Référendum constitutionnel au Mali / Le Réseau APEM explique

0

Dans le souci  d’ « élections libres, transparentes, équitables et crédibles pour un Mali démocratique, uni et fort », le Réseau ONG d’appui au processus électoral du Mali (APEM) a organisé, le 24 novembre 2011, une conférence publique sur  « Le processus de révision des listes électorales » et « le processus de mise en œuvre du référendum constitutionnel au Mali ».

Depuis quelques mois, le processus démocratique malien est au centre de toutes les préoccupations. En même temps que le pays doit faire face à l’organisation d’élections législatives et présidentielles, le Président ATT tient coûte que coûte à faire passer sa nouvelle constitution à un référendum dont l’organisation a tout l’air d’une camisole que les Maliens porteront de force.  Au moment où des Maliens s’organisent pour barrer la route à cette initiative présidentielle, certains se donnent la main pour la soutenir.

Ainsi va la démocratie. Dans tout ça, le Réseau ONG d’appui au processus électoral au Mali, sans prendre clairement position pour ou contre la réforme constitutionnelle, a chois en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert, d’organiser une conférence publique sur le « Processus de révision des listes électorales et de mise en œuvre du référendum constitutionnel au Mali ». Mme Annette Lohmann, Représentante résidente de la Fondation Friedrich Ebert, a rappelé que le Mali s’apprête dans quelques mois à vivre un moment très important de l’exercice de la démocratie qui sera marqué par les prochaines élections générales, avec cette fois-ci les opérations couplées du premier tour de la présidentielle et du référendum constitutionnel. « C’est encore une fois l’occasion pour le Peuple malien de tester sa capacité à confirmer ses expériences dans l’organisation et la tenue d’élections démocratiques, transparentes et crédibles », a-t-elle déclaré. La question des listes électorales et la mise en œuvre du référendum constitutionnel étant des sujets éminemment importants, la Fondation Friedrich Ebert n’a pas hésité à soutenir l’initiative du Réseau APEM dans sa volonté d’organiser un débat utile au processus électoral.                       

Pour Ibrahima Sangho, Président du Réseau APEM à travers la tenue de cette activité, son Réseau compte favoriser la participation massive et responsable des populations au processus de mise à jour du fichier électoral et de mise en œuvre du référendum constitutionnel. « Nous entendons accroître et renforcer la confiance de l’ensemble des acteurs de la classe politique à la crédibilité des différents processus liés à la révision des listes électorales et au référendum constitutionnel », a-t-il déclaré. Pour animer cette conférence, les organisateurs ont fait appel à deux enseignants de la Faculté des sciences juridiques et politiques. Mamadou Samaké, Professeur à la FSJP, a introduit le thème sur  « Le processus de révision des listes électorales » et Demba Diallo sur le thème de « la mise en œuvre du référendum constitutionnel au Mali ». L’auditoire était composé de journalistes, de responsables de partis politiques et d’association de jeunesse et de femme                            

Assane Koné

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER