est même pas la propriété du Mali, alors qu’il y avait l’avion d’ATT en parfait état et que djonkounda utilisait.

  12. Un bien public reste un bien public. Ce n’est pas la propriété de quelqu’un. Déjà que l’Etat prenne en charge les ministres, ils n’ont plus le droit de le voler.

  13. Vraiment que cela cesse parce que ceux sont des pertes que l’on (la population) ne tient pas peut-être compte ou ignore mais qui coute très chère à l’Etat malienne. Alors de grâce agissons en vrai adulte.

  14. La corruption est un phénomène érigé dans presque tous les pays du monde sans exception. Ce n’est pas en Afrique seulement ou au Mali qu’on la rencontre, Kalam. IBK va combattre ce fléau du Mali. Mais pour se faire il faut la volonté des citoyens. Car on est tous impliqué dans cette histoire. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😛 😛

    • Je suis mort de rire Molobali , ibk et sa famille sont entrain de se servir largement sur le dos du pays. Je ne pense pas que le Mali soit sa priorité. Arrêtez de faire son griot.

  15. NFP, SIKASSO, ***********.
    HOUNNNNNNNNNNNNNNNNNNN QUELLE PUANTEUR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    QUE SAVEZ-VOUS DE LA REALITE DU MALI SI CE N’EST PAS DES PIAILLERIES TOUT AU LONG DE LA JOURNEE?
    ALORS, JE VOUS DIS DE VOUS ****** AVANT QUE JE NE REVIENNE.

  16. Comme l’a dit ” DESTRO “, moi je pense que nous devons nous sensibiliser les uns et les autres à lutter contre cette pratique indigne. Mais nous n’avons pas accuser le président de la république pour l’aménagement de ces même bureaux qui ont été vidés par les sortants, car ils ne peuvent pas rester comme ça !!!

  17. Au moins avec IBK nous avons eu qu’à même la chance de créer un comité contre l’utilisation abusive des véhicules de service, surtout hors des heures de travail et pendant les jours fériés. Maintenant le reste dépend de la population elle même. D’arrêter avec ces comportements malsains. Ensemble nous pourrons ❗ ❗ ❗

  18. Sikasso, je t’assure que ton père fait partie des plus grands truands de ce pays. Tu as raison, les enfants, y compris toi, savent que leurs parents volent les biens de l’Etat. Tu as intérêt à chercher à bien écrire sur un ordinateur ou un Smartphone et avec moins de fautes, charognard que t’es. 😛 😛 😛 😀 😀

    • Kartio le petit prostitué tu connais quoi de ma vie laisse mon père se reposer tranquillement connard je te signale que le Mali n’est pas un héritage il y’a des gens qui sont morts pour ce pays tout le monde n’est pas comme toi et ibk des apatrides

  19. Avec Ibk plus de gaspillage des biens de l’ETAT,on doit se mettre en tête que la vie n’est que passage donc on ne reste pas éternellement dans un poste, alors les matériels qui ont été mis à ta disposition pourquoi les confisquer ou voler même?

  20. BAYA
    Tu as raison, ce sont des apatrides. Ils n’ont ni foi ni loi. Il est temps que ses genres d’impunité cessent, l’Etat et la population a n’en marre de cela.

  21. Cette affaire concerne tous les citoyens maliens. Ils doivent changer leurs attitudes. Ils doivent agir en bon citoyen. Ils doivent comprendre que le bien public est pour le peuple et non à une seule personne.

  22. NFP, SIKASSO, ********.
    HOUNNNNNNNNNNNNNNNNNNN QUELLE PUANTEUR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    QUE SAVEZ DE LA REALITE DU MALI SI CE N’EST PAS DES PIAILLERIES TOUT AU LONG DE LA JOURNEE?
    ALORS, JE VOUS DIS DE ******** AVANT QUE JE NE REVIENNE.

  23. Ecoutez les protagonistes, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation!!!
    Dans l’administration malienne et plus particulièrement dans les ministères, l’Etat est obligé d’acheter de nouveaux véhicules chaque année et de nouveaux équipements de bureau.
    Cela est dû à la mauvaise conscience des maliens (excusez moi mais il faut dire la vérité), celui qui se voit à la tête d’une direction, veut se mettre dans les conditions de son rêve et en partant ne veut pas abandonner les biens achetés au nom de l’Etat.
    Le nouveau qui vient sera obligé de faire un autre achat et qui, lui aussi partira avec. Tant que nous ne changeons pas nos habitude à profiter des biens étatiques, tant que le comportement des uns et des autres ne change pas en faveur de la bonne gouvernance, la corruption continuera toujours dans l’administration malienne.
    Et on accuse IBK pour rien, il est venu trouvé ce système d’embellissement dominical en place.

  24. L’Etat c’est moi. 😉 😉 😉 😉 😉
    L’Etat c’est vous. 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛
    L’Etat c’est nous tous. 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    L’Etat tous la population malienne. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Nous nous volons nous même, d’une façon inconsciente ou indirecte. C’est la population qui payera d’une manière ou d’une autre tous ses pertes. 😳 😳 😳 😳 😳 😥 😥 😥 😥

  25. Bien vrai qu’IBK est le chef mais il ne peut pas faire changer les gens brusquement par la force. Il a pris initiative et même crée un comité de suivi contre l’utilisation abusive des véhicules de service, surtout hors des heures de travail et pendant les jours fériés. Mais hélas ou en est allé? Le changement dépend de tout un chacun de nous, il ne faut pas qu’on mette le président coupable de toutes les défaillance dans le pays.

  26. Suite a un constat fait sur le comportement du pouvoir précédent, au Mali, les autorités ont récemment lancé une opération de récupération de certains biens de l’Etat, notamment des véhicules qui ont été détournés par des pontes du régime à des fins personnelles.

  27. MIMATOU je te suis. Comme tu as eu à le souligner la pratique du dépouillement des biens de l’Etat ne date de nos jours. Les ministres qui prennent du plaisir à voler l’Etat doivent cesser. Si tout le monde se mettait à faire comme eux qu’est ce qui allait nous rester ? Ils ne doivent pas oublier que dans la vie tous nos choix ont des conséquences. Mais jusqu’où elles peuvent nous conduire ?

  28. Cette affaire relève de la compétence et des autorités et de la population civile. Les maliens doivent comprendre que le pays ne tient pas seulement à ce que peuvent faire ou vouloir les autorités, il y a aussi la part de la population, et aussi que nous qui faisons les autorités !!!

  29. Lorsqu’un peuple veut changer il peut, le président de la république a lui fait son devoir à nous de compléter pour mieux participer au développement. Personne ne viendra faire ce peuple à notre place, il y’a toujours quelque chose à faire.

  30. Si cet article au lieu de critiquer, avait appelé au changement de comportement, il aurait son sens, car au moins il aurait servi à quelque chose.

  31. Bruno, n’accusez pas le Président, il n’est pas responsable. Tu devrais plutôt sensibiliser les maliens, tu dois appeler les maliens au changement de comportement.

  32. MALHEUREUX ET PAUVRE SEGBEDJI.
    CHERCHE A CONNAITRE TES ORIGINES.
    JUSQUE LA, J’IGNORE TA NATURE.
    MAIS CE QUI EST SURE EST QUE TU ES UN DES NANZOUMAI DU MALI.
    NE TE RAPPELLES TU PAS QUE LES PUTSCH ET COUP D’ETAT SONT UN GRAND RETARD POUR LE DÉVELOPPEMENT D’UN PAYS SURTOUT DANS UN PAYS COMME LE NOTRE.
    LES MALIENS TEMOIGNERONT EUX-MÊMES QU’IL N’EST PAS FACILE DE RÉTABLIR L’ORDRE ET LA STABILITÉ DANS UN PAYS RESTITUÉ PAR LE PUTCH ET LE COUP D’ETAT.
    POUR CE QUI EST LE CONTRÔLE DE RECUPERATION DES VEHICULES, COMME TU L’AS SI BIEN DIS, LE PRESIDENT A FAIT DE SON MIEUX POUR RÉCUPÉRER TOUT CE QUI A ETE INDUMENT PRI A L’ETAT. MAIS JE SUIS DÉSOLÉ DE VOUS L’APPRENDRE, LES MOUVEMENTS PUTCHISTES ONT TOUT RAVAGÉ : ARGENT ET BIEN MATERIEL.
    BREF, CE N’EST PAS A MOI DE FAIRE TON TRAVAIL DE RECHERCHE D’INFORMATION A TA PLACE. INFORME-TOI ET INFORME BIEN LES PAUVRES CITOYENS QUI N’ATTENDENT QUE DES INFORMATIONS SAINES ET VÉRIFIABLES.
    OU BIEN TU AURAS A FAIRE A MON COUTEAU TRANCHANT DE COUP ZIZIS.
    MERDE !!!!

    • Rougeo L’élection née ibk a Ete une erreur il est incapable lache menteur voleur

  33. BAMOUKOUTCHI :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:La menace des autorités a-t-elle produit son effet ? On est tenté de répondre par la négative. Et pour cause, malgré l’interdiction qui avait été faite par celles-ci, l’utilisation des véhicules de service pendant les weekends et les jours fériés pour des besoins personnels demeure encore monnaie courante. Pourtant, la mesure d’interdiction avait été observée pendant quelques semaines. Faut-il le souligner, à l’époque, l’opération de réquisition des véhicules de service appartenant à l’Etat en circulation lors des weekends et à des heures hors service avait été lancée en grande pompe sur initiative du ministre des Affaires foncières, des Domaines et du Patrimoine d’alors, Tèman Hubert Coulibaly. Une initiative qui avait été saluée par l’écrasante majorité de la population qui l’avait accueilli avec enthousiasme. Mais hélas ! Pas pour longtemps. Car les vieilles habitudes sont de retour à nouveau.

  34. Tout fautes ne sont pas à jeter sur l’autorité, chacun a sa part de responsabilité, le changement doit être de chacun de nous tous, on ne doit pas tout le temps accuser notre autorité, le changement doit être de nous.

  35. Le bien public n’est pas la propriété privé de quelqu’un, personne ne doit s’approprier ces biens. Ils appartiennent au pays et ce sont des instruments de travail. On doit les laissé à leur place en partant, pour que ceux qui viennent après puisse suivre notre exemple. Mais si en partant, vous l’emporter, votre successeur fera pareil et on n’en finira jamais.

  36. Nous appelons les maliens au changement de comportement, même si IBK délègue des garde-fous pour contrôler cette affaire, si les maliens ne vont pas dans le même sens que lui, son combat sera échec. Cette affaire nous concerne tous. Nous devons changer certaines attitudes pour le bien du Mali.

  37. Bruno, IBK ne doit pas être accusé à la place des vrais fautifs, il n’a rien avoir avec cela. Le problème de détournement des véhicules et des biens de l’Etat, ne sont pas, que affaire du Président. D’ailleurs, ce problème a pris une grande ampleur sous ATT, avec comme exemple flagrant, le Ministre de la santé, qui restituait les véhicules du Ministère à ses proches. Tous les maliens sont interpelé sur cette affaire. Nous devons changer de mentalité, si quelqu’un finit son service, il ne doit pas s’approprier les biens du service. Ce sont des instruments de travail, ils doivent les laissés à leurs successeurs pour éviter à chaque fois des dépenses.

  38. La majeure partie de ses voitures et biens spoliés sont faites sous ATT et au bout de temps qu’a fait le Capitaine, devenu Général, Amadou Haya Sanogo. Afin qu’ils (les autorités) puissent arriver à leur fin de combattre ces vols, la population doit s’impliquer dans la lutte contre les voyous de ce réseau. 😆 😆 😈 😈

  39. C’est une population qui fait un peuple, Le malien doit prendre la conscience sur le changement.
    Ce changement doit être de chaque maliens du nord au sud de l’est à l’ouest, ce changement doit être un comportement.
    Quel qu’en soit la volonté du chef de l’Etat de changer le peuple, si le changement n’est pas de la volonté du peuple c’est peine perdu.

  40. Alors c’est encore IBK qui dit aux ministres d’apporter touts ceux qu’ils veulent chez eux? Non!!! arrêtez. Nous savons très bien que cette pratique ne date pas d’aujourd’hui, on a en mémoire le récent dépouillement de la cité ministérielle pendant la transition.
    Je crois qu’en dénonçant ces maux d’Etat, il faut sensibiliser la population à abandonner ce genre de comportement au lieu d’accuser les autorités

  41. merci Baya pour ton post, sinon nfp et sikasso n’avaient rien compris dans cet article, car ceux sont des ânes?

  42. Pour mettre fin à ces genre de vols de biens publics. Les autorités doivent procéder à un recensement des voitures de l’Etat à chaque trimestre et/ou avant chaque remaniement. Il est question des biens de l’Etat même si un parent est responsable d’un tel vol, on doit le dénoncer à qui de droit. 😆 😆 😆 😆

  43. Les vols des équipements de l’Etat ne sont pas forcement dû aux ministres seulement, les gardiens qui sont payés pour veiller sur les lieux, profitent aussi de l’occasion. Ils ne peuvent pas voler les voitures certes mais pour les climatiseurs et autres accessoires de bureau c’est possible.

  44. Au lieu de se donner à situer les responsabilités, Bruno, on doit s’unir et dénoncer cette pratique. Il faut la communication entre les autorités et la population civile. Pour cela, il faut un numéro vert. Chaque fois qu’une voiture est non immatriculée, l’Etat doit la réquisitionner. 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen:

  45. AU lieu de s’en prendre à nos autorités seulement, il faut aussi voir la part de responsabilité de la population civile, étant donné que c’est elle qui devienne l’autorité en question. Donc c’est elle qui doit chercher à mettre fin à cette pratique en premier temps.

  46. La pratique de détournement des véhicules et d’autres biens de l’Etat est illégale. Mais elle existe bien avant le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta. Pour combattre cette pratique il faut l’implication de tous les maliens. 😛 😛 😈 😈 😈

  47. Dans toutes choses il y’a du bon et du mauvais. Quand le président avait pris la décision pour mettre fin aux usages des véhicules administratifs en dehors du canal de travail, cet usage devait être respecter par tout un chacun. Mais le gouvernement c’est une équipe chacun doit faire sa tâche et si le président prend ses décisions, les autres aussi doivent jouer leurs rôles de contrôle ou d’application.

  48. Tous change, tous évolue seule las imbécile ne change pas. Les Ministres et les directeurs de service qui se donne à ses genres de pratique moi je les appellent les IMBECILES DE LA RÉPUBLIQUE.

  49. il y’a toujours des idiots qui cherchent (comme nfp) a mettre des choses qui ne sont pas d’actualité pour critiquer le Président.

  50. l’État étant une continuité, les services d’administration publique et différents ministères existent depuis la création de cet Etat.
    Les ministres maliens ainsi que les directeurs généraux des services publics se procurent des biens recyclables en reforme de l’Etat à chaque remaniement ou nomination.

    C’est une pratique en cours depuis le temps de Moussa TRAORE.
    Il est temps que nous les maliens, nous changeons de comportement, car c’est le peuple lui même qui est à la base de la corruption.

    Les factures mensuelles énumérées sont totalement fausses. Un budget est alloué à chaque ministère pour son fonctionnement par an et la facture téléphonique dépend de là. Ce chiffre est erroné.

  51. C’est une pratique qui existe depuis longtemps au MALI et en Afrique. Les dirigeants qui sont sur le point quitter leur poste emporte tous matériaux du bureau avec eux sous prétexte de remaniement, donc il est obligé que l’État en rachète !!!

  52. Les ministres qui font ces actes doivent arrêter et donner l’exemple à ceux qui viendront après eux. Les biens de l’Etat ne doit pas servir de bien privé. Ces biens appartiennent à tous. Ce n’est pas parce que tu dois quitter ton poste que tu dois te mettre à voler l’Etat.

  53. bouffon, tu veux quoi au juste? tu n’as rien a faire que de suivre les actions du président. combien tu es payé pour cela? Sikasso laisse ton Messi respirer. Espèce de déficient mental.

    • Sipa le petit prostitué ne prend pas ton ça comme une generalite le président est la pour le peuple et pas pour s’enrichir

  54. Les ministres et les directeurs qui volent les biens de l’Etat avant de quitter leurs fonctions, se fait existe bien avant le régime d’IBK. Les mentalités doivent changer, sinon c’est le pays qui payera les pots cassés.

  55. Le président Ibrahim Boubacar Keita 😀 😀 😀 , au lendemain de son élection avait haussé le ton contre l’utilisation abusive des véhicules de service, surtout hors des heures de travail et pendant les jours fériés. Si au début, on assistait à un semblant de respect de cette mesure, celle-ci n’est plus de rigueur car les vieilles pratiques ont refait surface. Et avec plus d’ampleur. Comment ce pays va changer? Le président a envie mais il est souvent accompagné des individus mal intentionnés. Que Dieu nous aide 😥 😥 😥

  56. KALAM c’est rigolo ce que tu dis…
    Le président a la bouche pleine de : lutte implacable contre la corruption. Une comedie qui fait tordre de rire tous ceux qui regardent au delà des discours conjugués au plus-que-parfait du subjonctif.
    Le Plus-que-parfait du subjonctif, une obsession chez ce président dont le premier souci est de s’exprimer avec art dans la langue de Molière. 😀 😀 😀 😀 😀

    tu sais pour ton information Ibk vient réparer ce que ATT a gâté tu vois non? sinistré

  57. Il est nécessaire de comprendre la réalité des choses. Les maliens aiment trop jeter la faute sur l’autres, il faut être capable d’accompagné le président et son gouvernement. Sans l’implication de la population, Le gouvernement a lui seul ne pourrais pas prendre tous les choses en charge il faut la participation de tout un chacun.

  58. le bien de l’Etat c’est pour le peuple malien, mais il faudra que certains sachent qu’on doit prendre soin. donc faisons bon usage

  59. El Hadj Nye
    “Un responsable doit être prêt à travailler à tout moment!”

    Oui, mais chez nous, c’est SEULEMENT à condition d’avoir un splendide V8 toutes options pour se rendre au bureau!
    Sinon… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  60. Dans un pays où il n’y a pas d’état tout est permit Nosresponsable manques de devoir de citoyenneté
    Avant au Mali le vole était considéré comme un déshonneur maintenant les enfants savent que les parents volent
    Ce qui doivent montres exemple sont des personnes sans fierte ni de dignité

  61. Mr SEGBEDJI,

    Si le premier responsable de l’Etat donne l’exemple par sa conduite outrageusement budgétivore, il devient normal que le reste de la troupe se sente en droit de ruiner le pays.
    Ces fonctionnaires crocodiles aux dents acérées mordent méchamment le gateau maigre du Mali.
    Ils se repaissent, comme des charognards, sur les restes de ce pauvre pays.

    Il en est ainsi au Mali depuis des lustres.
    C’est en Afrique que l’on trouve des fonctionnaires milliardaires..le comble du ridicule.

    Il faut être fou ou illuminé pour demander à ceux-là même qui volent l’Etat de lutter contre le vol des biens de l’Etat.
    La notion élementaire de biens publics est absente.
    L’impunité est érigée en règle de droit fondamentale.
    La corruption, une culture nationale.

    Le président a la bouche pleine de : lutte implacable contre la corruption. Une comedie qui fait tordre de rire tous ceux qui regardent au delà des discours conjugués au plus-que-parfait du subjonctif.
    Le Plus-que-parfait du subjonctif, une obsession chez ce président dont le premier souci est de s’exprimer avec art dans la langue de Molière.

    Le souci du Malien ordinaire peut attendre

  62. @Bruno D SEGBEDJI.Mon cher ça a été toujours ainsi au Mali: ceux qui sont au pouvoir s’accaparent des véhicules , des terres, des meubles de l’Etat.Un certain Moussa MARA PM de son état avait interdit l’usage de ces véhicules de l’Etat en dehors des jours de travail, il a été vite éjecté de son fauteuil!Ça veut tout dire!AU MALI, NOUS DÉTESTONS LES GRANDS BOSSEURS.Pourquoi les noms de Soumana Sacko-Oumar Mariko-Prof Issa N’DIAYE …tombent dans l’oubli?Parce que ces personnalités ont toujours exigé la TRANSPARENCE DANS LA GESTION DE LA CHOSE PUBLIQUE.Pourquoi on voit encore la tête des SBM-Adama SANGARE-Modibo SIDIBE-Soumaïla CISSE-Tieble DRAME..bien qu’ils traînent chacun des casseroles?Parce qu’au Mali, NOUS AIMONS LES PERSONNALITÉS QUI NOUS SPOLIENT.Voilà le paradoxe malien. 😥 😥 😥 😥

    • @samboudjan, la méthode Mara n’est pas la bonne alors que c’est très simple, il faut pas priver les cadres de l’Etat de circuler dans les véhicules durant les weekend ou au delà de 16H, certains travaillent beaucoup et mieux après le marché que représentent nos administrations;
      Deux propositions:
      – Ne plus payer de véhicules, mais garantir l’achat des véhicules par les cardes auprès des banques,
      – Ou bien , il faut pas accepter qu’ils dépassent les postes de contrôle avec les véhicules sans ordre de mission au delà des périodes indiquées plus haut!

      Un responsable doit être prêt à travailler à tout moment!

      Le SACRIFICE CONSENTI PAR CERTAINS CADRES EST PLUS GRAND QUE LE VEHICULE!

      ——*——**——***——-****
      Il y’a pas de justice ici bas, il n’y’a que des arrangements, car Allah seul est justice!

  63. “Détournement des véhicules et d’autres biens de l’Etat : Quand des gouvernants spolient le peuple de son patrimoine”

    Ca suffit, ces propos venimeux de hassidiw! 👿 👿 👿

    L’état nous a peut-être spoliés de 4×4 flambants neufs effectivement payés (et surfacturés 😛 ) avec NOTRE argent, d’accord!

    Mais il n’empêche que (n’en déplaise aux Yugu, aux Sikasso, aux NFP, aux Bougo, et autres jaloux apatrides!) ce même état nous a quand même offert à tous NOTRE BOEING! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Bon, je sais bien que les aigris cités ci-dessus diront que ce Boeing a été lui aussi acheté (et surfacturé 😛 ) avec NOTRE argent, mais…….ce ne sont que des aigris! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Signé: Le porte-parole des PINTADES DE MALIWEB 😆 😆 😆 😆
    (Allias “L’Eleveur-Avicole”) 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

  64. bel article.Au Mali l’impunité a changé profondément le malien à telle enseigne qu’il est devenu apatride .la honte est à jamais bannie de son vocabulaire.on est devenu des sangsues .on (dirigeants)suce le sang du peuple ;la voix du peuple est étouffée car ils sont dans leur tour d’ivoire ne voyant personne.pour avoir pitié de quelqu’un il faut le voir.,leurs fils dans les grosses cylindrées déversent des tonnes de poussière sur nos maisons oubliant ou feignant que c’est de l’argent volé par leurs géniteurs qui a servi à payer ce bolide. on est où?

Comments are closed.