Eradication de la poliomyélite au Mali : Zéro cas enregistré dans notre pays depuis 3ans !

0

Eradication de la poliomyéliteA partir des 2 et 5 mai 2014, plus de 7 millions d’enfants de 0 à 5 ans vont recevoir le vaccin polio oral et des vaccins contre 11 autres maladies. L’information a été donnée lors d’un point de presse organisé le 1er mai 2014 au siège de l’OMS sous l’égide de la directrice nationale de la santé Mme Bintou Kéïta, accompagnée des partenaires techniques et financiers.

 

Cette rencontre vient en prélude  au  lancement des journées nationales de vaccination, appuyées par  la semaine africaine  de  vaccination prévue du 2  au 5 mai 2014, période durant laquelle  7 188 052 enfants âgés de 0 à 59 mois seront vaccinés sur toute  l’étendue du territoire national.

 

Il s’agit  d’une campagne organisée par le gouvernement avec l’appui de la coalition internationale  pour l’initiative mondiale d’éradication de la poliomyélite  sous la houlette de l’OMS, le Rotary international, le CDC Atlanta et l’ Unicef dans  le cadre de la commémoration de la semaine africaine de la vaccination qui vient appuyer la semaine nationale de vaccination du 2 au 5 mai.

 

Le  coût de ladite  campagne est estimé à  1 409 768 336  F  CFA  comme l’a noté la directrice nationale de la santé Mme Binta Kéïta.   L’objectif est de mieux sensibiliser et mobiliser les populations sur la question de  l’éradication du virus de la poliomyélite  sur notre sol.

 

Même si depuis 3 ans aucun cas de poliomyélite n’a été constaté au Mali, il paraît important de rester sur nos gardes face à l’existence de la maladie dans la sous-région notamment au Nigéria  avec 53 cas en 2013 (source OMS) sans compter le faible taux d’information  constaté  au niveau  des parents par rapport à la  nécessité de faire vacciner les enfants.

 

Aussi  dans le souci d’améliorer les taux d’informations, les acteurs de la santé organisant la  campagne, ont opté  pour  une approche intégrée et multisectorielle de communication à travers le plaidoyer et la mobilisation sociale couplée de la responsabilisation des communautés pour palier aux problèmes  d’information.

 

D’où la raison du couplage cette année de la semaine africaine de vaccination au 1er passage des JNV ( journées nationales de vaccinations) en vue de mobiliser les différents acteurs à la base pour soutenir les PEV et promouvoir les changements de comportements aux niveaux des familles, des communautés et du système de santé.

 

En somme, si on peut actuellement noter des progrès dans le domaine de la lutte conte la poliomyélite sur le continent, il ne faudra pour autant ne pas baisser la garde comme l’a rappelé le président du comité de pilotage du projet, El Hadji Konaké. En plus du vaccin contre la poliomyélite, 11 autres vaccins et vitamines seront donnés aux enfants au cours de la campagne.

Khadydiatou Sanogo 

PARTAGER