Déclaration de politique générale du Gouvernement : Le Premier Ministre à la barre ce matin 

0

Madame Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, Premier Ministre et Chef du Gouvernement, était le vendredi 24 juin dernier au siège de l’Assemblée Nationale du Mali. Elle a, devant 147 élus de la Nation, fait la lecture solennelle de la Déclaration de politique du Gouvernement.

Devant les Députés, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a énuméré les actions concrètes que le Gouvernement du Mali compte entend engager. L’ensemble de ces actions figurent dans la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement.  Par rapport à l’agriculture, elle a  indiqué qu’elle constitue la plate-forme de l’économie malienne. Il s’agit donc de faire du pays une puissance agricole en se basant sur la Loi d’Orientation Agricole (LOA). En réalisant des infrastructures nouvelles, le Gouvernement compte donner de l’élan aux sous-secteurs de la pêche et de l’élevage et donner des opportunités au secteur privé.

Dans le domaine de l’environnement, afin d’intensifier les actions en vue de la préservation et de la conservation des eaux, des sols, des forêts et de la faune, le Gouvernement du Mali entreprendra de nombreuses actions. Un accent particulier sera mis sur la lutte contre la désertification. Sur initiative du président de la République, Amadou Toumani Touré, le Mali organisera en fin de cette année le premier Forum sur le développement Durable.

Pour ce qui concerne le domaine de la santé, il est prévu une extension de la couverture sanitaire géographique et décentralisée à travers la construction de nouveaux Centres de santé de référence dans neuf localités ; l’amélioration de la qualité des soins dans tous les établissements hospitaliers du pays, notamment la construction d’un Centre de radiothérapie, d’un Centre de cardiologie et d’un Centre de transplantation rénale ; le développement de la télémédecine et de l’e-santé. Elle a aussi souligné la détermination du Gouvernement dans la lutte contre les maladies graves par la gratuité des antirétroviraux, des traitements contre le paludisme. La gratuité de la césarienne sera maintenue.
Quant à la promotion de la femme et de l’enfant, le Premier Ministre a réaffirmé la détermination à une plus grande implication des femmes au niveau des prises de décisions.

Le bien-être et la protection des droits de l’enfant malien demeurent depuis toujours, selon ses dires, au cœur de toutes les politiques de développement du Mali.
Au cours de la période 2011-2012, le Gouvernement du Mali maintiendra le cap dans la mise en œuvre des projets dans le secteur de l’énergie. Et une attention particulière sera protée sur les sources d’énergies propres. Dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable, des projets majeurs sont en cours de réalisation.

Dans le but du désenclavement intérieur et extérieur du pays, le Gouvernement procédera au démarrage de nouveaux projets routiers et la fin des travaux du 3ème pont est prévue pour septembre prochain. Des efforts seront poursuivis dans le cadre de la modernisation des Aéroports.

Quant au domaine des communications, selon Madame Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, l’équipe gouvernementale projette de poursuivre ses efforts en vue de l’extension de la couverture télévisuelle et radiophonique aux localités qui n’en ont pas. Par ailleurs, la réalisation de la deuxième chaîne de télévision  publique et la prise de dispositions pour la création de nouvelles chaînes privées sont des projets qui tiennent à cœur le Gouvernement.

Les activités d’exploitation des gisements en cours continueront, dans le secteur des mines, a-t-elle fait savoir.

Quant aux problèmes de l’actuelle insécurité dans la bande sahélo-saharienne, elle a soutenu que la solution de ce problème requiert une coopération sous-régionale plus renforcée. S’agissant de la sécurité intérieure, l’équipe de Mme Cissé envisage le recrutement et la formation des hommes et l’amélioration des conditions de travail et de vie des Forces Armées et de sécurité.

A propos de question cruciale de l’école malienne, elle a expliqué que dans le cadre de la refondation, le Gouvernement poursuivra avec détermination la réalisation des axes stratégiques du plan d’action de mise en œuvre des recommandations issues du Forum sur l’éducation de novembre 2008.  Cela, à travers la construction de 500 salles de classe, de nouveaux lycées, la diversification des filières, le développement des pôles universitaires, sans oublier la création de l’université de Ségou et la poursuite de l’appui au développement de l’enseignement supérieur. L’assainissement des finances publiques et la rigueur dans la gestion des ressources nationales sont très importants pour le Gouvernement. Le Premier Ministre a annoncé que son équipe continuera à renforcer les capacités des structures de contrôle et l’installation des pôles économiques et financiers.

Le Gouvernement poursuivra sa politique de réformes de la justice avec la création de nouveaux tribunaux dans les régions. Concernant les nouvelles reformes institutionnelles de l’Etat et l’organisation des élections de 2012, le Gouvernement compte veiller à leur bon déroulement. 

Dans le secteur du commerce, le Gouvernement donne l’assurance de tout faire pour que les produits de grande consommation soient disponibles sur le marché.
Juste après cette cérémonie, dans les couloirs de l’Hémicycle, on pouvait entendre certains élus murmurer : «Cette Déclaration de Politique Générale du Gouvernement ne comporte pratiquement rien d’innovant ». Autant dire que Mme le PM qui doit défendre ce matin cette Déclaration de Politique Générale du Gouvernement devant les Députés de l’Assemblée Nationale, a du pain sur la planche. Parviendra-t-elle à les convaincre ?
Rokia DIABATE

PARTAGER