Yéah Samaké, Président du parti PACP: « Nous n’avons pas besoin de vieux comme Diango…»

22 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Yeah Samaké

Le parti pour l’action civique et le patriotique (Pacp) et son président, Niankoro Yéah Samaké, émettent des réserves quant au choix de Diango Sissoko pour succéder à Cheick Modibo Diarra. Ils l’ont fait savoir lors d’une conférence de presse que le parti a organisée récemment à son siège.

A en croire le président du Pacp, très en verve, Diango Sissoko est synonyme de retour aux affaires de la vieille classe. En d’autres termes, la monotonie au sommet de l’Etat malien, pour ne pas dire une restauration du régime du président déchu. Aussi, pense-t-il, « le Mali n’a pas besoin de vieux comme Diango Sissoko pour sortir de la crise…. C’est un grand recul pour notre jeune démocratie».

Yéah Samaké fait allusion à l’ancienneté particulière de l’actuel Premier ministre dans les rouages de l’administration malienne et le fait qu’il a collaboré avec tous les régimes qui se sont succédé au pouvoir depuis plus de quarante ans.

Toutefois, le maire de Ouélessébougou estime que vu la gravité de la situation que traverse le pays, son parti va quand même accompagner le gouvernement dans l’accomplissement de ses différentes missions.

Dramane Dembélé

SOURCE:  du   9 jan 2013.    

22 Réactions à Yéah Samaké, Président du parti PACP: « Nous n’avons pas besoin de vieux comme Diango…»

  1. quic’est Grand ou petit donko,pas commça;si tu en vie de bien gouverner avec tes amis;attandez-vous que le Nord soit libiré, comme tout le bon compatriote qui aime ce pays magnifique, le grand Mali,au lieu de continuer unitulement àparler DIONCOUDA,DIANGO,SANOGO ou autre, pensez a ton pays.

  2. VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

    J’aimerais qu’on accepte ou rejette les uns et les autres en nous basant sur leurs bilans respectifs et non sur l’age! Je suis contre toutes les formes de discrimination. La situation de notre fasso etant ce qu’elle est, il est imperatif pour toutes les maliennes et tous les maliens de s’unir autour des dirigeants actuels. Une fois que nous liberons le nord et securisons tout le pays, nous serons en mesure de parler des autres choses!

  3. Siya

    On peut ne pas partager les idées de quelqu’un, tout le monde est libre de s’exprimer, défendre ses idées sans tomber dans l’ignorance, ni dans la provocation, ni dans la haine.
    La démocratie suppose la libre expression, le respect des autres, de leur conviction.
    Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. MLKING.

    • Vous dites la démocratie, j’espère que vous ne faites pas allusion à la démocratie malienne. Monsieur le maire a parfaitement raison à mon humble avis, Diango est plus qu’un opportuniste.
      Les compétences, l’expérience dont vantent les medias sur Diango, n’ont jamais servi le MALI et peut être même sa famille.
      DIONCOUNDA ET DIANGO dégagent!

      • andre samake

        Peut-être qu’il leur manque ce »donko politique » pour bien gouverner.